Aller au contenu
Accueil - Poissons et animaux aquatiques - Les méduses

Les méduses

  • 6 février 202018 juin 2022

L’appellation de Méduse s’applique en français à plusieurs espèces distinctes et demeure ambigu d’un point de vue scientifique.

Les méduses – généralités

Elles sont généralement des prédatrices et paralysent leurs proies grâce à leurs cnidocytes, des organes vénéneux capables de libérer une substance urticante. Certaines méduses appartenant à la classe des Cubozoa peuvent être mortelles pour l’Homme.

Méduse échouée. - Carnac 2018
Méduse échouée. – Carnac 2018

Les méduses que vous pourrez rencontrer sur les plages françaises

  • Méduse aequorée – Aequorea victoria
  • La méduse pélagique – Pelagia noctiluca
    La méduse pélagique est la méduse méditerranéenne. Cette espèce de méduse est largement présente dans toutes les eaux chaudes et tempérées, comme la mer Méditerranée, la mer Rouge, ou l’océan Atlantique.
  • La méduse Aurelia aurita
  • La méduse rayonnée
  • La méduse cyanée bleue
  • La méduse œuf au plat – Cotylorhiza tuberculata
    C’est une drôle de rencontre que l’on peut faire en Méditerranée. Juste à la surface de l’eau, une drôle de créature qui se laisse porter par le courant.
  • La méduse Rhizostoma pulmo
     Elle vit en Méditerranée et en mer Noire.
  • La méduse Carybdea marsupialis
    C’est est l’unique espèce de cuboméduse que l’on pourra rencontrer dans les eaux métropolitaines.

Des énormes méduses coulent un bateau de pêche japonais

Le « Shinsho Diasan-maru » a chaviré au large de Chiba au Japon, alors que les trois hommes d’équipage essayaient de remonter un filet contenant des dizaines d’énormes méduses. The Telegraph indique que les trois hommes à la mer ont été secourus par un autre chalutier. Le temps était clair et la mer calme au moment de l’accident.

Ces animaux ont coulé un chalutier de 10 tonnes.
La méduse de Nomura est l’une des plus grandes espèces de méduses au monde. Elle peut mesurer jusqu’à 2 mètres de diamètre et peser jusqu’à 200 kilogrammes.

Les méduses de Nomura

Les méduses de Nomura sont d’authentiques monstres des profondeurs que l’on rencontre aujourd’hui dans les eaux japonaises. Quatre ans après leur dernière apparition, et pour des raisons qui demeurent mystérieuses, de nombreuses méduses géantes se sont rassemblées dans la mer Jaune, au large de la Chine et de la péninsule coréenne. Elles ont ensuite dérivées vers la mer du Japon. Les experts estiment que, durant ces derniers mois, les conditions météorologiques et la qualité des eaux dans les aires de reproduction, au large des côtes chinoises, ont été idéales pour les méduses. Certains évoquent le réchauffement climatique, d’autres la surpêche ou la pollution en Chine.

Un plongeur attache un capteur à une méduse de Nomura au large des côtes du nord du Japon. Photo AFP
Un plongeur attache un capteur à une méduse
de Nomura au large des côtes du nord du Japon.
– Photo AFP

Déjà en 2005, la peste visqueuse (the slimy plague)

En 2005, les pêcheurs d’anchois et de saumon avaient commencé à trouver un grand nombre de méduses dans leur filet. Il faut savoir que lorsque le Nomura atteint la taille d’un mètre de diamètre, une demi-douzaine d’entre eux suffit pour détruire un filet de pêche. Les poissons capturés à leurs côtés sont alors empoisonnés et inexploitables. Les bateaux de pêche dans le nord du Japon ont cessé de sortir et dans certains endroits, les pêcheurs ont perdu près de 80/100 de leurs revenus. Les équipes techniques de certaines centrales nucléaires de la région ont pu constater que des méduses géantes avaient été aspirées dans les pompes de refroidissement des réacteurs.

Giant jellyfish
Méduse de Nomura, nom japonais « echizen kurage » – Diamètre plus de 1m

– Deep Blue

Si sa piqûre est douloureuse, la méduse géante de Nomura (Nemopilema nomurai) possède un venin réputé peu toxique pour l’homme. Le contact avec cet animal peut toutefois s’avérer fatal quand il déclenche un choc anaphylactique.

Les potins 2.0 sur le thème des méduses

Pourquoi les méduses viennent sur les plages ?

L’ampleur des échouages, et les plages où ces méduses s’échouent, dépendent de facteurs tout aussi naturels : « Elles n’ont pas de moyen de locomotion, elles se déplacent au gré des vents et des courants. Puis elles se font piéger sur l’estran lorsque la mer se retire »

Pourquoi tant de méduses s’échouent sur des plages de la baie de Saint-Brieuc ? (ouest-france.fr)

Est-ce que les méduses piquent encore quand elles sont mortes ?

Même si la méduse est morte depuis longtemps, les cellules urticantes restent actives. Il ne faut donc jamais toucher une méduse, même échouée sur la plage.

Aïe ! Je me suis fait piquer par une méduse (lemonde.fr)

Références

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.

Cet article a été modifié le 09 février 2020, publié initialement en 2005
Il constitue un outil de documentation pour la pêche de loisirs et n’engage pas la responsabilité du site.

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.