Surf-casting : Deux montages à 2 empiles

Les distances du lancer en surf casting dépendent de la présentation de la ligne et de son aérodynamisme. Plaquer les empiles le long du corps de ligne devient indispensable si l’on souhaite réussir son lancer. On utilisera alors des accessoires de pêche que l’on appelle accroches-appâts ou Impact-shield.


Montage surf-casting à 2 empiles avec Accroche-appâts

Montage 1 - Ce montage est un grand classique pour la plage. Sa rusticité en a fait le point de départ de nombreuses variantes. Je vais commenter en détail chaque composant en commençant par le haut :

montage1-F.gif
http://www.geocities.com/boscherfr/

Emerillon type Crane : pourquoi celui-ci et pas un autre, parce qu’il s’avère très résistant à l’usage et toujours efficace après plusieurs années de pêche. Choisir un modèle avec une résistance > 30 kg pour ne pas être le maillon faible du bas de ligne.

Sleeve : petit tube généralement en cuivre noirci ou chromé qui, une fois serti sur l’âme du bas de ligne, sert d’arrêtoir à des perles. Attention, la taille du "sleeve" doit être légèrement supérieure à celle de l’âme du bas de ligne. Ne pas trop serrer cet accessoire, le mieux étant de se servir d’une pince à sertir d’électricien pour éviter d’affaiblir le fil par écrasement excessif. Il vaut mieux répartir son serrage en 2 endroits et le faire avec une rotation de 90° sans s’approcher trop des extrémités du sleeve pour ne pas blesser le fil avec l’extrémité du sleeve..
Le "sleeve" peut être remplacé par un nœud d’arrêt, un nœud silicone (manière hollandaise) , un coil crimp (U.K manner). Mais comme ici les systèmes d’accrochage des hameçons sont déjà réglables, les "sleeves" (qui sont d’un emploi on ne peut plus sûr) sont tout indiqués.

Micro perle : Petite perle luminescente ou pas, généralement ovoïde, de diamètre légèrement supérieur à l’anneau de l’émerillon rolling qui suit. Ces perles doivent autoriser la rotation de l’avançon autour de l’âme du bas de ligne. Vous noterez que cette fonction est primordiale dans la présentation de l’avançon. Un diamètre entre 2 et 2.5mm paraît être une bonne dimension.

Emerillon rolling : bien sûr on peut utiliser un autre type que le rolling, mais il faut savoir que la résistance des émerillons barrils en laiton par exemple ne dépasse pas quelques marées sous peine d’avoir une désagréable surprise avec un poisson un peu "lourd". Bannir les "rolling chinois" pas cher mais de piètre qualité. Un numéro 10 semble mettre d’accord la plupart des pêcheurs.

Avançon : Même si à résistance égale ce fil est gros, la marque "Amnesia" a fait ses preuves, notamment en ce qui concerne le dévrillage facile ! Et ceci n’est pas une mince affaire avec les godes (tacauds) qui peuplent les plages de nuit. Alors, autant faciliter le dévrillage et la meilleure présentation de l’appât. Au contraire de certains, je ne change pas systématiquement les avançons avant chaque sortie, mais, vu la "tendreté" de ce fil, il convient de vérifier la résistance de l’avançon (par traction) avant chaque partie de pêche; et spécialement pendant la pêche quand les merlans (surtout les petits) se font les dents sur vos lignes. La raideur d’un avançon n’étant pas vraiment un handicap, prenez l’équivalent d’un 30/100e (12 - 15lb), qui devrait couvrir vos besoins.

Hameçon : Le type "aberdeen" black nickel est un standard passe partout. Réservez les hameçons inox pour vos mitraillettes, ici nous avons besoin de piquant ! Donc on choisit des hameçons en acier noir (qui rouillent ! eh oui). Les hameçons inox ne sont pas réputés pour être ni très piquants, ni aiguisables. Ne descendez pas plus petit qu’une taille 2, je vous assure qu’on est pas surpris de prendre des juvéniles de moins de 10 cm sur du 1/0 ! La longue tige des modèles Aberdeen et l’œillet petit facilite l’eschage et la présentation des arénicoles.

