Cartes marines - Topographie - Distances - Courants de marée

L’intérêt des cartes marines dans le cadre de la pêche du bord est de pouvoir lire une zone de pêche avant de s’y rendre et pourquoi pas y déceler le meilleur endroit pour déposer nos lignes...

Consulter ce type de carte permet par exemple de repérer un banc de sable ou une zone profonde avant une partie de pêche. Il est également possible d’apprécier les courants de marées, les renverses ainsi que les hauteurs d’eau.


Les cartes marines

Voiles et voiliers - geogarage

Initialement j’avais bâti cet article lorsque les cartes étaient disponibles gratuitement sur le site Voiles et voiliers et geogarage. Le service permettait de consulter gratuitement les cartes du Service Hydrographique et Océanographique de la Marine (SHOM), une aubaine pour le pêcheurs du bord qui n’a besoin de ces cartes qu’occasionnellement. Très rapidement l’offre est devenue payante. - www.voilesetvoiliers.com

Carte issue du site www.voilesetvoiliers.com - ici la digue Carnot
Carte issue du site www.voilesetvoiliers.com - détail de la digue Carnot à Boulogne-surMer

Cartes marines du Shom

Ce sont les cartes les plus complètes, la référence mais elles ont un prix, il faut compter au moins une trentaine d’Euros. Elles sont destinées à la navigation et il me semble démesuré de dépenser quelque argent pour l’usage du pêcheur du bord de mer.
Pour un usage ponctuel, il est possible de visualiser sur écran une zone côtière et y effectuer une première analyse des lieux, en vue d’une partie de pêche.
Pour cela rendez-vous sur la page "Catalogue des cartes marines imprimées". Il suffit de décocher les cases vertes des paramètres d’affichage et de pointer sur la zone à étudier. Si nécessaire zoomer la taille de l’écran

Copie d'écran de diffusion -  shom.fr
Copie d’écran de diffusion - shom.fr

Géoportail et les cartes littorales

Moins précises que les précédentes, elles peuvent être une alternative "gratuite" pour le pêcheur de bord: www.geoportail.gouv.fr / carte-littorale

Assemblage des cartes marines du Service hydrographique et océanographique de la marine (SHOM) et des cartes terrestres de l’IGN.
Attention : Cette donnée n’est pas destinée à la navigation maritime.
geoportail-littoral

L’âge d’or des cartes marines

De quoi replonger à l’époque des grands navigateurs européens et découvrir l’évolution de la perception du monde, du Moyen Age au XVIIIe siècle. Exposition : "L’âge d’or des cartes marines - Quand l’Europe découvrait le monde", du 23 octobre au 27 janvier 2013, à la Bibliothèque nationale de France.


Topographie d’un lieu

Par topographie, il faut entendre disposition et relief d’un lieu.

Lire une carte marine

Le minimum à connaitre pour lire une carte
Les fonds marins sont repérés par des couleurs et par des chiffres. Ces profondeurs sont calculées par rapport au zéro hydrographique, c’est à dire le niveau des plus basses mers (coef. de 120). La profondeur réelle est donc égale à ce chiffre augmenté de la hauteur de la marée.

1.Les couleurs ou courbe d’isobathe

  • La couleur bistre -> la terre
  • La couleur verte -> l’estran lequel est recouvert, au moins en partie, lors des pleines mers, et découvert lors des basses mers, avec zéro la laisse de basse mer.
  • La couleur bleue -> faible profondeur (moins de 10m), plus c’est foncé moins il y a d"eau.
  • La couleur blanche-> zones de profondeurs importantes
isobathes

2. Les repères chiffrés - en cartographie, une sonde indique la profondeur de l’eau en un lieu donné.

  • hauteur d’eau en mètres -> chiffre en italique
  • hauteur au dessus du niveau de la mer -> Chiffre souligné.
  • hauteur d’eau au niveau du point signalé sur la carte ->chiffre entre parenthèses
ligne de profondeur

