Aller au contenu
Accueil - Pêche en étang - Pêche au coup et Cie - Bien débuter la pêche à l’anglaise au waggler

Bien débuter la pêche à l’anglaise au waggler

Comment débuter la pêche à l’anglaise en eau dormante. Cette technique est une variante de pêche au coup qui se pratique avec une canne et un moulinet. Elle permet de pêcher tous les poissons qui vivent loin des berges.
Cette technique permet d’atteindre des distances de 20 à 30 mètres alors que la plus grande distance possible au coup ne dépasse pas 15 mètres. Les montages sont relativement simples mais utilise des flotteurs particuliers: les wagglers.

La technique, quant à elle, demande quelques heures d’apprentissage.

Les poissons que l’on peut pêcher sont les poissons blancs : brèmes, carassins, gardons, rotengles, tanches, perches et pour le côté mer les mulets et poissons de roche.
Il est également possible de pêcher la carpe à l’anglaise.

Le matériel pour la pêche à l’anglaise est spécifique. Seuls les bas de ligne et les hameçons sont les mêmes que pour la pêche classique.

Le matériel pour l’anglaise

La canne à pêche

Les cannes pour pêcher à l’anglaise sont longues, entre 3,60 m et 4,50 m. Leur particularité est de présenter un nombre important d’anneaux, de 14 à 17.
Les caractéristiques sont exprimées français ou en anglais et leur puissance de lancer est comprise entre 10 et 30 grammes.
Une canne de 3,9m est à mon avis un bon compromis.

Canne Boomerang 3,90 m 10~30 grammes
Canne Boomerang 3,90 m 10~30 grammes

Le moulinet

Le moulinet est un tambour fixe avec un frein à l’avant ou à l’arrière dont le réglage se veut précis et sensible. Une série 1000 ou 2000 convient pour les petits poissons comme les rotengles, les brèmes, les carassins, une série 2000 pour les poissons de tailles moyennes de 2 à 4 kg ou une série 3000 si vous recherchez les « très » gros poissons comme les carpes de plus de 4 kg.
J’ai personnellement opté pour un moulinet 3000 et qui s’équilibre avec la canne.

Les fils, plombs et hameçons

Quel fil pour la pêche à l’anglaise ?

La ligne du moulinet, spécifique à l’anglaise, est constitué d’un fil de nylon coulant et qui présente une faible élasticité. Le Water Queen Spécial Anglaise est un bon exemple, peu onéreux, il répond parfaitement à cette technique. Mais chaque fabricant propose sa propre collection de fils de pêche avec pour chacun ses caractéristiques.

Remplissez correctement le moulinet en serrant bien le fil, non pas à ras bord mais en arrêtant à un voire deux millimètres du bord de la bobine.
Quant au diamètre du fil, celui-ci dépendra de l’espèce de poissons convoités :

  • Petits poissons (gardons, rotengles) , utilisez un 12/100 (un peu plus d’un kilogramme de résistance),
  • Poissons de tailles moyennes (tanche, brème), utilisez un fil de 14/100 (soit environ 1,8 kg de résistance),
  • Gros poissons (carpe), utilisez un 18 ou 22/100 (environ 4 kg de résistance)
Fil pour la pêche à l'anglaise
Fil pour la pêche à l’anglaise

Le bas de ligne

Les bas de ligne sont identiques à ceux utilisés pour la pêche au coup classique. Ils mesurent entre 20 et 50 centimètres de longueur : 40 cm est un bon compromis.

Les hameçons

Pour les hameçons, choisissez des modèles à hampes courtes et pas trop fin de fer. Personnellement, je choisis des hameçons qui présentent une large anse, je peux ainsi piquer du maïs et utiliser des pellets de 6mm.

Leur taille dépend du poisson recherché et de la taille de l’esche mais également du diamètre du fil utilisé. Le tableau ci-dessous permet de s’y retrouver.

