Le Couteau ou Solen - Comment le pêcher, le conserver et l'utiliser

Les couteaux (Solen, Ensis spp) vivent dans le sable en creusant un trou d’environ 80 cm de profondeur. Ces mollusques ne peuvent être pêchés que lors des marées à forts coefficients, supérieur à 90.
Très coriaces, ils tiennent très bien à l’hameçon et peuvent faire l’objet de lancers appuyés.


Les différents couteaux ou solen

Le couteau est un coquillage bivalve relativement courant sur les côtes françaises. Il n’est pas rare de trouver des coquilles vides en quantités parfois impressionnantes le long des laisses de mer.

Coquilles vides de couteaux, 2016
Coquilles vides de couteaux, 2016


C’est est un bivalve filtreur qui se se nourrit de phytoplancton, un pied-muscle lui sert à s’enfoncer dans le sable. Sa forme rappelant le manche d’un couteau lui doit son nom commun. Il vit en colonie, enfoui à la verticale dans le sable fin et la vase jusqu’à 50 cm à 1 m de profondeur..
Différentes espèces colonisent notre littoral nordiste.

Couteau au platier d'Oyes, 2008
Couteau au platier d’Oyes, 2008

Couteau américain (Ensis directus)

Le couteau américain est une espèce provenant de l’Amérique du Nord, apparu le long de nos côtes à la fin des années 80. Très rapidement, il s’est développé massivement le long des côtes danoises, néerlandaises, belges et françaises, se fondant dans l’environnement sans chasser les autres espèces.
Leur population est parfois surprenante, s’agglutinant par milliers sur une même zone. La mortalité est d’autant importante et peut expliquer, en partie, le nombre impressionnant de coquilles vides le long des plages. Certains hivers et après une forte tempête, ce sont des milliers de couteaux ayant rendu l’âme qui échouent sur les plages comme celle de Malo-les-Bains en mars 2005.
Le cycle de vie est de 5 ans et la reproduction se produit généralement courant mai. Ces couteaux mesurent entre 15 et 20 cm, les valves sont longues et généralement droites.

Aujourd’hui, c’est l’espèce la plus commune des côtes du Nord de la France.

Couteau droit d’Europe (solen marginatus)

C’est sans doute le plus commun car c’est celui-ci que l’on trouve généralement en vente chez le poissonnier.
Cependant sa population est actuellement en diminution. Il est recherché à marée basse, dans le sable bien humide jamais trop loin de la mer. Il est l’un des hôtes de l’étage infra-littoral, vit en eau peu profonde enfoui dans le sable. C’est un coquillage mobile se déplaçant horizontalement et basculant à la verticale pour s’enfoncer dans le sable. Il mesure communément entre 10 et 15 cm sur 2 à 3 cm de large.

Couteau français (Ensis arculatus)

Le couteau français, espèce originaire de nos côtes, est nettement plus petit que le précédent (Il mesure environ 10cm à l’âge adulte) et sa densité de population, au mètre carré, est environ de dix individus. La couleur du coquillage est plus claire que son grand cousin américain.


Comment pêcher le couteau

Couteau au sel - extrait vidéo Youtube
Couteau au sel - extrait vidéo Youtube

La pêche du couteau au sel

Leur pêche est assez amusante (emmenez vos enfants avec vous !), il suffit de verser une pincée de gros sel à l’intérieur du trou, d’y verser un peu d’eau de mer et d’attendre que le couteau remonte. Une fois que le mollusque est sorti de son trou de quelques centimètres, saisissez-le prestement et fermement, puis tirez dessus.

Toutefois, la nature est bien faite et pour échapper aux prédateurs, le couteau dispose d’un capuchon qu’il peut perdre facilement. Ne cherchez donc pas à attraper les couteaux dès qu’ils sortent, sinon vous resteriez avec leur capuchon blanc entre les doigts, d’autre part vous n’auriez pas suffisamment de prise pour le sortir de son trou.

  • Repérage - Les couteaux se trahissent par les 2 petits trous creusés par les siphons, en forme de 8 ou en trou de serrure. Mais bien souvent sur le sable, à sec, il s’agit d’un petit entonnoir, un trou ou ce qui en reste (légère dépression dans le sable).
  • Quand les pêcher - toute l’année en préférant des coefficients de marées supérieurs à 85
  • Où les pêcher - sur tout le littoral, le long des plages

Vidéo Youtube - Comment pêcher le couteau marin ou Solen

Une seconde vidéo pour s’amuser par Nature Elle

Les autres techniques de cueillettes

Dans le Nord et pendant les mois d’hiver, en janvier et février, il n’est pas rare de rencontrer des pêcheurs sur le plages qui attrapent les couteaux avec le pique de surfcasting ou la pompe à ver. D’autres encore préfèrent attendre un bon coup de vent pour les "cueillir" à la main. Les couteaux sont alors désensablés et amenés sur la plage.

Une autre méthode est de les rechercher de nuit à marée basse, lampe électrique à la main. les couteaux dépassent de quelques centimètres du sable pour se nourrir. Il suffit alors de les attraper en les tirant délicatement de leur trou.

