Phares et feux de la Seine-Maritime

Phare du Tréport - Phare de Dieppe - Phare d’Ailly - Phare de Saint-Valery-en-Caux - Phare de Fécamp - Phare d’Antifer - Phare de la Hève - Phare du Havre - Phare de Tancarville

Phare du Tréport

Le phare du Tréport, tour blanche et verte, se trouve au bout de la jetée Ouest du Tréport. Il mesure 15 mètres de hauteur et sa portée est de 14 milles marins (26 km). Une corne de brume a été utilisée jusque 2005, lorsque le temps était mauvais, elle sonnait 2 heures avant et 2 heures après la pleine mer.

Phare du Tréport
Phare du Tréport

Le feu de la jetée Est fut installé en 1999. La hauteur est de 7 mètres et la portée est de 6 milles.

La jetée Est du Tréport
La jetée Est du Tréport

Feux d’entrée du port de Dieppe

Le feu date des années 90. Il présente une hauteur de 7 m et une portée de 8 milles. La jetée Ouest est plus longue que la jetée Est qui lui fait face afin de protéger l’avant port.

Feu de la jetée Ouest à Dieppe
Feu de la jetée Ouest à Dieppe
La jetée Est de Dieppe
La jetée Est de Dieppe

Le phare d’Ailly - Sainte-Marguerite-sur-Mer

Ce phare fut construit en 1775 sur le cap des Roches. On l’a malheureusement placé trop au bord de la falaise, dont une partie s’éboule chaque année. Sa tour quadrangulaire est surmontée d’une plate-forme ronde. Nous demandâmes à y monter. Le gardien nous fit inscrire sur un livre nos noms, adresses et qualités. Après avoir rempli cette formalité, indispensable, parait-il, quoique nous n’ayons pu en comprendre le motif, nous nous engageâmes à sa suite dans l’étroit escalier de la tour. L’ascension n’est pas bien difficile. Arrivés sur la plate-forme, à 93 mètres d’altitude, nous découvrîmes le plus magnifique des panoramas, et pûmes examiner de près le beau phare à éclipse dont les réverbères projettent leur lumière à dix lieues en mer.

Il est exact que trois phares se sont succédé sur la falaise laquelle recule régulièrement sous les assauts répétés des marées et des tempêtes.
Le premier phare dont il est question dans le passage précédent date de 1775 et se situait sur la pointe d’Ailly. Le second fut construit dans les années 1896-97 et fut détruit par les bombardements alliés en 1944.

Le phare actuel est allumé en 1953, mesure 24 mètres et présente une élévation de 84 mètres. Sa portée est de 31 milles (57 km). Pour atteindre le sommet, un escalier de 91 marches est à gravir.
Ce phare est inscrit au Monument Historique en 2010. Quelques journées de visites sont organisées - www.pharesdefrance.fr

Le phare d'Ailly -  lanterne à coupole contemporaine peinte en vert
Le phare d’Ailly - lanterne à coupole contemporaine peinte en vert
Le phare d'Ailly - Ste-Marguerite-sur-Mer
Le phare d’Ailly - Ste-Marguerite-sur-Mer

Phares et feux de l’Eure

Phare de Quillebeuf - Phare de Fatouville - Phare de La Roque

Le phare de Fatouville a été construit sur la commune de Fatouville-Grestain. Il guidait les bateaux sur l’estuaire de la Seine.

Carte postale de Beuzevillz - le phare de Fatouville
BEUZEVILLE - Le phare de Fatouville en 1908

Phares et feux du Calvados

Phare de Honfleur - Phare de Trouville - Phare de Deauville - Phare de Ouistreham - Phare de Courseulles-sur-Mer - Phare de Ver-sur-Mer - Phare de Port-en-Bessin

Phare de Honfleur

Le phare sur la jetée Est du port de Honfleur présente une hauteur de 12 mètres avec une portée de 6 milles. Il a été mis en service en 1843.

Le phare de la jetée Est du port de Honfleur
Le phare de la jetée Est du port de Honfleur

Les feux du chenal de Trouville

Au bout des jetées en estacade du chenal du port de Trouville se dressent les feux rouge et vert.
Le feu rouge se trouve sur l’estacade Est également accessible par la plage à marée basse. Il s’agit ici d’une tour octogonale reconstruite après la seconde guerre mondiale.

Haute de 11 mètres, la porté est de 12 milles.

Le chenal du port de Trouville
Le chenal du port de Trouville
Phare rouge de Trouville
Phare rouge de Trouville
Carte postale de Trouville-Deauville - Les jetées vues du Casino
TROUVILLE-DEAUVILLE - Les jetées vues du Casino LL

Phare de Ouistreham

C’est le seul phare du Calvados qui se visite (uniquement en juillet-août, le samedi et le dimanche). Caractéristiques:

  • Hauteur: 38 mètres, 171 marches
  • Portée: 16 milles marins (30 km)
  • Construction en 1905
  • Le phare se visite.
Le phare de Ouistreham
Le phare de Ouistreham, 2018

Phares et feux de la Manche

Phare de Saint-Vaast-la-Hougue - Phare de Gatteville - Phare du Cap Lévi - Phare du fort de l’Ouest à Cherbourg - Phare de la Hague> - Phare de Carteret - Phare du Sénéquet - Phare du Ronquet - Phare de la pointe d’Agon - Phare de Chausey - Phare de Granville

