Cerbère et les coins de pêche d'été

Cerbère Porte de France, est le dernier jalon de la Côte Vermeille, découvrons les lieux et les coins de pêche

 


La pêche de loisir et les coins de pêche

Sauf indication contraire, la Pêche de loisir et la chasse sous-marine sont autorisées sur la commune de Cerbère.
A partir du Cap de Peyrefite situé à 2 km de Cerbère en direction de Banyuls-sur-Mer, l’espace marin est protégé par la réserve naturelle marine. La pêche de loisir est soumise à réglementation.

Le port

Les mulets sont abondants et vous pourrez les voir au petit port de Cerbère.

La pêche est interdite dans le port sauf peut-être le long du brise lame et de la jetée (tolérance des autorités?)

Le chemin côtier vers le cap Cerbère

Après avoir longé la plage, il faut traverser le club de plongée et traverser un bassin généralement vide, le chemin côtier se présente alors et permet de joindre une petite plage plus au sud.

  • Pêche au bouchon coulissant, au posé, bombette, Rockfishing
  • Poissons de roche, Oblades
Vieille de roche - Cerbère, 2009
Serran écriture - Cerbère, 2009
Chemin côtier de cerbère - GoogleMap
Chemin côtier de cerbère - GoogleMap

Cap Cerbère

  • Pêche au bouchon coulissant, au posé, Rockfishing , l’accès à la côte est difficile voire dangereuse.
  • Poissons: Sar , Dorade, Mulet, Oblade, Saupe, Poissons de roche
  • Pour des raisons d’accès difficile, mieux vaut laisser ce spot aux heureux possesseurs d’embarcation.
Le cap Cerbère vu par la route, 2004
Le cap Cerbère vu par la route, 2004

Cerbère

Cerbère était au commencement un petit hameau de pêcheurs. Le village frontalier avec l’Espagne a connu en début du siècle dernier et jusque les années 50 une large prospérité par suite de la gare internationale construite à même la montagne. Depuis et comme toute la région d’ailleurs Cerbère s’oriente vers le tourisme.

A voir : Le sentier sous-marin de Peyrefite, Menhir de Pedre Drete, Dolmen "Col de la fareilla", Phare Solaire

Cerbère, 2003
Cerbère - vue générale, 2003
Phare solaire, 2005
Phare solaire, 2005

L’hôtel le Rayon-Vert, construit à partir de 1928 et terminé en 1932, il est conçu par l’architecte perpignanais Léon Baille, pour la clientèle du chemin de fer. Désaffecté depuis 1983, il est protégé depuis 1987.

Belvédère du Rayon Vert, 2003
Belvédère du Rayon Vert, 2003

Ajouter un commentaire




Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.