Enfin, la méthode du "quart de tour" à réserver uniquement aux bassiers experts. Une tige d’acier à l’extrémité en U est introduite dans la galerie, le geste précis du bassier permet alors d’extraire le solen sans le massacrer.


Conservation des couteaux

Les couteaux se conservent très bien quelques jours au frais et sont aussi efficaces congelés.

Quelques jours au frais

Pour les conserver le meilleur moyen est de former un fagot de couteaux fermement serrées l’un contre l’autre par un gros élastique comme chez le poissonnier. Cette botte sera conservée au frais dans le bac à légume du réfrigérateur et dans du papier journal.

Fagot de couteaux - fotolia (35828874)
Fagot de couteaux - fotolia (35828874)

Quelques mois au congèlateur

Le couteau est un appât qui se congèle assez facilement.

  • Le congeler directement avec la coquille par fagots de cinq. la congélation permet d’avoir ainsi des appâts prêts pour la pêche durant plusieurs mois ce qui est utile lorsque l’on habite loin des côtes.
  • On commence à trouver chez les dépositaires de pêche ce type d’appât.

Un appât pour la pêche du bord de mer

Le solen ou couteau est une esche dure de bonne tenue sur l’hameçon, qui donnent de bons résultats notamment au surfcasting. De plus il présente l’avantage de pouvoir être utilisé toute l’année. Le fort développement de ce coquillage fait qu’il entre aujourd’hui dans le régime alimentaire de nombreux poissons (bars, plats, merlans, anguilles,...), il est donc logique de l’utiliser.

Eschage

Pour utiliser le couteau entier ou coupé en petits morceaux et sans sa coquille il est nécessaire de le ligaturer avec du fil élastique de pêche. Esché en entier, 2 hameçons en tandem (pennel rig) permettent de le maintenir droit. On glisse le couteau sur l’hameçon à l’aide d’une aiguille fine et creuse.

Pour les daurades, il est fréquent de les escher avec la coquille.

Video Youtube - Montage d’un couteau entier pour pêcher la daurade royale.. avec nicolas guillossou ("Royalelabrax22")


Vous avez aimé cet article...

alors vous aimerez les articles suivants :

Retrouvez-moi sur Facebook @chtipecheur

Partager cette page à vos amis

  

Commentaires

1.Le mardi 06 mai 2008, 17:10par chachadu33

merci pour toutes ces infos vous êtes la 1 personnes qui à autant d'info sur le couteau de mer et merci pour la vidéo , vous m'avez en quelque sorte sauvé la vie ! :-)

2.Le mardi 13 mai 2008, 17:17par chachadu33

salut , merci pour toute ces infos oui c'est encore moi je vous est mis 5 étoiles car je suis vraiment contente de toute les informations que vous avez je pense très sincèrement que vous ête le seule qui à fait un blog aussi merveilleux sur le couteaux de mer mais ça serai encore mieux si vous parleriez des couteaux de mers du bassin d'arcachon mais bon je suis absolument pas d'accord avec la note qu'on vous à mise j'espère quelle montera merci encore à vous je vous souhaite de continué votre blog aussi bien qu'il à commencé .

3.Le mardi 27 mai 2008, 16:51par Machiko

J'adore votre site, il est super pour avoir des renseignements sur les couteaux de mer. Je suis une amie de chachadu33 et c'est elle qui m'a conseillée ce site. Je vous met 5* et aussi je voudrais vous dire un truc trés important : on prend ces informations pour notre devoir de EEDD et comme vous l'avez peut etre remarqué, on vous met des comms que le mardi apres midi! C'est parce que on a cours de EEDD le mardi de 16h 30 a 17h30. On va partir en angleterre du 1 juin au 6 juin donc on ne pourra pas vous écrire :'( snif... Bonne chance pour que votre site soit connu =) !

4.Le lundi 11 août 2008, 12:53par bobachouche

bjrs tout le monde, j'habite au maroc a casablanca et ça fait dix ans que j'essay de pêcher de gros poissons mais jy suis jamais arrivé . je pense que la raison principale est que je ne sais pas quel appât utiliser et il n'y a pas ou en acheter donc s'il vous plait si vous savez ou je peux trouver des appâts et lesquels sont les plus efficaces pour pêcher dans ma region . je vopulais aussi dire que votre site est trés interessant , bonne continuation .
merci d'avance .
ps : les vacs sont présque fini répondez moi vite s.v.p.

5.Le vendredi 15 août 2008, 15:59par chouaib

salut merci pour ce site tres interessant.

6.Le mercredi 15 juillet 2009, 12:27par fabien

merci pour les infos , j'aimerai cependant qu'il y ait plus d'informations sur la technique de peche avec la tige de 50cm car elle est tres efficace.
pendant que je galere avec mon sel pour attraper un couteau certain en on deja sorti une dizaine a 2 metres de moi ;sniff donc je vais essayer.

Ajouter un commentaire




Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.