Par où commencer

Si vous débarquez sur le blog, vous pouvez vous demander : mais par où commencer ?

Les fiches récapitulatives sont là pour vous aider...

Les poissons de mer et d'eau douce

Photographie prise à l'aquarium Estran cité de la mer - Dieppe, 2016.

Plan de l’article

Les lignes de pêche

plomb-grappin.jpg

Les différents montages, bas de ligne (et techniques) pour la pêche en mer et étang

 

Les accessoires pour la pêche

plomb-20110727.jpg

Sommaire:

Techniques de pêche en mer

La pêche à soutenir - C’est la pêche que l’on pratique le plus tout au long des côtes françaises. On pêche à soutenir aussi bien du bord qu’en bateau.
La technique se résume à lancer un plomb sur les lieux présumés où se trouvent les poissons. Ce plomb, à quelques variantes près, est suivi d’une ligne sur laquelle sont fixés un ou plusieurs hameçons amorcés.
La ligne est alors maintenue sur place, sur le coup, jusqu’au moment où un poisson vient gober l’appât.

Le surfcasting  est le nom donné à la pêche à soutenir à partir des plages et où il est nécessaire de lancer le plomb dans la vague.

Pêche à la ligne flottante  - On pêche très peu à la ligne flottante en mer. Cependant, il est possible de rechercher les petits poissons (éperlan, tacaud), comme certains autres de bonne taille (mulet).
Le plomb ne repose pas sur le fond et ne sert qu’à équilibrer le flotteur au mieux possible et sert d’indicateur de touche.

Pêche au lancer  - La pêche au lancer se résume à lancer un leurre et à le ramener. Cette technique s’adresse à la recherche des poissons chasseurs comme le bar, le lieu, le maquereau, l’orphie.

Sommaire:

 

Les nœuds de pêcheur

noeud-de-peche.jpg

Avec les nouvelles techniques et les nouveaux matériaux, les nœuds évoluent. Il y a bien entendu les incontournables mais aussi des ligatures parfois surprenantes qu’il ne faut pas négliger.
Vous commencez la pêche, allez donc consulter l’article Conseils pour réaliser les noeuds.

S’il existe un très grand nombre de nœuds de pêche, il est courant qu’un pêcheur n’en utilise que quelques uns, parmi ceux qu’il trouvera simple à réaliser et dont la fiabilité aura toute sa confiance. L’habitude et le savoir-faire en résultant fait qu’il utilisera toujours les mêmes.
Mes préférés : le grinner, le noeud d’hameçon à palette, le noeud néoprène, l’arracher classique, l’Albright.

Les appâts et les amorces pour la pêche

L’appât avec l’hameçon contribuent à la réussite ou non d’une partie de pêche.
L’appât devra être le plus frais possible et correspondre à la nourriture habituelle des espèces, l’hameçon sera choisi en fonction de la taille de l’appât mais également de son poids.

Vents, lune et marées et météo

lalune-et-les-marees.jpg

Sommaire :

Lieux de pêche - les bons coins

Wikipedia

Découvrir où pêcher en France...et ailleurs

La faune de mer et d'eau douce | exit poissons

2016-05-18-155644-Dieppe-Estran_cite_de_la_mer.jpg

Sommaire

Cartes postales anciennes

L’usage principal de la carte postale est l’envoi d’un message court, sans enveloppe. Souvent, les administrations postales ont un tarif carte postale, moins cher que celui de la lettre habituelle, ce qui explique à l’origine sa raison d’être, et son succès à une certaine époque. Dans les années 1900 à 1920, âge d’or de la carte postale, l’usage en était pratiquement quotidien, de sorte qu’avant la diffusion générale du téléphone, on l’utilisait d’un quartier à l’autre de la même ville, par exemple, pour se donner rendez-vous le lendemain.
Selon les modèles et les époques, un des côtés peut porter une illustration dessinée ou photographique, à vocation touristique, artistique ou humoristique.(Wikipedia)