Mot-clé - * Carte postale ancienne

Ault-Onival - Cartes-postales anciennes et semi-modernes

Quartier de la ville d’Ault, la station balnéaire d’Onival-sur-Mer fut créée à la fin du 19e siècle. C’est au bout de la plage que commencent les falaises de craie surplombant une longue plage de galets et de sable à marée basse.

« Il y a cent cinquante ans, c’était un bien plus grand village qui avait sa partie basse abritée par une falaise au bord de la mer. Mais un jour la colonne de flots qui descend la Manche s’est appuyée si violemment sur cette falaise qu’elle l’a fait ployer. La falaise s’est rompue et le village a été englouti.» - Victor Hugo de passage à Ault en 1837.

De nos jours la falaise poursuit son érosion et continue de reculer.

Cerbère - Pyrénées-Orientales - cartes postales anciennes

Cerbère est située au sud des Pyrénées-Orientales, c’est la dernière commune française avant d’entrer en Espagne. C’est un petit port de pêche bâti dans une anse abritée au nord par le cap Canadell et au sud par le cap Cerbère.

Cartes postales anciennes...

Les Pêcheurs de crevettes par les cartes postales anciennes

Cartes postales anciennes: la pêche des crevettes grises.

Le Crotoy | Cartes-postales anciennes

Agréable promontoire dans l’estuaire de la somme, voici Le Crotoy. La plage, face à la baie de la somme, est particulièrement bien abritée. - Plages...et criques cachées - Total Guide 1975

Berck-Plage | Cartes postales

Berck-Plage - Précédée par Stella-Plage et Merlimont, cette superbe plage bordée de dunes s’incurve au sud vers la baie d’Authie. A marée basse, quand la mer se retire sur plus d’un kilomètre, le panorama du littoral est impressionnant.
(Plages... et criques cachées - Total Guide 1975)

Oostduinkerke - Pêche à la crevette grise à cheval

Oostduinkerke ( entre Koksyde et Nieuport), la pêche à la crevette grise à cheval, une technique unique en Flandre occidentale (Belgique).

Opération DYNAMO - Cartes postales et photographies anciennes

Dynamo, c’est le nom de l’opération qui, il y a 66 ans, du 27 mai à la nuit du 3 au 4 juin 1940, avait permis de sauver près de 340 000 soldats en huit jours, en les évacuant vers la Grande-Bretagne.