Aller au contenu
Accueil / Pêche en étang / Pêche de la carpe / La pomme de terre

La pomme de terre

La pomme de terre est une des esches préférées des belles carpes. Surtout quand elles y ont été habituées par l’amorçage, en mélangeant aux farines habituelles des pommes de terre cuites et écrasées, des morceaux de tubercules. La pomme de terre est un appât efficace pour la pêche à la ligne. Elle peut être utilisée coupée en morceaux selon la taille de l’hameçon et du poisson visé.

Comment cuire les PDT

La pomme de terre doit être cuite au préalable et de préférence à la vapeur, pour qu’elle soit assez tendre mais pas trop molle.

Une astuce de cuisson consiste à ajouter une grosse pomme de terre avec de plus petites épluchées prévues pour notre propre consommation. Quand les petites sont cuites, la grosse que l’on prépare pour la pêche est alors prête. On peut conserver la pomme de terre 4 à 5 jours au réfrigérateur.

La pomme de terre est un appât polyvalent qui peut convenir à différents types de poissons, comme les carpes, les gardons, les brèmes ou les tanches.

Les pommes de terre pour la pêche
Les pommes de terre pour la pêche

Comment escher une patate

La pomme de terre ne tient pas bien à l’hameçon, c’est pourquoi on esche avec des patates moins cuites que celle de l’amorce. On divise le tubercule en fragment ayant en général une forme cubique et pour une grosse carpe, ayant la taille d’une noix.

Avec un hameçon simple

On y enfonce l’hameçon avec lenteur et précaution, et quand il y est entré jusqu’à la palette, on ressort légèrement la pointe. La hampe doit y être cachée entièrement.

Avec un hameçon triple

Pour plus de solidité on peut utiliser un hameçon triple numéro 5 à 7 selon la grosseur de l’amorce. Pour cela il est nécessaire de faire à l’empile de l’hameçon triple une boucle.

Cette boucle est mise dans une aiguille à amorcer ou à locher, avec laquelle on traverse de part en part la pomme de terre.
On tire ensuite sur l’empile jusqu’à ce que le morceau de pomme de terre touche le triple. Enfin, on fait disparaître notre morceau de tubercule dans le triple. On enlève alors l’aiguille et on rattache la boucle de l’empile à l’avancée de la ligne par un émerillon.

Ainsi le cube de patate tiendra plus longtemps qu’avec le procédé de l’hameçon simple, décrit plus haut.

Vous aimerez également

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.

Article mis à jour en 2022, publié initialement en 2013
Il constitue un outil de documentation pour la pêche de loisirs et n’engage pas la responsabilité du site.

Temps estimé de lecture : 3 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *