B.a.-ba pêche

| Amorcer? | Caractéristiques des amorces | Distribution de l’amorce | Quelques farines du commerce | Préparation de l’amorce |

Épisodes précédents:

Amorcer?

Amorcer pour attirer le poisson mais pas pour le nourrir.
L’amorçage n’a qu’un seul et unique objectif : attirer le poisson et le maintenir sur le poste.
Cette stratégie est généralement payante, les poissons de mer, tout comme ceux d’eau douce sont sensibles à l’amorçage et les résultats de pêche sont alors largement supérieurs.

L’amorçage pour une pêche au coup n’est efficace que si la mer est calme, sans courant fort, sans trop de mouvements. Ce sont les effluves issues de l’amorce qui attireront les poissons. Une fois qu’ils seront sur le coup le but de l’amorçage sera de les maintenir sur place. Trop d’amorce les nourrira, trop peu ne les attirera pas.



Caractéristiques des amorces

L’amorce est un mélange de différentes farines, chacune apportant une propriété mécanique et/ou gustative. Pour la pêche au coup en bord de mer, on trouvera deux familles d’amorces :

  • les amorces à base de farines (céréales et animales)
  • les mélanges à base de poissons gras écrasés : broumé (strouille), bromège

L’une des caractéristiques qui me semble être importante d’appréhender est son pouvoir plus ou moins collant et qui détermine comment l’amorce va se comporter une fois à l’eau.
Peu collante, celle-ci aura tendance à se désagréger rapidement, voir immédiatement en éclatant au contact de l’eau , collante l’amorce touchera le fond encore formée. Elle commencera à travailler c’est à dire à se déliter, à se désagréger en formant selon la complexité des mélanges un nuage de particules qui sera repéré par le poisson et cela plus ou moins vite.
On utilisera une amorce collante lorsqu’il y a du fond et/ou du courant, moins collante pour les pêche entre deux-eaux ou de surface. Avec une même amorce, on pourra retarder le travail de l’amorce en bloquant la boule, c’est à dire en serrant la boule plus ou moins fort.

La valeur nutritive peut être diminuée en ajoutant du sable, de la terre mais ces derniers composants sont généralement utilisés pour alourdir l’amorce pour que celle-ci atteigne le fond de l’eau rapidement et lorsque son pouvoir collant à lui seul ne suffit pas. On comprend que le juste milieu se situe lorsque l’appauvrissement gustative permet encore d’attirer le poisson.



Distribution de l’amorçe

Pêche à fond, entre deux-eaux .
Le pêcheur effectue un amorçage de départ en début de partie en lançant entre 4 et 5 boules d’amorces de la taille d’une orange, relativement serrées et lourdes, de manière a créer un fond d’amorce sur le coup et attirer le poisson. La boule d’amorce devra être suffisamment compacte et lourde pour atteindre le fond sans éclater en surface.
Au cours de la partie de pêche, lorsque les prises se feront de plus en plus rares, le coup devra être rechargé en lançant cette fois une petite boule de rappel, moins serrée que celles de départ et confectionnée d’une main, de manière à ce que les poissons ne quitte pas le poste. La boule d’amorce ressemble plus à un petit boudin déformé par l’empreinte de nos doigts. Le rappel éclate au contact de l’eau, trace en formant un nuage et excite le poisson. La fréquence de rappel est directement liée à celle des touches.

Pêche à fond, entre deux-eaux, en surface .
Le pêcheur cette fois pratique ce que l’on appelle un agrainage, qui consiste à lancer une boule de rappel régulièrement et fréquemment sur le coup tout en pêchant. L’efficacité dépend de la régularité des rappels. Certains champions de pêche au coup en eau douce doivent avoir un métronome dans la tête tant l’amorçage est régulier. Pour travailler en surface, l’amorce est soit très peu mouillée soit l’inverse sous forme de soupe suffisamment épaisse pour pourvoir être lancée à la main.