Comme pour les cartes terrestres, un nombre entrecoupant une ligne indique le niveau en mètre, ce sont des courbes de niveau ou lignes de sondes.
Les lignes de sondes relient les points de même profondeur, leur valeur est indiquée par un chiffre droit inscrit sur la ligne
Les rochers sont matérialisées par des pictogrammes :

  • Une étoile -> une roche qui est recouverte par la mer ou qui émerge selon le niveau de la marée.
  • Une croix -> une roche qui est toujours submergée.
  • Une croix avec un point dans chaque cadran -> une roche qui effleure la surface au niveau zéro des cartes.
roches

La nature des sols est représentée par des lettres:

  • S -> sable
  • G -> gravier
  • V -> Vase
  • P -> Cailloux, galets
  • ...

On y retrouvera également les épaves matérialisées par des pictogrammes

epaves

Reférence : * Ouvrage 1D INT1 - Symboles, abréviations et termes utilisés sur les cartes marines

Décryptage

digue carnot - google-map

Prenons par exemple la zone qui concerne la digue Carnot à Boulogne-sur-mer que je ne connais pas pour ne jamais y avoir pêché.
Une vue via Google Map

la carte marine correspondant au même lieu

digue Carnot - carte marine

On remarque immédiatement qu’il existe une langue de sable à marée basse le long de la digue (couleur verte qui correspond à la laisse de basse mer).
Juste au delà de cette bande de sable, une ligne de sonde à 2 mètres de profondeur (zone en bleu) longe cette plagette et donc la digue côté terre. Un peu plus éloigné du bord, une zone plus profonde d’au moins 5 mètres de fond se situe en bas de la carte, en blanc.


Calculer la distance entre deux points

Comment calculer la distance entre deux points géographiques à partir des cartes marines publiées sur Voiles et voiliers et geogarage? Pour reprendre l’exemple de la digue Carnot, imaginons que je souhaite pêcher à partir de la digue dans le trou profond de 5 m (en bas et en blanc)
Quelle est la distance qui me sépare de celui-ci ?

déterminer la distance entre deux points

Poser les points sur la carte électronique

Rakam le rouge dans Tintin

Depuis le dernier Tintin (Le Secret de La Licorne), chacun sait que les coordonnées géographiques d’un point correspondent à une longitude et à une latitude. L’outil que nous présente Voiles et voiliers et Geogarage permet de sélectionner plusieurs points sur la carte (bouton entouré de rouge): il suffit de repérer avec le plus de précision possible le point où se trouveront nos cannes et celui où nous souhaitons pêcher.
Pour poser un point sur la carte : cliquer sur le bouton Voir les coordonnées d’un point (en rouge sur la carte précédente) et cliquer sur l’endroit qui vous intéresse. Faire la même chose pour le second point.

carnot distances

Calculer la distance à vol d’oiseau entre ces deux points

Le calcul est complexe car il doit tenir compte de la courbure de la terre et je laisse cela aux amateurs de mathématiques.
Il faut également remarquer que la notation est en minutes décimales (pas comme dans Tintin en minutes et secondes!). L’idée est d’utiliser successivement deux calculateurs:

  • un script de conversion afin de traduire le format minutes décimales en notation décimale,
  • un calculateur de distance sur Internet

Conversion en notation décimale

Ce script convertit une notation en degrés, en notation décimale.
Il ne faut pas ajouter les signes ° ou autre.
il suffit de séparer les degrés des minutes par un espace comme ceci:

  • 50 43.58 correspond à 53° 43.58’
  • 1 33.78 correspond à 1° 33.78
  • ...
Cliquer sur le bouton pour accéder au convertisseur

Calcul des distances à partir de la latitude - longitude

Pour chacun des deux points, la latitude (N) est convertie en notation décimale, le résultat est copié dans le cadre décimaux de la partie latitude Lieu 1; la longitude(E) est convertie en notation décimale, le résultat est copié dans la partie Longitude Lieu1.
Faire la même chose pour la deuxième coordonnée correspondant au lieu2. Il ne faut pas se tromper.
La distance est automatiquement calculée en kilomètre(s).

