Aller au contenu
Accueil / Pêche en étang / Pêche au coup / 😎Les amorces pour la pêche au coup

😎Les amorces pour la pêche au coup

Les amorces pour la pêche au coup sont des mélanges de farines et d’additifs qui servent à attirer les poissons sur le coup. Elles sont indispensables pour réussir une bonne partie de pêche au coup, car elles permettent de créer un nuage de particules dans l’eau qui stimule l’appétit des poissons et les incite à mordre à l’hameçon.

Il existe une grande variété d’amorces pour la pêche au coup, en fonction des espèces de poissons visées, du type de plan d’eau, de la saison, de la profondeur, du courant, etc. Il faut donc adapter son amorce à la situation de pêche et à ses objectifs.

Les composantes d’une amorce

Pour choisir son amorce, il faut tenir compte de plusieurs critères :

  • La couleur : elle doit être adaptée à la couleur de l’eau et à la luminosité.
    En général, on utilise des amorces claires dans les eaux claires et des amorces foncées dans les eaux troubles.
  • La granulométrie : elle correspond à la taille des particules qui composent l’amorce.
    Elle doit être adaptée à la taille des poissons recherchés et à la force du courant. En général, on utilise des amorces fines pour les petits poissons et les eaux calmes; des amorces grossières pour les gros poissons et les eaux vives.
  • Le pouvoir dispersant: elle correspond à la capacité de l’amorce à se maintenir en boule sous l’eau (plus ou moins collante). Elle doit être adaptée à la profondeur et au courant.
    En général, on utilise des amorces collantes pour les pêches en profondeur et dans les courants forts, et des amorces peu collantes pour les pêches en surface ou dans les courants faibles.
  • L’arôme : il sert à renforcer l’attraction de l’amorce sur les poissons. Il doit être adapté aux goûts des poissons visés et aux conditions climatiques.
    En général, on utilise des arômes sucrés pour les poissons blancs et les eaux froides, et des arômes salés ou épicés pour les poissons carnassiers et les eaux chaudes.

La préparation de l’amorce

Pour préparer son amorce, il faut respecter quelques règles :

  1. Bien mélanger les farines.
  2. Humidifier l’amorce progressivement en plusieurs fois pour obtenir la bonne consistance.
  3. Laisser reposer l’amorce avant de l’utiliser.
  4. Tamiser les farines pour éliminer les grumeaux et homogénéiser le mélange.
  5. Ajouter éventuellement des esches vivantes ou des graines pour augmenter le pouvoir attractif de l’amorce.
Sensas - préparation de l'amorce
Sensas – préparation de l’amorce

L’utilisation de l’amorce en action de pêche

Une amorce efficace doit répondre au besoin du poisson recherché, aux conditions de pêche et aux saisons. Quelques règles :

  • Adapter l’amorce au type de poisson recherché : il faut tenir compte des habitudes alimentaires, du comportement et du milieu de vie du poisson. Par exemple, pour pêcher des gardons, il faut utiliser une amorce claire, fine et peu collante qui se disperse rapidement dans l’eau. Pour pêcher des carpes, il faut utiliser une amorce foncée, grossière et collante qui reste longtemps sur le fond.
  • Adapter l’amorce aux conditions de pêche : il faut tenir compte de la profondeur, du courant et de la température de l’eau. Ainsi, pour pêcher en eau profonde ou en courant fort, il faut utiliser une amorce lourde et compacte qui ne se disperse pas trop vite. A l’inverse, pour pêcher en eau peu profonde ou en courant faible, il faut utiliser une amorce légère et friable qui se disperse facilement.
  • Adapter l’amorce à la saison : il faut tenir compte du métabolisme et de l’activité des poissons selon la période de l’année. En hiver, il faut utiliser une amorce pauvre en protéines et en lipides qui ne sature pas le poisson. En été, il faut utiliser une amorce riche en protéines et en lipides qui stimule le poisson.

