Montage palangrotte

Montage Palangrotte

Sur le bas de ligne sont placées à intervalle régulier plusieurs potences armées d’hameçon de taille 8, 10 ou 12. Elles peuvent être réalisées en fluocarbone pour plus de discrétion, à partir d’un nylon sans âme pour un peu plus de rigidité ou encore - et avec l’expérience - un monofilament classique.
Le nombre de potences peut être porté à trois sans aucun soucis.

  • Diamètre du bas de ligne en nylon : 24 à 30/100,
  • Potence en nylon de 16 à 22/100,
  • Plomb palangrotte ou d’Arlesey de 15 à 50g.

noeud de bas de ligne

- Les hameçons sont montés sur les futures potences en ayant soin d’allonger le nylon de quelques 30 cm pour pouvoir réaliser le noeud dans de bonnes conditions. Il est bien sûr possible de monter les hameçons après avoir monté les potences.

- La ligature des potences au bas de ligne est réalisée à partir du noeud de chirurgien, encore appelé noeud de bas de ligne ou noeud parabolique.
Toujours commencer par le haut du bas de ligne (le plus près de la canne) car il faudra passer les brins (et tout particulièrement le bas de ligne) dans la boucle 3 à 5 fois, le second nœud 20cm plus bas, etc. Ces potences sont orientées vers le haut afin de les maintenir écartées du bas de ligne. Un point de colle augmente la fiabilité de ce noeud reconnu non fiable avec des nylons de diamètres très différents.

L’inconvénient d’un tel assemblage est qu’il ne permet pas le remplacement des potences: l’utilisation du dégorgeoir est indispensable. Avoir plusieurs bas de ligne tout prêts dans son sac n’est pas un luxe.

Le noeud de potence est alors bien utile : les empiles sont alors interchangeables par un simple assemblage boucle dans boucle.

noeud de potenceémerillon pater-noster

Lorsque les risques d’accrochages sont réduits, les émerillons pater-noster peuvent être utilisés, facilitant grandement le changement des empiles au détriment de la discrétion.

Les appâts pour la palangrotte

  • vers de corée (durs, demi-durs, américains),
  • moule,
  • morceau de poisson et tronçon d’encornet.

Action de pêche

Laisser couler la palangrotte

plomb palangre

Une fois les hameçons préparés, ouvrir le pickup et laisser descendre le plomb, bien à la verticale. Quand le plomb palangre touche le fond, fermer le pickup du moulinet et tendre légèrement le nylon de manière que le plomb lèche le fond (la ligne se tend alors d’elle-même).

Les touches, nerveuses, ne se feront pas attendre. Ferrer et remonter le ou les poissons. Un dégorgeoir n’est pas superflu.

Compte tenu de la configuration des lieux de pêche, le risque principal est l’accrochage du montage et des hameçons. Les montages les plus simples, exempts d’accessoires sont ceux qui limitent le mieux le risque d’accrochage mais pas celui, inévitable des hameçons.

Voir aussi : Pêche à la palangrotte

Sources photographiques

  • Chtipecheur