Phare de Dunkerque - Feu de Saint-Pol - Phare de Gravelines

Phare de Dunkerque

Aussi appelé phare du Risban, cet ouvrage fait en réalité référence à un premier phare construit en 1683 sur le fort Vauban et démoli en 1713. Le nouveau phare fut construit dans les années 1841-43.

  • Hauteur : 63 mètres
  • Escalier de 276 marches
  • Feu d’une portée de 26 miles [voir note 1] (environ 48 km).
  • Il fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques (2011)
  • Se visite - www.museeportuaire.com
Phare de Dunkerque
Phare de Dunkerque
Voilier entrant au port de Dunkerque
Voilier entrant au port et passant devant le phare du Risban à Dunkerque
Carte postale de Dunkerque - Le phare et les nouvelles installations portuaires
30-DUNKERQUE (Nord) Le phare et les nouvelles installations portuaires
- Editions Gaby, 1960
Carte postale de Dunkerque - Le Phare
22 DUNKERQUE. - Le Phare. - N.G.

Bateau-feu Sandettié

Mis en service en 1948, ce bateau-phare a été désaffecté en 1989 et reconverti en musée sur l’eau lors de son rachat par la ville de Dunkerque.

Le Sandettie (ex BF6) fut appelé successivement Dyck (banc du Dyck en 1949) puis Sandettie (banc du Sandettié en 1978). Il était destiné à faciliter la navigation en indiquant un danger à l’approche des côtes et notamment des bancs de sable en Mer du Nord.

C’est un bâtiment de 47,50 mètres de long dont le phare, équipé d’une lentille de Fresnel, portait à 25 milles nautiques. Il est considéré comme un modèle des feux-flottants français. En raison des coûts élevés d’exploitation et de l’évolution technologique, les bateaux-feux ont été remplacés par des bouées lumineuses. Il n’y a plus de bateau-phare en activité en France.

Bateau-feu le Sandettié à quai.
Bateau-feu le Sandettié à quai.
Vieille plaque photographique - le Bateau-phare du Dick
Bateau-phare du Dick . Le banc du Dick (1949) et devenu par la suite le banc du Sandettié (1978) [voir note 2]
Carte postale de Dunkerque - Le bassin du Commerce
CPM - 59.1833160 DUNKERQUE (Nord) Le bassin du Commerce
- Edit. La Cigogne

Tour du Leughenaer à Dunkerque

Dominant le port du haut de ses 30 mètres, la tour du Leughenaer est le plus ancien édifice de Dunkerque (début du XVe siècle).
Située sur l’axe des jetées, cette tour servit d’amer puis de phare en fin du XVIIIe siècle. Une lanterne a été rajoutée en 1814. La rumeur veut que ce phare n’était guère fiable et causait de nombreux accident dans le chenal. C’est ainsi qu’il se vit affublé du nom de Tour du Menteur, leugenaar signifiant menteur en néerlandais.

La Tour est classée Monument historique en 1995.

Dans ses ouvrages et voyages "Les côtes de la France. De Dunkerque au Havre" (Edition 1886), Mme De Lalaing détaillait en quelques lignes sa visite de la tour du phare de Dunkerque comme suit :"... Du beffroi, nous nous rendîmes à la tour de Leughenaer ou tour du phare. Cette tour, qui avait été détruite en 1713, a été reconstruite. Pour arriver à sa plate-forme, nous dûmes gravir 270 marches; mais nous fûmes bien payés de notre peine quand nous nous trouvâmes en face d’un panorama magnifique, embrassant une étendue de dix lieues en tous sens. C’était la première fois que ma cousine montait dans la tour; elle fut ravie, et j’avoue que je partageai son admiration..."
Tour du Leughenaer sur la place du Mynck
Tour du Leughenaer sur la place du Mynck et bouée-phare au premier plan à Dunkerque

Le feu de la jetée Est

Quatre feux se succédèrent au cours de l’histoire, tout au bout de cette jetée.

La jetée Est de Dunkerque dite jetée de Malo
La jetée Est de Dunkerque dite jetée de Malo, 2003

Feu de Saint-Pol

Le phare se trouve au bout de la longue jetée Ouest du port de Dunkerque. Il fut construit dans pendant les années 1937-1938 et allumé l’année suivante.

Son architecture particulière est signée de l’architecte Gustave Umbdenstock dont ce fut sa dernière œuvre. La hauteur du feu est de 36 m et sa portée de 15 mille.
Il fut totalement modifié pendant la seconde guerre mondiale par la construction d’un blockhaus qui servait de poste de surveillance. Après la guerre, le blockhaus fut démonté et le feu restauré dans son état initial, en 1954.

