Celui que je possède aujourd’hui et un modèle Photax III blindé construit de 1947 à1951 et qui appartenait à mon père, le déclencheur ne fonctionne malheureusement plus.

Aujourd’hui, pièce de collection, son énorme succès en fait une pièce courante et ne vaut guère plus d’une soixantaine d’Euros s’il fonctionne encore. Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit là d’un bel objet, esthétique et qui mérite bien quelques photographies.

Le Photax un appareil populaire

En 1938, avec les premiers congé payés, la demande pour des appareils photographiques solides et bon marché est importante. Deux ans plus tôt, la Manufacture d’Isolants et d’Objets Moulés (MIOM) a déjà commencé une diversification de sa production en fabriquant des appareils photographiques (Miom Photax I) à partir de la même matière moulée que celle qu’elle utilise pour produire ses isolants électriques : la bakélite.

Un gros bouchon en bakélite noire portant l’inscription "Photax" protège l’objectif. Une fois en position, il emprisonne le déclencheur empêchant ainsi toute prise de vue intempestive. Cet appareil utilise des bobines du type "à joues réduites" au format film 620, format 6×9.
Un tube hélicoïdal, pouvant être rentré dans le corps de l’appareil, supporte un obturateur central.

L’objectif BOYER Série VIII est un ménisque. Il possède un réglage de diaphragme sur 2 ouvertures (f8 et f11), et un obturateur à 3 positions : 1/100, 1/25 et une pose T.
Il autorise une prise de vue de 2,75 m à l’infini.

Photographies du boitier MIOM PHOTAX III

Photax avec sa sacoche de protection en cuir
Le Photax avec sa sacoche de protection en cuir
Miom Photax III - Objectif BOYER Serie VIII
Miom Photax III - Objectif BOYER Serie VIII
Photax - détails de l'objectif Boyer serie VIII
Photax - détails de l’objectif Boyer serie VIII
Photax III - Intérieur du boitier
Photax III - l’intérieur du boitier - à gauche le chargeur de pellicule.
Photax III - boitier seul avec son bouchon de protection
Photax III - boitier seul avec son bouchon de protection

En résumé

  • Fabrication: 1947 - 1951 par M.I.O.M, Vitry-sur-Seine, France
  • Film : 620 rollfilm
  • Taille du négatif: 6X9cm
  • Objectif (Lens) : Boyer Paris Série VIII
  • Ouverture: f8, f11
  • Plage focale: 2,75 mètres à l’infini
  • Obturateur: Ressort simple, obturateur auto-cocking - 1/25 , 1/100 et T
  • Viseur: Viseur de niveau des yeux

Pour finir cet article, si vous connaissez l’origine de sa désignation (blindé), n’hésitez pas à me laisser un commentaire.