Surfcasting : 2 empiles spécial merlan et morue

Le bas de ligne est constitué d’une empile de 50-70 centimètres suivi d’un traînard de 80 à 100 centimètres fixé près du plomb. Une variante serait d’ajouter une empile haute allongeant d’autant le bas de ligne.

Sur les empiles et dans le prolongement de l’hameçon sont souvent ajoutées des perles ovales de couleurs rouges et vertes fluorescentes afin d’attiser la curiosité de ce redoutable prédateur. Un plomb débrayable compris entre 150 à 190 grammes complétera le dispositif pour pêcher le long des plages et des jetées.

C’est un montage que j’utilise régulièrement aussi bien pour le merlan que pour le bar sur les plages du Nord. Les dimensions sont celles de la figure, le plomb débrayage fait généralement 170 grammes.
Ligne surfcasting 2 empiles pour le merlan
Surfcasting - Bas de ligne à 2 empiles
  • Empile : nylon sans âme AMNESIA de 15 Lbs (7,5 kg)à 20 Lbs (10 kg)
  • Bas de ligne : nylon 8-13 kg (~ 40-50/100)
  • Hameçons : La taille et le modèle d’hameçon dépend à la fois du type de poisson recherché et de l’appât.

Pour l’empile haute, un accroche appât, facultatif, peut améliorer le lancer et l’impact à l’eau des appâts.
Les longueurs et les diamètres sont données à titre indicatif car ils dépendent à la fois de l’état de la mer et des poissons recherchés.

Quel hameçon pour pêcher le merlan et la morue

Tailles de 2/4 à 6 - Le poisson recherché et l’appât utilisé détermineront la taille de l’hameçon.

  • Un numéro 2 sera utile pour escher une languette de poisson ou une ver marin comme l’arénicole, le numéro 6 pour les appâts plus fins comme les néréides, voire encore un morceau de ver marin.
  • Hameçons à hampe courbe et ardillons
    Le corps arrondi aura tendance à piquer plus « naturellement » le poisson si celui-ci tente de recracher l’appât, un peu comme le fait le non moins célèbre Circle hook lequel pivote dans la bouche du poisson à la moindre traction et se prend dans la chair.
  • Hameçon droit à tige longue
    Cet hameçon d’un fer extrêmement fin présente une hampe très longue et un piquant exceptionnel. A utiliser pour escher les vers marins.
Hameçons VMC9145 VMC7054
Hameçons VMC9145 VMC7054
PoissonModèleAppât
PlatFin de fer (VMC, Gamakatsu) N°4-2Arénicole, morceau de poisson
Bar, MoruetteFin de fer (VMC, Gamakatsu) N° 1 à 2/0Arénicole, couteau
MerlanVMC renversé N°2Arénicole, morceau de poisson (maquereau, hareng)

Action de pêche

Par mer calme, essayer de lancer sur les pentes douces des bâches repérées à marée basse mais d’une manière générale la stratégie consiste à lancer le plus loin possible du bord. Le merlan est nettement plus actif de nuit que de jour , certains pensent que c’est aux aurores que l’on réalise les plus belles prises.

La touche est franche est nerveuse et il n’est pas rare d’en remonter deux à la fois.
De nuit, une ou deux perles phosphorescentes fixées au-dessus de la hampe de l’hameçon, devraient attirer leur attention.

Une fois le lancer exécuté, le pêcheur dépose la canne sur un pic ou un pied ou contre le muret de la jetée. La ligne de pêche est tendue, le frein du moulinet est serré tout en permettant encore de tirer du fils. Il ne lui reste qu’à surveiller très sérieusement le scion de la canne.
De temps à autre, une récupération de la ligne, c’est à dire quelques tours de moulinet, permet de reprendre le ventre qui se créé avec la bannière de la ligne de pêche et avec la force des courants et des vents. Un large ventre réduit la sensibilité de la touche et rend parfois celle-ci impossible à percevoir.

Vous aimerez également


D’autres possibilités... N’hésitez pas à commenter l’article!