Les sars ou sargues se représentés par trois espèces qui se ressemblent beaucoup. Ils vivent le long des côtes sur fonds rocheux ou sableux. Ils sont très commun sur le littoral méditerranéen.

Sar-01_banyuls.jpg
Un joli Sar capturé à la ligne

Trois espèces de Sars :

  • L’Asparaillou (Diplodus annularis), de petite taille -   en dessous des vingt centimètres - est reconnaissable par une tâche noirâtre sur le pédoncule caudal le corps d’une teinte dorée.  (a)
  • La Barade (Diplodus vulgaris) ,d’une taille moyenne de 25 cm, est facilement reconnaissable par une bande verticale noire autour du pédoncule caudal (b), 
  • Le Sarg ( Diplodus sargus) , le plus grand des trois - d’une taille pouvant atteindre 30 cm. Le dos et les flancs sont d’une teinte grise virant sur le brun, le ventre argenté. Il présente 7 à 8 bandes verticales, étroites et brunes(c).
sars de méditerranée
Dessin: Livret d’information disponible au laboratoire Arago (Banyuls/mer)

Le Sar se nourrit de mollusques, de crustacés et d’oursins.  La reproduction a lieu d’avril à juin.

  • Diplodus sargus (linné, 1758)
  • Noms locaux : sargue, mouré, sargou, saragou, mouchon, asparaillou, barade.
  • Famille : Sparidé / Ordre : Perciformes / Classe : Actinopterygii
  • Taille : 25~30 cm

Technique de pêche

Le Sargue se pêche à la palangrotte et techniques fines.

Il est particulièrement "mordeur" lorsque la mer est agitée - On le prend au toc ou au coup en amorçant le poste.
L’appât (chair de sardine ou de gambas, néréide, fromage) doit absolument évoluer le long des roches. La touche est franche.

Sars communs - Aquarium d'Arcachon, 2017
Sars communs - Aquarium d’Arcachon, 2017

poisson côte rocheuse