La jetée ouest est accessible à partir de Grande-Synthe, en longeant la digue du Braek. Son accès direct en passant par le phare du Risban est aujourd’hui impossible, l’écluse Charles De Gaulle est consigné depuis 2014 en position haute pour travaux.

Les critères administratifs français de la définition de phare ne sont pas suffisants et c’est la raison pour laquelle il est dénommé Feu de Saint-Pol. Il est inscrit monument historique depuis 1999. Le feu de St-Pol n’est plus en service et son état devient préoccupant. Le feu ne se visite pas.

Le Feu de Saint-Pol au bout de la jetée Est du port de Dunkerque
Le Feu de Saint-Pol au bout de la jetée Est du port de Dunkerque
Etoile des vents au phare de St-Pol, Dunkerque
Etoile des vents au phare de St-Pol, Dunkerque (Emblème du Service des phares et balises)

Les feux du port-ouest de Dunkerque

A partir de 1958, d’importantes extensions des infrastructures portuaires s’engagent. L’augmentation des besoins de matières sidérurgiques nécessite la construction d’un nouveau bassin maritime et une nouvelle écluse, l’écluse Watier.
Des villes dites alors champignons telles que Grande-Synthe et Petite-Synthe apparaissent. Le petit hameau du Clipon est rasé et, dès 1975, le premier navire entrait dans le nouveau port Ouest.

Feux de la digue du Braek

Dans les années 50 , une longue digue a été créée pour ériger le bassin minéralier. La digue du Break mesure 7 km de long. Deux feux de position longent la côte.

Feu le long de la digue du Braek
Feu le long de la digue du Braek (côté Mardyck), 2006
Feu le long de la digue du Braek
Feu le long de la digue du Braek (côté Saint-Pol), 2004

Feu du Clipon

Nous voici au port Ouest de Dunkerque. La jetée, longue d’environ 1,5 km, mène au feu du Clipon. La tour haute de 23 mètres dispose d’une portée de 13 milles.

La jetée du Clipon, haut lieu de pêche
La jetée du Clipon, haut lieu de pêche, 2006

Feu de la jetée du Dyck

Toujours au port Ouest de Dunkerque, le feu de la jetée du Dyck a une hauteur de 23 mètres et une portée de 9 milles.

Jetée du Dick et son phare
Jetée du Dick et son phare
-image VHS, 2003

Phare de Gravelines

Le phare de Petit Fort Philippe dit de Gravelines a été mis en service en 1843.
A l’origine, le phare était peint en blanc mais en 1932 et après une restauration, il fut peint de manière à le rendre reconnaissable grâce à une spirale noire et blanche. Son surnom : The Black and White.

  • Hauteur : 27 mètres
  • Escalier de 116 marches
  • Sa portée est de 15 milles
  • Il est utilisé aujourd’hui en tant qu’amer
  • Le phare a été classé Monument Historique en 2010
  • Se visite - www.guidedutourisme.net
Carte postale de Gravelines - la plage et le phare
Carte postale de Gravelines - la plage et le phare
Phare de Gravelines
Phare de Gravelines, 2020

Feu de la jetée Est de Grand-Fort Philippe

Le feu d’une hauteur de 10 mètres est une tour de briques roses avec à son sommet une lanterne rouge.

Le feu de Grand Fort-Philippe
Le feu de Grand Fort-Philippe est situé sur la jetée ouest du chenal du port de Gravelines, 2003

Notes

[1] - Mille marin ou mille terrestre?
Les portées des phares et des feux français sont toujours mesurées en mille marin, rarement terrestre. Le mille marin est simplement noté mille ou mille marin, ou encore mais rarement en mille nautique. Lors de la conversion mille/km, Il faut prendre garde d’effectuer le calcul en mille marin.

  • Le mile ou mille terrestre est une unité de longueur anglo-saxonne. Le mille vaut 1609 mètres
  • Le mille marin ou le nautique dans l’armée est une unité de longueur utilisée dans la marine et l’aviation. Le mille marin vaut 1852 mètres.

[2] - Aimablement proposé par le webmaster du site phototrefois.fr, ce scan du bateau-phare du Dick est une photographie ancienne sur plaque de verre stéréoscopique datant d’avant 1949. Le procédé stéréoscopique permet d’obtenir une restitution du relief à partir de deux images jumelles mais différentes. L’appareil photo dispose ainsi de deux chambres photographiques, les photographies ainsi obtenues sont visualisées à l’aide d’un stéréoscope.

Vous aimerez également


Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.