Accroche-appâts : En fait, on devrait dire accroche hameçon, mais l’usage et la traduction de l’anglais "bait clip" est passé par là. Cet accessoire indispensable dont on comprend immédiatement l’usage evite aux appâts de "battre au vent" comme un drapeau lors du lancer. Ils évitent aussi l’enroulement de l’avançon autour de l’âme du bas de ligne lors du trajet dans l’air. En réduisant la "trainée" dans l’air, ils font gagner de précieux mètres lors du lancer. Ils préservent les appâts qui ne se tassent pas dans la courbure de l’hameçon (notamment les vers). Constitués d’un court tube de silicone et d’une empreinte plastique percée, ils sont réglables en position. Ils remontent sur l’âme du bas de ligne lors de l’impact dans l’eau, libérant ainsi l’avançon pour l’action de pêche.

Anneau Brisé : Liaison essentielle entre le corps de ligne du montage et le plomb, cet anneau (qui peut être remplacé par certaines agrafes -nous verrons lesquelles-) d’une résistance à toute épreuve, permet de changer de plomb et d’en adapter le poids aux variations de courant en cours de pêche. Il a aussi un rôle de protection pour le nœud de bas de montage.

Chroniques halieutiques 2009
Chroniques halieutiques 2009

Un article du site Internet aujourd’hui disparu Night Surfcasting


Montage surf-casting à 2 empiles avec Impact-shield

Pour ce montage N°2 je n’ai modifié que quelques points : plutôt dans la partie basse de l’appareil. Avec l’adjonction d’un impact shield, on peut "tirer" plus fort sans risquer d’abîmer les appâts : la protection est meilleure tout le long du montage. Je ne relève ci-après que les points de divergence par rapport au montage N°1 :

montage2-F.jpg
http://www.geocities.com/boscherfr/

Perle d’impact : Cette perle d’un diamètre sensiblement plus important que celles des émerillons Rolling est ronde et sert de point d’appui pour l’impact shield qui ne pourrait fonctionner avec un sleeve comme seul point d’arrêt. N’importe quelle perle dont le diamètre du trou laisse passer l’âme du montage sans laisser entrer un sleeve, fera l’affaire. Un diamètre de 3 à 4.5 mm convient très bien.

Impact shield : Bouclier d’impact en français, mais l’origine anglaise en a imposé le nom. Il a en fait 3 fonctions. Premièrement, il sert d’accroche-hameçon (comme le " bait clip " au dessus). La deuxième est la protection des appâts pendant le trajet dans l’air et au moment de l’impact dans l’eau. La troisième et dernière fonction : l’éjection automatique de l’hameçon à l’entrée dans l’eau. Ça paraît compliqué ? Mais ça ne l’est pas ! Ça fonctionne très bien et le gain en distance est appréciable, croyez moi. Si vous pêchez sur les plages, c’est un élément important de votre bas de ligne

lenon.gif
 

Anneau Brisé : Pour varier, cet anneau brisé est un peu différent du précédent parce qu’il comporte un ergot pour plus de facilité à accrocher le plomb. Question résistance c’est l’équivalent du précédent mais pour un encombrement moindre.

La longueur de l’avançon du bas a été augmentée à 45 cm pour convenir à la position de l’impact shield. Attention, les longueurs indiquées ne comprennent pas les "extras" pour les noeuds bien sûr.

Voilà, ce sont les seules modifications que j’ai apporté par rapport au montage N°1, le plomb qui est ici à 130 g peut être augmenté suivant la puissance de la canne et suivant les courants ou la puissance du flot.

Chroniques halieutiques 2009
Chroniques halieutiques 2009

Un article du site Internet aujourd’hui disparu Night Surfcasting


Vous avez aimé cet article...

alors vous aimerez les articles suivants :

Ajouter un commentaire




Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.