Pour utiliser son amorce, il faut respecter quelques principes :

  1. Réaliser un amorçage de fond sur le coup avant de commencer à pêcher pour créer une zone d’alimentation attractive pour les poissons.
  2. Pendant la partie de pêche, amorcer régulièrement mais légèrement (boules de rappels) afin de maintenir l’activité des poissons sur le coup.
  3. Adapter la quantité et la fréquence d’amorçage en fonction de la densité et du comportement des poissons.
    • Une erreur dans une composition peut gaver le poisson qui, une fois repu, s’éloigne.
    • Un amorçage trop bruyant peut aussi faire fuir le poisson.
    • Un rappel trop léger risque aussi de faire changer le poisson de niveau comme le faire remonter vers la surface alors que l’appât se situe sur le du fond.
Une boule d'amorce bien copieuse
Une boule d’amorce bien copieuse

Les recettes d’amorce

Amorces faciles pour étang

Amorce Sensas 3000 Étang (Chapelure de pain, Biscuit, Gaude de maïs, Coprah, Maïs, Chènevis grillé, Coriandre; Gluten de maïs)
Additif : Tracix, Additif Liquide Rameau Gros Gardons, Additif Sensas Aromix, vanille…
Ajout de fouillis, grain de maïs.

2 parts de chapelure blonde
2 parts de chapelure rousse 
1 part de biscuit
1 part de semoule de maïs
1 part de PV1
1 part de lin moulu
Source : https://www.pecheursunisdelille.com/

Base Madfred

3 parts chapelure rousse
2 parts PV1
1 part coco belge
1 part chènevis moulu
1 part semoule de maïs
1 part biscuit Spéculoos.
+1/2 à 1 part de Litou en présence de plaquettes en nombre
Source : https://www.pecheursunisdelille.com

Amorce ablettes en étang

Ablette
Ablette

«Les boules doivent éclater au contact de l’eau.»

1 part de chapelure de boulanger méga fine,
1 part de farine de maïs,
1 part de coco belge,
1 part de farine de riz.

Amorce gardons en étang

Gardon
Gardon

Amorce type Sensas 3000 Étang avec additif à base de cannelle (en farine compter 20 à 30 g/kg d’amorce sèche).

1 kilo de chapelure rousse
200 grammes de PV1
150 grammes de biscuit
150 grammes de polenta
150 grammes de coco belge
200 grammes de chènevis grillé
Source : https://www.garbolino.fr

Amorces brèmes d’étang

Brème
Brème

Les Brèmes apprécient les amorces jaunes ou claires qui collent au fond et qui sont sucrées.

Amorce toute prête type Sensas 3000 Brème
10% de Brasem + Tracix jaune

5 parts d’amorce Sensas 3000 Étang (Chapelure de pain, Biscuit, Gaude de maïs, Coprah, Maïs, Chènevis grillé, Coriandre; Gluten de maïs)
2 parts de Sensas Attractive Brèmes
2 parts de terre de somme
Additif : Brasem + Tracix jaune
Source : https://for-fishing.com

2 parts de chapelure rousse
2 part de chapelure blonde
1 part de biscuit gras fin
1 part de semoule de maïs
1 parts de PV1
1 part de lin moulu
Additif : Brasem + Tracix jaune
Source : https://billouttes.com

Amorce Sensas 3000 Brèmes
Sensas 3000 Brèmes

Recette tanches

Tanche
Tanche

2 parts de Chapelure rousse
1 part de Coco belge
1 part de PV1
0,5 part de Farine de Pain d’épice (ou des tranches de pains d’épice mixées en gros morceaux)
0,5 part Tourteau de maïs gros (faire tremper plusieurs heures avant son utilisation)

Les ingrédients des amorces

Les amorces sont composées de plusieurs ingrédients qui ont chacun une fonction spécifique. Les principaux ingrédients sont :

  • Les farines : ce sont des produits végétaux ou animaux broyés qui apportent des protéines, des glucides, des lipides et des vitamines aux poissons. Il existe une grande variété de farines, comme la farine de maïs, de blé, de soja, de poissons, etc.
  • Les additifs : ce sont des produits qui renforcent l’attraction des amorces en diffusant des arômes, des couleurs ou des saveurs. Il existe des additifs naturels, comme le sucre, le sel, le miel, etc., ou des additifs synthétiques, comme les arômes artificiels, les colorants, etc.
  • Les liants : ce sont des produits qui permettent aux amorces de se compacter et de se déliter à la vitesse souhaitée. Il existe des liants naturels, comme l’argile, la terre, etc., ou des liants synthétiques, comme la colle, la gélatine, etc.
  • Les dispersants : des produits légers et très peu collants, qui permettent d’appauvrir l’amorce mais leur principal rôle est de contribuer à une parfaite diffusion de toutes les particules. Ces farines de faible valeur nutritive, servent principalement à augmenter le volume des amorces et en diminuer la valeur nutritive. Mais ils permettent également aux boules d’amorce de se désagréger progressivement dans l’eau ce qui permet d’en disperser tous les composants.

