Montage à 3 potences

Le bas de ligne est composé de 3 empiles, chacune reliée à un rotatif qui limite les risques de vrillage et d’emmêlement. Des émerillons pater-noster peuvent également faire l’affaire même si certains trouveront le look un peu rétro. Pour ma part, je réalise les rotatifs en mettant bout à bout :
un noeud de gaine néoprène [voir note 1] + une perle + un émerillon + une perle + (et enfin) un noeud de gaine néoprène.

Certains pêcheurs utilisent une station de collage Stonfo et qui leur permet de coller les mico-perles placées de chaque côté d’émerillon. Le résultat est impeccable.

Table de collage Stonfo
Table de collage Stonfo

Les cotes "a" et "b", généralement identiques mais ce n’est pas une obligation, détermineront la taille maximale des empiles supérieures pour éviter les emmêlements par recouvrement des hameçons, celles-ci ne devront pas dépasser la moitié de la côte a.

L’empile du bas est montée près du plomb en mode traînard et de ce fait est plus longue que les empiles supérieures. Un clipot permet de l’éloigner des griffes du plomb débrayable et évite les emmêlements autour de celui-ci.

Montage à potences pour la Côte d'Opale
Montage à potences pour la Côte d'Opale

Il est tout à fait possible de réaliser le même bas de ligne avec uniquement 2 rotatifs. Néanmoins, le montage présenté est nettement plus intéressant car il permet de pêcher à 3 ou 2 empiles si on le souhaite avec différentes combinaisons selon la hauteur d’eau recherchée.

La ligne devra être tendue afin de bien percevoir les touches.

Personnellement, je n’utilise pas souvent ce type de montage que je trouve comme étant un gros consommateur d’appâts. La quantité des appâts conditionne la partie de pêche et je privilégie généralement les montages à 1 ou 2 empiles.

Les poissons recherchés

List of users
poissons des plagesAppâts
Anguille, Carrelet, Flet, MuletsArénicoles, néréides
Bar Arénicoles, crabes mous, couteaux, coques

Pour être en mesure de répondre à toutes les situations que l’on peut rencontrer le long de la Côte d’opale, la gamme des hameçons utilisées s’étendra du numéro 1 pour les plus grands au numéro 8 pour les plus petits. La taille dépendra à la fois du poisson recherché et de l’esche piquée, à longue hampe pour les vers, à large courbure pour les bonnes bouchées.

Pour commencer la partie de pêche, un numéro 4 pour les empiles supérieures et un numéro 2 pour l’empile du bas conviendront parfaitement. Les "teasers", perles et sequins, sont à utiliser tout particulièrement pour les poissons plats.

Enfin le plomb sera un modèle débrayable de 100 à 150 grammes.

Matériel de pêche

  • Bas de ligne en Amnesia ou équivalent 15 kg,
  • Empile toujours en Amnesia de 7 kg,
  • Hameçons tige longue numéros 1 à 6,
  • Connecteurs, émerillon, agrafe.

Les rotatifs sont réalisés classiquement à savoir: connecteur + perle + émerillon baril + perle + connecteur

La canne est un modèle "surfcasting" d’une puissance de 200 grammes justifiant ainsi le poids des plombées parfois nécessaires selon les postes de pêche et les courants. Le moulinet de type ’Long cast’ aura sa bobine garnie de 0,30~0,35 avec arracher. La tresse est aussi un excellent choix. Afin de se protéger de méchantes coupures, un doigt de protection est indispensable pour pouvoir lancer en toute sécurité en contact direct avec la tresse. Ce bas de ligne peut être utilisé sur les jetées où l’on pêche à soutenir.

Vous aimerez également

Notes

[1] - Gaine néoprène


Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.