Comment réaliser le nœud de Grinner

Fiche descriptive et réalisation du Noeud Grinner - Ce noeud permet de relier un nylon ou une tresse à un œillet d’hameçon, un anneau d’émerillon. Il permet également la confection de nœud d’arrêt et de tête de ligne (arraché). S’il y avait trois nœuds à connaître le "Grinner" ferait partie du lot.

J’ai débuté la pêche au surfcasting sur les plages du Nord. Les montages, fortement sollicités lors des lancers, nécessitent des nœuds robustes. C’est ainsi que le Grinner fut l’un des tout premiers nœuds que j’ai appris à réaliser.
Je dois admettre que son apprentissage demande un peu de temps mais il vaut la peine. Depuis, je l’utilise à toutes "les sauces" dès lors qu’il s’agit de nouer du nylon ou de la tresse à un anneau que ce soit en pêche en bord de mer qu’en eau douce.
Le nœud de Grinner est également nommé nœud universel en raison de sa polyvalence et de sa solidité. Il ne m’a jamais déçu contrairement à d’autres nœuds parfois très connus.


Usage du nœud Grinner

Mon avis : ❤❤❤ (3/3)

Noeud Grinner ou Noeud Universel
Noeud Grinner ou Noeud Universel
  • Catégorie : nœud de pêche, nœud d’attache [voir note 0]
  • Usage :
    • nœud d’attache (hameçon à œillet, émerillon, poisson-nageur),
    • nœud d’arrêt,
    • nœud d’arraché
  • Autres noms : nœud du pendu [voir note 1], nœud de Duncan, nœud Universel, Uni-knot (en anglais)
  • Matériaux :
    • nylon (diamètre 50/100 maxi, au delà, il devient difficile à serrer),
    • tresse (réaliser plus de cinq tours pour assurer le nœud car il risque de glisser [voir note 2]).
    • fluorocarbone (fines et moyennes sections - Pour les fortes sections, préférer le Palomar ou le nœud Davy).
  • Résistance : 95%

Réalisation du Grinner (nœud d’attache)

Etape 1

Passer le fil dans l’anneau en emprisonnant les deux brins l’un contre l’autre (ce que l’on nomme une ganse),

Réalisation du noeud Grinner - Etape 1
Réalisation du noeud Grinner - Etape 1

Etape 2

Avec le brin libre, revenez vers l’anneau métallique en réalisant une boucle.

Réalisation du noeud Grinner - Etape 2
Réalisation du noeud Grinner - Etape 2

Etape 3

Passer 4 à 5 fois le fil dans la boucle tout en emprisonnant le fil du moulinet et en s’écartant de l’anneau métallique.

Réalisation du noeud Grinner - Etape 3
Réalisation du noeud Grinner - Etape 3

Etape 4

Serrer le nœud en tirant sur le brin libre et en maintenant le nœud en place.

Réalisation du noeud Grinner - Etape 4
Réalisation du nœud Grinner - Etape 4

Etape 5

Coulisser le nœud en tirant sur le fil venant du moulinet contre l’anneau métallique. Couper l’excédent de fil.

Réalisation du noeud Grinner - Etape 5
Réalisation du nœud Grinner - Etape 5

Vidéo Youtube

Vous le trouverez également appelé nœud Duncan, c’est l’un des plus utilisé pour monter un hameçon à œillet et permet également de raccorder deux lignes ensembles.

Variante : Fish-N-Fool Knot

Mon avis : ❤❤❤ (3/3)

Le Fish-N-Fool Knot est une variante du Grinner inventé par un pêcheur de l’Idaho. Il remporta le concours "Knot Wars" de pêche en Amérique du Nord et le noeud gagna depuis en popularité.
Il diffère du grinner par le fait que l’on double les spires autour de l’œillet ce qui permet de renforcer le noeud. C’est ce que l’on appelle un tour-mort.Il suffit de passer deux fois de suite le brin libre dans l’anneau avant de réaliser le nœud.
Ce nœud est beaucoup plus solide que le grinner en raison du double tour au travers de l’œillet.
"Associé à la tresse, il est parfait."

Fish-N-Fool-Knot (www.fishing.org)
Fish-N-Fool-Knot (www.fishing.org)
Un tour mort
Un tour mort

Tips (valables pour tous les nœuds)

  • Humidifier le nœud (avec un peu de salive ou avec de l’eau) avant de le serrer. Ceci évitera un échauffement et une détérioration de la matière (nylon, fluoro).
  • Ne pas serrer "à mort" car vous risqueriez de fragiliser la ligature et de casser.
  • Ne pas couper l’excédent de fil trop près du nœud, laissez 2 ou 3 mm.
  • Toujours tester le nœud une fois réalisé (de visu et tirant dessus).

Notes

[0] - Les nœuds d’attache (émerillons, hameçons à œillet et leurres)
Les nœuds d’attache sont très répandus dans le milieu de la pêche de loisir.
Ces types de nœuds permettent de raccorder tout objet disposant d’un œillet comme les émerillons, les hameçons à œillet, les poissons-nageurs, les cuillers, etc.
Comme toujours, il n’est pas utile de tous les connaître. Chacun trouvera son noeud de préférence en fonction de la facilité et de la maîtrise dans la mise en œuvre, d’autres pêcheurs tiendront compte de la résistance du nœud ou des deux facteurs à la fois (maîtrise et résistance. Finalement, c’est une question d’expérience personnelle.
Les nœuds d’attache présentent une résistance généralement supérieure à 80% avec du monofilament, bien réalisés ils sont de toute sécurité.
Comme tous les nœuds, ils peut y avoir différentes appellations.

[1] - Le nom de nœud du pendu est relatif au fait que celui-ci coulisse lorsque l’on tire dessus.

Noeud du pendu en situation traction sur un poisson-nageur
Noeud du pendu en situation traction sur un poisson-nageur (source dessin inconnue)

[2] - Faire un test de forte traction pour vérifier qu’il ne glisse pas.


Vous serez également intéressé


Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.


Articles similaires


Ajouter un commentaire




Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.


Catégories de la thématique