    Les dispersants s’emploient souvent avec les produits collants, très riches et parfois gavant, dans une proportion de 10 à 20 pour cent du mélange total. Certains dispersants tels que le jaune de Hollande ou le coco belge sont utilisés dans les amorces de fond car ils favorisent la désagrégation des boules d’amorce. D’autres comme la farine de maïs ou la gazelle sont excellents pour la friture car ils font éclater les boulettes d’amorce de surface. Il existe également des produits comme le coprah qui conviennent aussi bien pour le fond que pour la surface.

Arachides grillées (farine)

  • gardon et brème

Extraite du tourteau pressé, finement moulue et grillée, la farine d’arachide grillée s’utilise essentiellement dans les amorces de rivières, franchement à éviter dans les étangs (car très voire trop nourrissant).
Proportions : 20% amorce de fond, 10% amorce de surface.

Badiane (additif)

Appelée aussi «anis étoilé», elle intéresse tous les poissons, il semblerait qu’elle ait des propriétés digestives et légèrement excitantes.
On peut en mettre jusqu’à 10% du mélange.

Bentonite (argile grise)

Cette argile presque pure est un produit extrêmement dense et collant qui ne nuage pas ou presque pas. Il sert essentiellement à recoller une amorce, de la terre et même dans certains cas du fouillis.

Concernant les proportions, il n’y a pas de règle en la matière: 2 kg de terre pour le rappel et 100 g de bentonite pour 200 à 250 g de fouillis, en fait, plus il y a de fouillis, plus il faut ajouter d’argile grise au mélange.

Biscotte (chapelure)

  • ablette

Avec le pain, c’est une chapelure employée depuis longtemps par les pêcheurs. Peu collante et moins nourrissante que le biscuit, elle s’utilise surtout comme base pour l’ablette en surface et les petits poissons blancs. Elle gonfle énormément lorsqu’on la mouille, ce qui la rend un peu délicate à utiliser.
Proportions : 15 à 30% dans les amorces de surface ou entre deux eaux

Biscuit (farine)

  • gardon, brème, carpe

Riche en sucre, et parfois en graisse, la farine de biscuit est appréciée de tous les poissons.
Le biscuit est à classer dans les produits collants et nourrissants à employer dans les amorces de fond. Il existe cependant des catégories de biscuits peu nutitifs et plus dispersants destinés à la friture et aux petits poissons, comme la gaufrette ou le cornet de glace.
Le biscuit gras est riche en protéines et en graisses. Il est issu du broyage de biscuits au beurre, comme les galettes St-Michel. C’est un produit à réserver aux gros cyprins notamment les beaux gardons, la brème, la carpe ou la tanche.

Proportions : 20 à 30% amorce de surface, 40% max amorce de fond (en mouture grossière)

Brasem (additif)

  • Brème

Le brasem initialement destiné pour la brème intéresse tous les gros cyprinidés. D’origine belge, cet additif aurait été créé par Marcel Van Den Eynde.
A noter que le brasem, ainsi en dessous de 10° il ne sert quasiment à rien d’en ajouter à l’amorce. On le trouve sous forme liquide et poudre, en amorce toute prête (Sensas 3000 Explosive river brasen).

Cet additif dont le mélange est tenu secret, serait à base de racines et de mélasse de maïs; on utilise maintenant de la noix de coco râpée et de la mélasse.

l'additif d'amorce Brasem Belge

Chapelure blanche

  • brème et carpe

La chapelure blanche est fabriquée à partir de la mie et de la croûte de pain séchées et déchiquetées. Elle est collante et sera surtout prévue pour les amorces de fond.
Proportions :  20 et 50 % dans les amorces.