Bromèger.
Le pêcheur lance régulièrement des petites quantités d’amorce pendant une bonne demi-heure avant de commencer à pêcher. le spot de pêche nuage alors d’amorces généralement à base de sardines.

Boules d'amorces de fond et de rappel

Dans la suite de ce billet, nous nous contenterons d’exposer les amorces à base de farines

Quelques farines du commerce.

Les amorces mer sont faciles à trouver dans le commerce; pour quelques heures de pêche c’est idéal. Les fabricants proposent aujourd’hui des produits de qualité généralement issus de l’industrie alimentaire animale qui utilise des farines de poissons, des carapaces de crevettes ou encore des coquilles d’huitres.
Ces amorces peuvent être dédiées au tout venant, on les désigne souvent comme polyvalente, ou à des pêches de poissons particuliers : friture, mulets, orphies, daurades,… Il suffit de consulter les catalogues ou les sites des fabricants pour s’en rendre compte.

amorces-mer-caperlan-sensas-la-sirene.jpg

Amorce 4X4 Mer - CAPERLAN

Amorces 3000 Mer Spéciale Friture - SENSAS

Amorce Mulets - LA SIRENE



Préparation de l’amorce

  1. Verser dans un seau la quantité d’amorce nécessaire - compter environ 1 kg pour 4 à 5 heures de pêche -
    incorporer une quantité de sable sec et tamisé, généralement le sable provient de la plage, pour alourdir le mélange - compter 1 part de sable pour 2 parts de farine, il sera toujours possible d’en rajouter par la suite.
  2. Mélanger énergiquement.
  3. Ajouter de l’eau de mer, progressivement.
    Conserver un peu d’amorce sèche pour le cas où votre amorce serait trop mouillée. Il sera toujours possible d’assécher le mélange en ajoutant un peu de poudre, l’inverse n’est pas rapidement possible.
    De l’huile de sardine ou tout autre attractif liquide peut être mélangé à l’eau.
  4. Brasser énergiquement le mélange tout en brisant le maximum de grumeaux.
    préparation de l'amorce à base de farines - 1
  5. Le mouillage ne doit pas permettre la fabrication de boule, juste à la limite de la faisabilité. Si l’on s’y essaie, celle-ci doit se désagréger d’elle même,
    Laisser gonfler la farine 10 à 20 minutes (indispensable pour les farines à base de céréales).
  6. Ajouter à nouveau de l’eau, très peu à la fois,…
  7. Brasser…Laisser de nouveau gonfler quelques minutes…jusqu’à pouvoir fabriquer une boule compacte, ni trop mouillée, ni trop sèche.
  8. L’amorce est prête.
    A ce stade de la préparation tamiser l’amorce permettrait d’affiner le mélange et ôter les derniers grumeaux, cailloux; le travail serait alors homogène, encore faut-il avoir un tamis!.
    préparation de l'amorce à base de farines - 2
  9. En exerçant une légère pression sur la boule, …
  10. …celle-ci se désagrège progressivement : on dit dans le jargon de pêche que l’amorce se délite
    préparation de l'amorce à base de farines - 3

Vous connaissez le poste de pêche:
L’amorce est la première chose à préparer. Il faut prendre son temps, laisser les céréales gonfler et s’engorger d’eau. Une amorce à base de céréales dont le mouillage n’est pas uniforme (amorce préparée trop rapidement et qui n’a pas eu le temps de gonfler) risque de voir les boules flotter à la surface.

Vous découvrez le poste de pêche :
Commencer par sonder avant de préparer l’amorce, il sera plus facile de se déplacer si celui-ci ne convenait pas.

Trop sèche, l’amorce éclate au contact de l’eau, trop mouillée elle nuage en surface.II est d’ailleurs fréquent de transformer l’amorce en soupe pour pêcher en surface.

Prochain épisode : Amorce et esche à base de pain