Exemple de résultat:

carnot-distances

Cliquer sur le bouton pour accéder au calculateur

Epilogue

La distance calculée entre ces deux points est d’environ 210 mètres. Ce n’est donc pas de la digue que je pourrais atteindre cette zone profonde.

En conclusion, il faut se méfier d’une évaluation estimée à la légère, les distances peuvent être trompeuses et il faut y prendre garde.
Enfin, pour vérifier le calcul, un petit tour sur Geoportail permet de de constater que la mesure n’est pas si mauvaise que cela.

carnot distances

Courants de marée et renverse

Les courants de marées peuvent également être interprétés, pour cela il suffit de rechercher des petits losanges avec un chiffre à l’intérieur sur la carte, noter celui qui est le plus proche de votre lieu de pêche. Ils ne sont pas faciles à cerner sur la carte électronique, j’ai dû choisir un agrandissement qui me permette d’afficher le cartouche et les textes accompagnant la carte pour les trouver

losangeB

Les tableaux des courants de marée se trouvent sur la carte et se rapportent aux points désignés par les losanges précédents. Pour chacun de ces points répartis sur la carte, nous connaissons la direction et la vitesse des courants en fonction de l’heure de la marée.

courant de marees

En haut à gauche, nous trouvons la PM de référence Boulogne-sur-Mer (port le plus proche de référence).
En partant de la gauche,le premier cadre référence la description des tableaux pour chaque point:

  • Les heures (6 heures marée avant la PM et 6 heures marée après la PM),
  • Les directions et vitesses des courants,
  • la position géographique du point concerné.

Exemple de lecture au point B :

  • A PM0,
    • le courant porte au 46°
    • avec une vitesse de 2,8N (noeud) pour un coefficient de marée de 95 (vive-eau),
    • avec une vitesse de 1,3N pour un coefficient de 45 (morte-eau).

Déterminer les renverses des courants de marée

La renverse est le moment où le courant de marée est nul. Il suffit donc de rechercher ce moment dans le cartouche.
Par exemple et toujours sur le point B, les renverses se situent

  • approximativement à PM-2 et PM+4 en vive-eau, on voit très bien la bascule de direction entre PM-2(237°) et PM-1 (45°)
  • approximativement à PM-2 et PM+5 en morte-eau

Directions des courants de marée

La carte propose également (mais il faut jouer avec le zoom pour le trouver) d’un cercle gradué en degrés dont le 0 (ou 360°) suggère une orientation par rapport au Nord.
Dans notre exemple, une seule colonne indique la direction en vive-eau: 46° à PM0.
Il suffit donc de reporter une demi-droite à partir du centre de ce rapporteur et faire coincider à 46°

46degrés

Et pour le sens retour me direz-vous?
Approximativement, il suffit d’ajouter 180° à nos 46 ° ou de prendre la valeur moyenne à PM-6 et PM+6.

226degrés

Il reste à superposer ces directions sur le point B. Il n’est pas nécessaire d’être précis car seul l’ordre d’idée de la mesure nous intéresse.

position courant de marée

Dans certaines régions, les directions des vives-eau et mortes-eau sont différentes et sont clairement indiquées, il suffit alors tracer sur le cercle gradué les indications pour chaque direction et pour chaque période vive-eau et morte-eau.

2 directions

Pour le point C, les renverses ont globalement lieu à PM-4 et PM+2 en vive-eau et à PM-5 et PM+2 en morte-eau.
Noter que lorsque la renverse intervient sur l’une des heures du tableau, le courant est nul (point E) et la mention Renv.est indiquée.

Mise à jour du billet le 26 juin 2018


Vous avez aimé cet article...

alors vous aimerez les articles suivants :

Commentaires

1.Le samedi 04 août 2018, 17:41par haddocvitch

Je voulais juste vérifier cela indique bien la direction et non la provenance du courant.?
merci

Ajouter un commentaire




Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.