Chapelure blonde

Elle s’emploie à la fois pour les poissons de fond mais aussi pour la friture. Elle se compose de mie et de croûtes moulues en même temps. Peu collante, vous l’utilisez en mouture fine pour les petits poissons et en mouture moyenne à grosse pour les beaux poissons. C’est une base pour toute amorce sérieuse.
Proportions : amorces de surface 5 à 10 % , amorces de fond entre 10 et 40%

Chapelure rousse

  • gardon

C’est de la chapelure blonde cuite au four – Elle est alors plus légère, non collante et moins nourrissante..
Son odeur de grillé est caractéristique, de même que sa couleur brune. C’est un produit peu gavant et n’ayant pratiquement pas de pouvoir collant. C’est la base des amorces à gardons.
Proportion pour la pêche en canal, rivière lente et étang :10 à 20 % pour une amorce de surface, 20 à 30 % pour une amorce de fond.

Coco belge (dispersant)

Cette farine issue de l’écorce de noix de coco qui a une odeur très forte, est particulièrement utilisée par les pêcheurs belges pour disperser les amorces. On l’utilise dans les mélanges de fond.

Coprah (dispersant)

De la noix de coco sont extraits divers produits : le lait de coco et des succédanés du beurre.
Après extraction des corps gras, il reste un tourteau utilisé en alimentation animale car riche en albuminoïdes protéines simples. La farine qui en est issue est blanche et très dispersante. Elle facilite la désagrégation des boules d’amorce tant sur le fond qu’en surface.

Farine de maïs (dispersant)

Les grains de maïs qui sont écrasés, broyés et tamisés donnent naissance à une farine entrant dans la composition de nombreuses amorces de surface pour l’ablette et autres petits poissons ou de fond pour les gros cyprins : gardon, brème, carpe…. De couleur jaune, la farine de maïs est peu collante mais nutritive. De mouture assez forte elle est utilisée dans les mélanges d’amorces de fond, tandis que la farine surfine, à mouture très fine, onctueuse trouve son utilisation dans les amorces de surface.

Frolic (divers)

  • brème, carpe

Aliment pour chiens qui convient aux carpes mais aussi aux poissons blancs, tels que les belles brèmes.
En mixer 10 à 15% dans un mélange est suffisant au coup, voire 20% pour le feeder.

Gazelle (dispersant)

Cette farine légère et pauvre s’utilise grillée pour l’amorçage de fond en étang ou pour les pêches de surface. Autrefois essentiellement utilisée dans le Sud-Ouest, elle semble rencontrer un succès croissant.

Pêche de surface ou d’entre deux eaux des petits poissons, ce produit n’a pratiquement aucun pouvoir collant ou nourrissant.
S’emploie à raison de 10% (pêche de fond) à 20 % max. (pêche de surface) d’une amorce pour plan d’eau calme, type étang.

Jaune de Hollande (dispersant)

Il s’agit d’une farine obtenue à partir du rhizome de curcuma et ressemblant à la semoule de maïs. Dispersant et très digeste, il entre dans la composition des amorces de fond qu’il permet de diviser.

Lin moulu (additif)

Fait pétiller l’amorce.

Litou (additif)

  • Brème, carassin, gardon

Terre très fine, pas très lourde ni collante de couleur jaune, très sèche et très traçante qui fait un nuage sur le fond et qui nuage au moindre mouvement d’eau. C’est donc un produit efficace pour la brème, à rajouter sèche dans un tapis de terre ou d’amorce.
Effet traçant jaune très fort, mais plus lourd que le Tracix.
Proportions : entre 1/4 et 1/2L de Litou pour 2kg d’amorce sèche pour le fond.

Mélasse (additif)

  • Gardons ou brème pour l’été.

La mélasse sert surtout à densifier l’amorce (moins nuageante) et donc à la plaquer sur le fond comme le ferait la fiente. Elle sucre fortement l’amorce.
Mélanger avec l’eau de mouillage de l’amorce (1/3 de mélasse et 2/3 d’eau).

Marc de café (dispersant)

Appauvri le mélange, fonce l’amorce et à un aspect mécanique non négligeable (dispersant horizontal).

Pain d’épice

  • tanche, carpe

Composé de farine de miel et de divers épices, le pain d’épice est également apprécié des tanches. C’est le côté sucré et collant de la farine de pain d’épices qui rend ce produit utile dans la préparation des amorces. Réduire les tranches de pain d’épice en petits morceaux, les mettre à sécher au four et les réduire en poudre au mixeur.
Le pouvoir collant du pain d’épice permet de l’utiliser pour confectionner des amorces lourdes de fond pour la pêche des gros gardons, tanches et carpes.
Proportions : 10%maxi de l’amorce.

