Histoire des Marées: Pythéas le massaliote - Sélerrens de Babylone - Selukos - Posidanius de Rhodes #1

Petite Histoire autour des marées (1) - Ces inventeurs de l’antiquité : Pythéas, Sélerrens de Babylone, Selukos, Posidanius de Rhodes.

Peu sensible en méditerranée, le phénomène des marées n’intéresse que quelques anciens grecs : explorateurs, astronomes, philosophes ont été précurseurs à l’étude des marées ...

 


 

Herodote

5e siècle av. J.-C. - Hérodote, historien grec

Le phénomène des marées a très tôt étonné et intrigué aussi bien les scientifiques que les philosophes. Hérodote parle de l’élévation et de l’abaissement journalier des eaux de la mer Rouge sans donner plus de détails.

 

Aristote

4e siecle av. J.-C. - Aristote, philosophe grec

Dans son livre "Du monde", Aristote avait bien noté que les marées suivent le mouvement de la Lune.

 

4e siècle av. J.-C. - Pythéas, le massaliote

Pythéas sera le premier à décrire le phénomène des marées et le rôle déterminant de la Lune.
C’est le début des recherches sur la théorie des marées

photo www.vestmo.com

Pytheas était un explorateur et astronome grec de Massilia [1] qui aurait effectué vers l’an 340 avant JC un voyage dans les mers du nord de l’Europe.

Parti avec un seul navire, il franchit les colonnes d’Hercule [2], remonta vers le nord en longeant les côtes de la Gaule, accosta en Bretagne (l’actuelle Angleterre), atteignit enfin un pays nommé Thulé (l’Islande) qu’il ne put dépasser.
Il revint par la mer Baltique en descendant les côtes de la Germanie.

Il ne reste que peu d’éléments du récit de ce voyage. Les livres "Sur l’Océan" [3] et "Description de la terre" [4] qu’il écrit à son retour ayant disparu, seules les analyses d’historiens et de géographes de l’époque (Polybe, Mela, Pline, Eratosthène ...) subsistent.

L’historien Strabon est celui qui s’intéresse le plus à ce voyage. Il en est aussi le principal détracteur, concluant que Pythéas est un menteur et un vantard.

photo http://pytheas.free.fr

À cette époque on savait que la Terre était ronde et les astronomes avaient même découvert l’inégalité de la durée des saisons. Pythéas mesure avec grande précision la hauteur du Soleil au solstice d’été. Fin observateur du ciel et de la mer, Pythéas mesure les latitudes et les distances parcourues.

 

Pythéas découvre la corrélation des marées et de la Lune

extrait de "LE TRICENTENAIRE de L’OBSERVATOIRE ASTRONOMIQUE de MARSEILLE-PROVENCE"

"...Arrivé dans l’Océan, au-delà des Colonnes d’Hercule, Pythéas découvre les marées. Ce phénomène éveille sa prudence de marin et attise sa curiosité de scientifique. Les textes de Plutarque et du pseudo-Gallien nous apprennent que Pythéas est le premier savant qui fait la corrélation entre le mouvement de la Lune et celui des marées ; les marées comme la Lune prennent 50 minutes de retard par jour, et un cycle de retard à chaque mois lunaire. Pythéas découvre même que l’amplitude des marées dépend des phases de la Lune. Dès cette époque on sait qu’en période de pleine lune et de nouvelle lune l’amplitude des marées est forte (marées de vives-eaux), et qu’aux quartiers elle est moindre (marées de morteseaux)..."

Cette découverte est le point de départ des recherches sur la théorie des marées.

4e siècle av. J.-C. - Sélerrens de Babylone

A la même époque, Sélerrens de Babylone constate le même phénomène en étudiant les marées dans le golfe Persique et particulièrement les effets de la déclinaison des astres sur l’amplitude de la marée.

3e siècle av. J.-C. - Selukos, astronome grecque

Photo amluz.free.fr Quelques 150 ans plus tard, un astronome grec Selukos, observant la marée de la Mer Rouge, découvre les inégalités diurnes et relie leur amplitude à la déclinaison de la lune.

 

posidonius.jpg

1e siècle av. J.-C. - Posidanius de Rhodes

Posidanius de Rhodes [5] aura été le premier à se lancer dans les prédictions des marées.

Pour expliquer les phénomènes de la marée, Posidonius supposa, l’un des premiers, que les mouvements de l’Océan suivent ceux du ciel, et qu’ils ont des périodes diurnes, mensuelles et annuelles comme la Lune. Posidanius établit pour les marées des côtes d’Espagne, un tableau donnant la concordance de leurs variations diurnes, semi-diurnes et mensuelles avec les mouvements de la Lune et du soleil.

 

Sources documentaires

Notes

[1] Le Marseille antique qui à l’époque était une colonie grecque

[2] détroit de Gibraltar

[3] De Gades (Cadix) jusqu’à Thulé

[4] deuxième partie de son voyage jusque dans la mer Baltique

[5] Posidonius d’Apamée enseignait à Rhodes vers 78 avant notre ère (Pompée et Cicéron ont suivi ses enseignements). Posidanius de Rhodes ou d’Apamée, ne serait-ce pas le même homme?

Commentaires

1.Le mercredi 22 février 2012, 20:51par francois

je ne parviens pas à trouver votre source concernant Sélerrens de Babylone. si vous pouviez m'indiquer quelque chose à propos de ce personnage dont je ne trouve trace...
merci

2.Le jeudi 23 février 2012, 08:58par JC59

Sous Google : "Sélerrens de Babylone"

Ajouter un commentaire




Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.