  • Bas de ligne en 8/100, utilisez un hameçon n°20
  • Bas de ligne en 10/100, utilisez un hameçon n°18
  • Bas de ligne en 12/100, utilisez un hameçon n°16, 14
  • Bas de ligne en 16/100, utilisez un hameçon n°14,12
  • Bas de ligne en 18/100, utilisez un hameçon n°12, 10

Les Plombs anglais

Les plombs anglais sont des plombs mous et ronds, fendus au milieu. Leur identification est différente de celle pratiquée au coup où l’on utilise un numéro. A noter que l’appellation Soft sont des plombs qui ont la particularité de se fermer et de s’ouvrir facilement.

Les plombs ronds fendus sont légèrement pincés avec une pince à bec. Ceux-ci doivent alors pouvoir coulisser le long du nylon et sans abîmer celui-ci. Ci-dessous un tableau avec les identifiants pour la pêche à l’anglaise.
Attention, d’une marque à l’autre, le poids varie d’un identifiant à l’autre.

SSG1,8 gramme
AAA0,77 gramme
BB0,36 gramme
N°1 0,28 gramme
N°40,18 gramme
Plomb mou pour la pêche à l’anglaise : Identifiant /Poids en gramme
Boite de plombs anglais
Boite de plombs anglais

Les wagglers pour l’anglaise

Le waggler est un flotteur généralement long et droit ou avec un corps en forme de poire (à bulbe).

Il se caractérise par un seul point d’attache placé sur le pied du flotteur.
Ce point d’attache agit bizarrement sur la ligne mais il permet de garder le fil provenant du moulinet sous la surface de l’eau. Le vent n’a pas de prise sur le nylon, ainsi le pêcheur garde sa ligne plus ou moins tendue et reste en contact direct avec le flotteur.

Les tailles sont très variées, en longueur comme en portance, de 0,5 à plus de 20 grammes. Mais la différence se fait essentiellement sur le mode de plombage ainsi trouve-t-on :

Le waggler non plombé

Il faut alors équilibrer la ligne avec les plombs comme pour la pêche au coup. On conseille de plomber le waggler à hauteur d’au moins 75% du poids sous le flotteur pour rendre la ligne sensible.

Le waggler plombé

Il faut compléter la ligne avec des petits plombs pour parfaire l’équilibrage. Généralement les numéros de plombs à ajouter sont inscrits sur le flotteur. ceux-ci sont identifiés de 2 valeurs en gramme ou selon la codification des plombs anglais:

  • la première valeur est le poids pré plombé du flotteur,
  • la seconde valeur est la plombée à ajouter sur la ligne , par exemple avec un waggler de 5+2g, il suffira d’ajouter 2 grammes de plomb sur la ligne (2 x AAA + 1 x BB).

Le waggler à plombée interchangeable

Quelques petits plombs (0,5g max) sont pincés sur la ligne puis l’équilibrage est effectué en ajoutant ou en enlevant de petites rondelles métalliques. Par exemple, un flotteur de 8 grammes pour pêcher avec des pellets, on ajoute par exemple (3 x N8) ou (3 x N6) + (2 xN8).

L’équilibrage est réalisé en jouant avec le nombre de rondelles métalliques et si nécessaire, parfois, en ajoutant un tout petit plomb sur la ligne pour parfaire l’équilibrage.

a pêche au wagglers pré plombés
La pêche au wagglers pré plombés

Pour m’initier à cette technique de pêche, je choisis un waggler plombé de 8+2 grammes.

Les lignes de base pour l’anglaise

Le montage waggler fixe

Le montage de la ligne se fait généralement directement sur le lieu de pêche. On commence par glisser les manchons de caoutchouc du peg leg. Si le mode d’attache du flotteur n’est pas une agrafe, alors il faut passer le morceau métallique avec le flotteur immédiatement. Puis vient le micro émerillon et la plombée additionnelle en serrage mou (les plombs coulissent en force sur le fil de pêche).

Selon la méthode de sondage adopté, le bas de ligne sera monté avant ou après le réglage du fond.

Montage waggler fixe pour la pêche à l'anglaise
Montage waggler fixe pour la pêche à l’anglaise

Un attache flotteur pour la pêche à l’anglaise

Ici, c’est l’attache flotteur qui particularise le montage. Comme le nom de cet accessoire l’indique il a pour objet de fixer le waggler mais également de bloquer le waggler sur le fil de pêche. Pour glisser le flotteur, il suffit de desserrer les éléments de blocage. Il en existe différents modèles avec ou sans agrafe parfois avec la désignation anglaise «Peg leg».

Peg leg avec agrafe

Un micro émerillon

Le micro émerillon évite le vrillage de la ligne mais il peut être remplacé par un simple boucle dans boucle.
Pour monter le bas de ligne, il suffit de passer l’hameçon d’une part dans l’œillet libre de l’émerillon puis et d’autre part au travers de la boucle du bas de ligne. On tire et c’est fait.

Micro émerillon
Micro émerillon

Le montage waggler coulissant

Ce montage fonctionne correctement à partir d’une bonne hauteur d’eau c’est à dire au delà de 3 mètres. En réalité c’est la longueur de canne qui conditionne l’utilisation du montage coulissant, en dessous le montage reste le plus pratique.
Il faut d’ailleurs prévoir une réserve de bannière par rapport à la longueur de la canne pour pouvoir lancer correctement.

L’œillet du flotteur passe directement dans le fil de pêche. Il peut ainsi coulisser librement et vient en butée contre la micro perle. Sans cette dernière le waggler risque fort de s’empêtrer dans les nœuds d’arrêt ou pire passer au travers des nœuds.
Les ligatures peuvent être remplacées par des stop-floats.
(Voir les articles : les nœuds d’arrêts et le Stop-float)

On s’arrange également pour positionner la plombée à partir de l’émerillon à une distance supérieure à la longueur du bas de ligne pour éviter les emmêlages.

Utiliser un waggler pré plombé qui demande un complément de plomb d’au moins 2 grammes. Ainsi, la ligne se positionnera rapidement dans les couches d’eau et de permettra au flotteur de glisser facilement.

.

Montage coulissant pour la pêche à l'anglaise
Montage coulissant pour la pêche à l’anglaise

Le lancer à l’anglaise

C’est un lancer qui s’exécute verticalement et au dessus de la tête sans jamais forcer car on risque de casser la ligne.

On amène la ligne en arrière de la tête ce qui a pour effet de charger la canne, celle ci se ploie sous l’action de waggler et se charge en puissance. Pour effectuer ce mouvement, on garde le bras qui tient le moulinet quasiment tendu et l’autre bras plié au niveau de la poitrine.
Immédiatement, on ramène la canne en avant en tendant le bras portant le moulinet et en plaquant l’autre main contre la poitrine, tout cela en souplesse. Avec une canne pour la pêche à l’anglaise ça se passe très bien.

Il faut essayer pour ne pas dire se lancer.
Visionnez la vidéo Garbolino un peu plus bas pour plus de précisions sur la gestuelle.

On termine cette gestuelle en freinant le fil du moulinet avec la main afin d’assurer une bonne mise en place de la ligne.

Rester sur le coup

On essaie de toujours lancer au delà de la zone amorcée puis de ramener le flotteur sur le coup en quelques tours de manivelle.

Repérez bien l’endroit ou vous pêchez.
Mémorisez un arbre en face vous et marquez le fil avec un marqueur de fils.

Sonder le fond à l’anglaise

C’est l’opération qui m’a donné le plus de difficultés. Finalement j’ai opté pour le plus simple c’est à dire de sonder une fois le flotteur équilibré et avant de monter le bas de ligne.
Je n’utilise ni de plomb de sonde ni d’ajout de plomb type SSG sur la ligne.

La situation est alors à l’inverse de celle que l’on rencontre pour la pêche au coup.
Il faut comprendre que si le waggler semble être bien équilibré, c’est à dire lorsque seule son extrémité dépasse de l’eau, ceci ne signifie pas que le fond soit correct. En effet, on peut imaginer une plombée qui se trouve entre deux eaux et, malgré tout, le waggler s’équilibre.

