La réserve naturelle et la plage d’Oye

Panneaux du Sentier de découverte

Panneaux du Sentier de découverte de la Réserve naturelle du Platier d’Oye
Aux Dunes d’Oye, suivre le balisage qui vous amène à un parking aménagé pour les visiteurs.
Deux choix s’offrent à vous, soit emprunter le chemin et escalier de bois pour rejoindre la plage, soit suivre l’un des trois sentiers de randonnée au travers des dunes et de la réserve.

Panneaux du Sentier de découverte de la Réserve naturelle du Platier d'Oye
Panneaux du Sentier de découverte de la Réserve naturelle du Platier d’Oye, 2014

Attention, ici c’est réserve naturelle

On peut encore trouver d’ancien panneau de la réserve naturelle, 2014.

Ancien panneau - Le Platier d'Oye, réserve naturelle
Ancien panneau - Le Platier d’Oye, réserve naturelle

Vue générale sur la réserve naturelle

Vue générale sur la Réserve naturelle du Platier d’Oye (platier = terrain plat), au fond le port de Grand-Fort-Philippe et de Gravelines
C’est une réserve naturelle nationale depuis 1987.

Vue générale sur la Réserve naturelle du Platier d'Oye
Vue générale sur la Réserve naturelle du Platier d’Oye

La plage des Ecardines

La plage dite Les Ecardines parfois nommée Escardines, est une plage de sable fin délimitée par un cordon dunaire qui abrite une zone humide protégée, servant de refuge pour les oiseaux migrateurs, les canards et les vaches Highlands. Elle s’étend sur 11 kilomètres. C’est une plage sauvage, sans aucune construction. L’accès à la plage se fait par un escalier en bois.
Ci-dessous, la plage des Ecardines vue du chemin de bois.

La plage des Ecardines vue des marches en bois
La plage des Ecardines vue des marches en bois

Le poste de secours

La plage est (ou était ?) surveillée durant les mois de juillet et d’août sur une petite largeur de sable au niveau de l’escalier en bois.

Poste de secours aux Ecardines en 2008 - Oye-Plage

Un cavalier sur la plage

Lors d’un court instant le cavalier se détacha entre deux poteaux.

Devant le village des Ecardines, des pieux limitent l’érosion de la dune. Ils freinent l’action des vagues, notamment lors des tempêtes d’hiver.

Le cavalier sur la plage des Escardines
Le cavalier sur la plage des Escardines

Le blockhaus au crabe

Le blockhaus au crabe, 2014

L’un des deux blockhaus Pendant la dernière guerre, la proximité de l’Angleterre fait craindre une tentative de débarquement dans le Nord Pas-de-Calais et justifie la construction de nombreux bunkers. La priorité est mise sur la protection des ports, fortement bétonnés. Les espaces intermédiaires comme le platier sont équipés d’une ligne de fortifications plus discontinue.

Sur l’ensemble du site du platier, on peut dénombrer cinq groupes encore présents aujourd’hui dont le Stützpunkt Martha, au Nord-Est des Ecardines jusqu’au front de mer. Construit sur les dunes se situant maintenant sur la plage, il témoigne aujourd’hui du déplacement du trait de côte.

L'un des blockhaus à Oye-plage
L’un des blockhaus à Oye-plage, 2010

Vue sur la plage

A droite les blockhaus et les anciens bouchots. On y pêche également au surfcasting.

Vue sur la plage des Ecardines - à droite les blockhaus et les anciens bouchots
Vue sur la plage des Ecardines - à droite les blockhaus et les anciens bouchots

Pour vous y rendre

  • Adresse : Avenue du Platier, 62215 Oye-Plage
  • Site Internet : Le platier d’Oye (eden62.fr)
  • Code Google Maps (à coller dans le champ de recherche de Google Maps): 2338+HF Oye-Plage


Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.