Phare de Saint-Vaast-la-Hougue

Le phare de Saint Vaast-la-Hougue se trouve en bout de la jetée du Saint Vaast, face à l’île de Thatiou.
Il disposait de la toute dernière corne de brume qui fonctionnait encore en 2010. Installée dans les années 30, elle se déclenchait de jour comme de nuit lors des forts brouillards. Il s’agit d’un feu rouge à l’entrée du port. Caractéristiques:

  • Feu rouge, à proximité le feu de l’épi et le feu du brise-lames
  • Hauteur environ 11 mètres
  • Portée de 7 milles marins.
Phare de Saint-Vaast-La-Hougue
Phare de Saint-Vaast-La-Hougue

Feux d’alignement du Port de Barfleur

Avec l’accroissement du trafic en mer, en 1832, le port de pêche de Barfleur se voit doté de deux feux d’alignement, le premier pour assurer l’alignement à l’entrée du port et le second au fond du port derrière le premier.
Les marins alignent alors les 2 feux qui ne sont pas à la même hauteur et indiquent ainsi le chemin à suivre pour entrer dans le port.

Feu antérieur d’alignement

C’est un feu d’alignement de couleur blanc d’une hauteur de 7 mètres et d’une portée de 10 milles.

Feu antérieur d'alignement (Barfleur)
Feu antérieur d’alignement - Barfleur, 2019

Feu postérieur d’alignement

Ce deuxième dispositif est constitué d’une tour carrée centrée en façade d’une maison, d’une hauteur de 13 m et d’une portée de 10 milles.

Feu postérieur d’alignement (Barfleur)
Feu postérieur d’alignement - Barfleur, 2019

Phare de Gatteville

Le phare de Gatteville se situe sur la pointe de Barfleur sur la commune de Gatteville-le-Phare. Il prévient des forts courants du Raz Blanchard. Caractéristiques: Hauteur: 71 mètres, 365 marches

  • Portée: 29 milles marins (environ 56 km)
  • Construction de 1829 à 1834
  • Il est inscrit au titre des monuments historiques.
  • Le phare se visite - En savoir plus: www.phare-de-gatteville.fr
Phare de Gatteville
Phare de Gatteville
Phare de Gatteville - les lentilles de Fresnel
Phare de gatteville - 2 lentilles de Fresnel - Lanterne au xénon de 1600 Watts - 2 éclats blancs toutes les 10 secondes
Panorama du haut du phare
Panorama du haut du phare

Phare du cap Lévi

Il s’agit d’un phare relais entre celui de Gatteville et de la Hague. Caractéristiques:

  • Hauteur: 28 mètres
  • Portée de 20 milles (37 km)
  • Construction en 1854 puis en 1947
  • Bâtiment inscrit aux Monuments Historiques
  • Le phare ne se visite pas
Phare du cap Lévi
Phare du cap Lévi
Autour du Cap Lévi
Autour du Cap Lévi

Phare de la Hague

Le cap de la Hague est un promontoire syénitique qui termine, au nord-ouest, la presqu’île du Cotentin et domine l’entrée du golfe des îles normandes, ce golfe si redouté des navigateurs à cause de ses courants et de ses écueils. Un détroit de 16 kilomètres de large, le raz Blanchard, sépare le cap de la Hague de l’île anglaise d’Aurigny. Dans ce terrible détroit, le flot de marée et le jusant, resserrés entre des chaînes d’écueils et de bas-fonds, coulent avec une vitesse de 16 kilomètres à l’heure.

syénitique  : qui possède le caractère de la syénite, une roche granitique, sans quartz, constituée en grande partie de feldspath alcalin et d’amphibole.

Près du cap de la Hague, à un kilomètre de la côte, sur un écueil appelé le Gros-du-Raz, se dresse un phare haut de 47 mètres, ayant 9 mètres de diamètre à la base et 7 mètres au sommet. Ce rocher, battu de tous les côtés par une mer houleuse, est d’un abord difficile et même dangereux. Désirant cependant le visiter, nous nous procurâmes un canot et nous y fîmes conduire; mais ce ne fut pas sans peine que nous y abordâmes. Heureusement le temps était parfaitement claire ce jour-là, et le magnifique panorama, qui du rocher frappa nos regards, celui des îles anglaises et françaises, émergeant du sein des eaux tourmentées de la baie, nous fit facilement oublier les difficultés que nous avions éprouvées pour arriver jusque-là.

Le phare se situe à 800 mètres du rivage au cap de la Hague en Manche. Autre appellation: phare de Goury.
Outre son rôle de phare, il signale le fort et dangereux courant le Raz Blanchard l’un des courants de marée les plus puissants d’Europe. Caractéristiques:

  • Élévation : 52 mètres
  • Portée: 19 milles marins (35 km)
  • Construction de 1834 à 1837
  • Il est inscrit au titre des monuments historiques
  • Le phare ne se visite pas.
Phare de la Hague
Le phare de la Hague vu du rivage.
Vache à proximité du phare de la Hague
Vache à proximité du phare de la Hague
Carte postale de Cherbourg la Hague - Le phare de Goury
Environs de Cherbourg LA HAGUE - Le Phare de Goury
- Alex Becquemin Edit. Cherbourg, 1957

Vous aimerez également


Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.