Point de départ : déséquilibrer le flotteur

Conditions :montage fixe, waggler pré plombé, étang peu profond (1,2m).

Remonter le flotteur pour obtenir trop de fond :

  • L’antenne du flotteur dépasse d’une bonne longueur,
  • Les plombs et l’émerillon reposent sur le fond.

Ce sera notre référence de départ.

waggler pré plombé non réglé
waggler pré plombé : l’antenne du flotteur dépasse d’une bonne longueur

Rechercher l’équilibre

Puis, par lancer successifs, descendre et remonter le flotteur jusqu’à l’équilibre. A chaque fois, lancer et couler la bannière.

Pour mieux se repérer, je descends (ou remonte) le flotteur d'une longueur de flotteur puis par demi longueur de flotteur, par quart de flotteur si nécessaire. 
  • Si votre waggler se positionne parfaitement, c’est que les plombs sont au dessus du fond ou quasiment à fleur de fond : Remonter d’un flotteur,
  • Si celui-ci est en déséquilibre, les plombs touchent à nouveau le fond : Descendre d’un demi-flotteur,
    Si celui-ci est équilibré, les plombs sont entre deux eaux ou quasiment au niveau du fond : Remonter d’un demi-flotteur,
  • Faire de nouveau par demi-flotteur, puis par quart de flotteur si nécessaire.

Le point recherché est lorsque les plombs sont quasiment sur le fond mais sans le toucher. A l’anglaise, la précision n’est pas obligatoire car finalement le bas de ligne traine sur le fond.

Monter le bas de ligne.

Sonder à l'anglaise
Sonder à l’anglaise

L’amorçage et la fronde

La technique de la pêche à l’anglaise est une pêche au coup au rappel. Toutefois, nous pouvons nous demander comment lancer à 20 mètres asticots, pellets, maïs, boulettes d’amorce ?

La fronde est alors l’instrument indispensable. Si possible, essayez d’en acheter deux:

  • une pour pour les asti­cots, pellets et graines, à poche souple et conique,
  • et une autre, pour les boulettes d’amorce, à godet large et semi-rigide.

Il vous faudra sans doute quelques sessions de pêche pour vous améliorer en précision. Il faut repérer la zone à atteindre, on incline la fronde tout en modulant la force du lancer. Je pensais être «une quiche» dans ce domaine mais finalement je m’en tire pas trop mal.

Le rappel doit être répété tout le long de la partie de pêche et par toute petite quantité: deux ou trois pellets, trois ou quatre grains de maïs.

Les manœuvres, touches, plomb de touche et le ferrage

Les manœuvres

La principale manœuvre pour exciter le poisson se résume à ramener de quelques centimètres à la fois le flotteur. Il suffit pour cela de donner un petit tour de manivelle, le flotteur s’enfonce et réapparait de suite à chaque fois un peu plus proche de nous.
Restez dans la zone amorcée.

La touche

Un flotteur waggler convenablement équilibré est extrêmement sensible, la moindre traction sur la ligne provoque l’immersion du flotteur. Cette traction peut être provoqué par le pêcheur lui-même (en déplaçant le scion de la canne ou en donnant un tour de manivelle) ou par un poisson.

Les touches se manifestent de la même manière que dans le cas d’une pêche à la longue canne : le flotteur peut plonger ou remonter, s’arrêter dans une coulée ou se déplacer légèrement, se déséquilibrer.
La réaction du flotteur à la touche dépend de la manière dont le poisson agit après avoir engamé l’appât :

  • S’il se déplace vers le fond : le flotteur plonge
  • S’il remonte vers la surface : le flotteur remonte ou se couche.

Arrêtons nous sur cette dernière hypothèse. Le waggler remonte lorsque le poisson soulève le plomb le plus proche de l’hameçon ce qui a pour conséquence de déséquilibrer la ligne. C’est le fameux plomb de touche dont l’importance est essentielle dans la visibilité des touches.

