Aller au contenu
Accueil / 📌Pêche sportive / Faune & Flore / Poissons de mer / Le bar commun

Le bar commun

Le bar commun, surnommé loup de mer en Méditerranée, est une espèce de poisson de mer de la famille des Moronidés et qui n’hésite pas à entrer parfois dans les eaux douces et saumâtres.

Description

Dicentrarchus labrax (Linné, 1758)
Autres noms: Bar franc, Bar européen, Loubine, Louvine, Drenek, Sea Bass.
Zone géographique: Méditerranée, Mer du Nord, Manche, Atlantique.
Taille minimale à respecter et réglementation particulière pour la pêche

Le bar commun est un poisson au corps allongé, puissant et fusiforme. Il a une grande bouche. Sa nageoire caudale est double et séparée. Sa couleur est grise foncée, parfois bleuâtre, sur le dos et argentée sur les flancs. La ligne latérale est bien visible. Le bar a une bouche large et protractile, qui va vers l’avant.

Faites attention aux opercules, les plaques qui ferment les ouïes parce que celles-ci sont coupantes comme des rasoirs.
Ces opercules présentent 2 épines plates marquées d’une tache noire.

Si certains spécimens peuvent vivre 25 ans et mesurer 1 mètre de long pour un poids maximum de 13 à 15 kg la taille moyenne est de 60 à 80 cm pour 1 kg.

A partir du mois de mai le bar s’installe le long des côtes cherchant les zones fortement oxygénées, des eaux que l’on nomme parfois eaux blanches comme celles des vagues fouettant les côtes rocheuses ou les rouleaux déferlants sur les longues plages de sable. Il y trouve toute la nourriture dont il a besoin.

On peut le confondre avec le maigre . Il existe également une autre espèce : le bar tacheté.

La reproduction débute au début de l’année en Méditerranée, au printemps en Atlantique. Dès le mois d’octobre et au fur et à mesure que la température de l’eau diminue, les poissons adultes entament une immuable migration vers des zones profondes d’hivernage et disparaissent totalement du littoral.
A la fin de l’hiver, ils reprennent le chemin inverse vers les côtes.

La maturité sexuelle dépend du sexe et des zones géographique. Il mesure alors entre 38 et 40 cm.

Bar ou Loup - (ancien dessin)
Bar – (ancien dessin)

Maturité sexuelle du bar selon les zones géographiques

Zone géographiqueMâle: taille – âgeFemelle: taille – âge
Méditerranée28 à 30 cm – 2 ans37 à 40 cm – 3 ans
Golfe de Gascogne32 à 37 cm – 4 ans42 cm – 6 ans
Îles Britanniquesnc – 4 à 7 ansnc – 5 à 8 ans

Les périodes de reproduction varient d’une région à l’autre, le climat et la température de l’eau de mer restant des facteurs déterminants. Le frai se produit le long des côtes à une profondeur parfois inférieure à 10 mètres.

Période de fraie

Zone géographiquePériode de fraie
Manche et Mer du NordFévrier
Atlantique NordJanvier-Février
MéditerranéeDécembre – Janvier

Ce poisson grandit lentement, il est très vulnérable aux excès de pêche.
Le tableau ci-dessous illustre la croissance du bar ( poids/taille) en fonction de son âge dans le golfe de Gascogne (source Ifremer).

Source Ifremer
Source Ifremer

Habitat

Il vit sur tout le littoral, dans les zones peu profondes mais où les eaux sont brassées. Il remonte aussi les estuaires et autres eaux saumâtres.

C’est un poisson chasseur infatigable qui vit en bandes puis devient solitaire. Il chasse dans les vagues à quelques mètres du rivage.

C’est un poisson chasseur carnivore qui consomme poisons, crevettes, crabes, céphalopodes, coquillages. En général il ne s’intéresse qu’aux proies vivantes.
Le bar est capable d’accepter d’important écarts de température allant de 2° à 32°. Il est admis qu’il ne se nourrit plus en dessous d’une eau à 7°. A l’extrême, à partir des 30° C, on assiste à des chasses superficielles, préférant sans doute la farniente en surface.

Autre caractéristique, cette espèce supporte les eaux saumâtres. Aussi n’est-il pas rare de le trouver dans les graus saumâtres du Languedoc-Roussillon ainsi que, porté par la marée, dans les estuaires. Jeune, il chasse en banc un peu comme une meute de loups. Lorsqu’il devient mature, il vit en solitaire.

Bar photographié à la cité de la mer à Dieppe
Bar photographié à la cité de la mer à Dieppe

Pêche du bar

Techniques de pêche

Le bar, fréquent sur nos côtes, se pêche de mille façons en fonction des régions au surfcasting comme au lancer de leurres, ou encore à la ligne dérivante au vif.

La pêche au leurre est sans doute la technique à privilégier tant ce poisson est vorace et agressif. Il se prend également au surfcasting et à la calée à condition d’utiliser des appâts frais.
Le pêcheur devra se méfier des coupures que le bar pourrait lui infliger.

Appâts : Particulièrement l’arénicole, la néréide blanche, la crevette, le crabe mou, sardine, lançon, encornet; enfin couteau et autres néréides de vase et de roche.

Quand et où pêcher le bar au surfcasting ?

Le bar est un poisson qui se pêche toute l’année, mais il est plus actif au printemps et à l’automne, lors des migrations. Il faut privilégier les périodes de marée montante ou descendante, qui créent des courants favorables à la chasse du bar. Il faut également tenir compte de la météo, car le bar aime les eaux agitées et oxygénées. Il faut donc éviter les jours de calme plat et préférer les jours de vent ou de houle.

Pour trouver les meilleurs spots de pêche au surfcasting, il faut observer le relief du fond marin et repérer les zones où le bar peut se cacher ou se nourrir. Il faut aussi se renseigner auprès des pêcheurs locaux ou des guides de pêche, qui connaissent bien les habitudes du bar dans leur région.

Cette espèce est en nette régression et fait donc l’objet de mesures de gestion : quotas pour la pêche récréative et taille minimale de capture.

Bar non maillé, Les Ecardines Pas-de-Calais 2008
Bar non maillé, Les Ecardines Pas-de-Calais 2008

En conclusion

Le bar est un poisson très recherché par les pêcheurs en bord de mer, car il offre de belles sensations et se cuisine facilement. Il se pêche de mai à juin puis de septembre à novembre, toute l’année en Méditerranée.

Vous aimerez également

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.

Article publié initialement en 2006.
Il constitue un outil de documentation pour la pêche de loisirs et n’engage pas la responsabilité du site.

Mots clés : Bar européen, bar commun, loup de mer, Dicentrarchus labrax

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Temps estimé de lecture : 6 minutes

Dans la même catégorie :