PV1 ou «Protéine Végétale de 1ère qualité»

Appelé également tourteau collant, le PV1 est fabriqué à l’aide de céréales diverses mélangées à de la mélasse. A l’origine, le PV1 est destiné à la nourriture des bovins et des chevaux.
C’est un produit très collant qui est très utile pour agglomérer le mélange lorsque celui-ci se disperse trop rapidement où lorsqu’il y a beaucoup de fond. C’est également un attractant assez puissant auprès des gardons notamment, il est riche en sucre et en protéine.
A noter que cette farine fut longtemps utilisée en secret par les champions belges.
Proportions : entre 10 à 20 % pour une amorce de fond à partir de 2 mètres et une part de plus par mètre de profondeur.

Réglisse

Contient à très faibles doses des alcaloïdes , elle sert surtout à parfumer les amorces. Son utilisation est populaire en Allemagne et en Belgique, en saison hivernale. Ce réglise est connu sous la dénomination de «Rotaugen».

Riz (en farine)

Farine de riz : prendre du riz (le moins cher) et le passer au mixer.
Assez nourrissant, Farine semi collant.
Couleur blanche, surface et fond (pour amorçage clair)
N’intéresse pas le beau poissons, mai seulement l’ablettes.

Sel (additif)

Lorsque les eaux sont froides, il peu être intéressant d’ajouter du sel à l’amorce. Compter une bonne poignée de gros sel pour 1kg d’amorce sèche.

TTX (farine)

  • Brème, tanche, carpe

Le TTX ou tourteau de maïs, est un autre produit dérivé de la transformation du maïs. On le trouve sous deux formes: fin ou gros. Un peu moins collant que le tourteau de germes de maïs gros, le tourteau fin reste nourrissant et plus facile à mélanger à l’amorce.
Il est cependant nécessaire de le préparer à l’avance : mettre la quantité de tourteau à tremper dans de l’eau tiède la veille et utiliser cette espèce de soupe pour mouiller l’amorce. 
Proportion : 10 à 25 %

Terre de Somme (dispersant)

Sa principale fonction est d’alourdir et d’appauvrir l’amorce mais aussi de former un nuage sur le fond afin d’attirer plus rapidement les poissons.

La Terre de Somme Sensas
La Terre de Somme Sensas

Tracix (additif)

C’est un additif en poudre pour colorer les amorces. Leur effet traçant crée dans l’eau un nuage persistant qui attire rapidement les poissons. On trouve le Tracix sous différentes couleurs avec des caractéristiques de pêche différentes:

  • Blanc : aussi efficace l’hiver pour l’ablette que l’été pour la brème lorsque les eaux sont chaudes.
  • Jaune citron : crée un nuage jaune citron très persistant qui intéressera les beaux poissons.
  • Orange : très efficace, en été, pour la pêche des gros poissons.
  • Jaune : efficace toute l’année pour pêcher l’ablette, il est également très utilisé pour la brème et les plaquettes à la belle saison.
  • Rouge : idéal pour teinter vos amorces tout au long de l’année. Convient parfaitement pour le gardon et le chevesne.
  • Noir : idéal pour teinter vos amorces en hiver et début de saison. Convient parfaitement pour le gardon.
  • Brun : à utiliser en début de saison pour le gardon, la brème et l’ablette lorsqu’il y a beaucoup de carnassiers.

Source : www.pecheur.com

Tracix, Sensas
Tracix, Sensas

Vanille (additif)

Vous la trouverez dans les rayons pâtisseries vendue en sachets pour faire des gâteaux mais également en poudre chez nos marchands de pêche.
Gardons en toutes saisons.

Pour conclure

En suivant ces conseils, vous devriez pouvoir réaliser de belles parties de pêche au coup avec des amorces adaptées à vos besoins. N’hésitez pas à expérimenter différents mélanges et à partager vos recettes avec d’autres pêcheurs !

A consulter

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.

Publication initiale en 2013. Dernière mise à jour 2023
Cet article constitue un outil de documentation de loisirs et n’engage pas la responsabilité du site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles de la catégorie

Cet article constitue un outil de documentation de loisirs et n’engage pas la responsabilité du site.
Temps estimé de lecture : 18 minutes