En général, je commence à pêcher avec un bas de ligne d’environ 30 à 40 cm et sans plomb de touche.
Si les prises se font rares (les appâts sont sucés), je place un plomb de touche N°7 ou N°8 sur le bas de ligne à environ 10~15 cm de l’hameçon.

Touche classique de la brème (Le Pêcheur Français 01/2002)
Touche classique de la brème (Le Pêcheur Français 01/2002)

Le ferrage

Deux types de ferrages sont généralement adoptés pour la pêche à l’anglaise: Le ferrage vertical et le ferrage de côté (horizontalement). Le mouvement sera ample et rapide afin de ramener la ligne. En effet, la bannière peut prendre la forme d’un ventre et la quantité de fil à tirer importante avant d’avoir le contact avec le poisson. C’est d’ailleurs un risque important de décrochage.
Veiller à ce que le frein ne soit pas trop serré.

Notes

De l’utilité du plomb de touche

Deux paramètres sont à prendre en compte : le poids du plomb de touche et la distance par rapport à l’hameçon.
Le poids du plomb de touche utilisé jouera directement sur la hauteur dont émergera l’antenne du flotteur, hauteur d’autant plus importante que le plomb sera lourd.
La distance du plomb de touche à l’hameçon est un compromis entre le fait de :

  • ne pas enregistrer les touches (aucune touche visible, les appâts sont sucés ou mordillés) : le plomb de touche est trop éloigné de l’hameçon, les poissons ont trop de marge de manœuvre.
    Une solution simple est de glisser le plomb vers l’hameçon.
    Par la suite et si vous n’observez toujours pas de touche, c’est peut être le flotteur qui ne serait pas assez sensible, changez-le.
  • ne pas parvenir à ferrer (de nombreuses touches brèves et rapides) : le plomb de touche est trop près de l’hameçon. Les poissons ressentent sans doute le piège et recrache l’appât.
    Une solution est d’éloigner le plomb de l’hameçon.
    Un flotteur trop sensible ou un hameçon trop grand peuvent également être à l’origine de ce souci.

[1] – Les cyprinidés forment la plus grande famille de poissons d’eau douce avec environ 3 000 espèces. Elle regroupe notamment les carpes, les goujons, les vairons,les gardons, les tanches, les brèmes ainsi que les poissons rouges.

[2] – La portance d’un flotteur définit le poids des plombs nécessaires pour équilibrer le flotteur.

YouTube – Comment bien aborder et débuter la technique

Stéphane nous présente ses astuces pour faire un montage simple mais terriblement efficace pour la pêche à l’anglaise au waggler fixe que vous pourrez utiliser en étang, canal, lac et rivière lente.

– GARBOLINO FRANCE

Aujourd’hui une petite vidéo sur la pêche à l’anglaise en tout début de saison, où je vous explique les bases de la technique et quelques astuces ! Pêche à l’anglaise en étang à la recherche des tanches ou des carpes qui n’ont pas été coopératives : on se rabat sur les gros gardons !

Vidéo publiée par Ca va mordre !

Vous aimerez également

Montage carpe au WAGGLER-PELLET (www.daiwa.fr)
La pêche en surface des carpes à l’anglaise est loin d’être une pêche d’attente,
les touches sont souvent conditionnées par le rythme d’agrainage.

La pêche à l’anglaise (www.jnspecimentechnique.com)
Peu pratiquée dans nos régions, cette technique procure pourtant de grandes satisfactions à celui qui voudrait faire l’effort de la maîtriser. 

En résumé

Pour finir cet article et si vous vous initiez comme moi à la pêche à l’anglaise en eau dormante, n’oubliez pas de rester vigilant sur les points suivants:

  • L’appât doit rester sur la zone amorcée, sinon vous pêchez à côté,
  • La bannière doit être maintenue sous l’eau (pour éviter la prise au vent),
  • La bannière doit être la plus tendue possible (pour le ferrage).

N’hésitez pas à laisser un commentaire.

Article initialement publié en 2021.
Il constitue un outil de documentation pour la pêche de loisirs et n’engage pas la responsabilité du site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.