Aller au contenu
Accueil / Bord de mer / 😎5 techniques de pêche en bord de mer

😎5 techniques de pêche en bord de mer

La pêche du bord de mer est une activité accessible à tous. Il existe différentes techniques de pêche selon le type de poisson que l’on souhaite capturer, le lieu, la saison et le matériel dont on dispose. Voici quelques-unes des techniques les plus courantes et les plus efficaces pour pêcher en bord de mer: les pêches d’attente au posé, à soutenir, le surfcasting, les pêches actives au lancer ramener, la pêche à pied.

1. Les pêches au posé

Les pêches au posé en bord de mer consistent à lancer un appât au fond de l’eau et à attendre qu’un poisson morde. C’est une technique simple et efficace pour capturer des espèces comme les daurades, les bars, les soles ou les mulets. Il faut choisir un matériel adapté à la taille des poissons visés, un appât attractif et un endroit propice à la pêche. Il faut aussi être attentif aux marées, au vent et aux courants qui influencent l’activité des poissons.

On parle parfois de pêche à la plombée, ou encore de ligne de fond mais c’est la même technique. La pêche au posée serait un terme issu de la pêche en eau douce, en bord de mer nous parlerons plutôt de pêche à la calée. La ligne de fond se compose d’un bas de ligne et d’une plombée c’est à dire un plomb dont la forme et le poids dépendent de l’intensité du courant, de la nature du sol, du poisson recherché. Les montages ’’pater-noster’’ et coulissants sont les plus utilisés.

On distingue deux techniques, le surfcasting et la pêche à la calée, la première se pratique le long des plages de sable, la seconde généralement sur les jetées des ports. Le matériel, les bas de ligne et les appâts utilisés sont quasiment les même.

Les touches au pater-noster et la ligne coulissante

1.1 Surfcasting

La pêche au surfcasting est une technique de pêche qui consiste à lancer sa ligne depuis le bord de la mer, en utilisant une canne à pêche longue et puissante. Cette technique permet de pêcher des poissons qui se trouvent loin du rivage, comme les bars, les dorades ou les maquereaux. Pour pratiquer le surfcasting, il faut choisir un endroit dégagé, avec un fond sableux ou rocheux, et éviter les zones où il y a trop d’algues ou de courant. Il faut aussi adapter son matériel et ses appâts en fonction de la saison, de la météo et des espèces visées.

La pêche au surfcasting est une pêche où le « lancer dans la vague » prend tout son sens. Aujourd’hui vulgarisé, le surfcasting a perdu de son panache. Avec renfort de publicité, il regroupe bien souvent l’ensemble des techniques de pêche de fond pratiquées en bord de mer. Le mot surfcasting (surf fishing en anglais) est parfois orthographié surfcasting ou surf casting.

🎏 En connaitre plus sur le Surfcasting

Comment bien débuter au surfcasting | guide ultime

Voici quelques montages de surfcasting :

🎏 Montage Surfcasting basique

Praticable sur toutes nos plages, le surfcasting permet de pêcher dans les vagues à bonne distance. Toutes les espèces de poissons se piquent à l’hameçon, selon le choix des appâts. Bien entendu, cette technique est également possible à partir des ouvrages, ou en eaux calmes. Poissons recherchés : Tout-venant.

Le surfcasting
Montage à 1 empile
  1. Fil du moulinet
  2. Émerillon triple
  3. Empile de 0,25 à 2m en 25 à 35/100
  4. Hameçon droit n°1 à 6
  5. Émerillon agrafe
  6. Plomb grappin.

🎏 Le traînard bas

Le montage traînard bas permet de présenter l’esche dans des conditions naturelles. Poissons recherchés : Tout-venant, Poisson plat.

Le traînard bas
Le traînard bas
  1. Fil du moulinet
  2. Émerillon triple
  3. Émerillon agrafe
  4. Plomb châtaigne
  5. Empile de 1,50 m à 2 m
  6. Hameçon droit du n°2/0 au 4.

🎏 Montage à clipots pour Surfcasting normand

Le Surfcasting normand – Eloignées du corps de ligne par des potences, les empiles sont soumises généralement aux forts courants des embouchures. Ce montage prend principalement des plies. Poissons recherchés : Poisson plat.

Le surfcasting normand
Le surfcasting normand
  1. Fil du moulinet
  2. Potence
  3. Empile de 20cm (selon la potence)
  4. Hameçon droit n°4 à 6
  5. Émerillon agrafe
  6. Plomb grappin. ou plomb châtaigne.

1.2 Pêche à la calée

La pêche à la calée en bord de mer est une technique qui consiste à laisser son appât au fond de l’eau, sans le faire bouger, en attendant qu’un poisson morde. Cette méthode est adaptée aux poissons de fond, comme les bars, les dorades ou les soles. Il faut choisir un appât odorant, comme des vers, des moules ou des sardines, et le fixer solidement à l’hameçon. Il faut aussi régler le frein du moulinet pour éviter que le poisson ne casse la ligne en tirant dessus (ou n’emporte pas le matériel). La pêche à la calée en bord de mer se pratique surtout à marée haute, quand l’eau est plus profonde et plus riche en nourriture.

🎏 En connaitre plus sur la pêche à la calée

Montage à clipots pour pêcher le merlan
Pêche à la plombée avec un montage coulissant
Pêche de la dorade aux Saintes-Maries-de-la-Mer
Pêche à la calée à Banyuls-sur-Mer avec une sardine comme appât
Le plomb Catherine
Fabrication d’un amorçoir pour la mer

🎏Montage coulissant pour la pêche à la calée

Avec une longue canne de lancer de 4 m environ, ou à défaut une canne légère de surfcasting, ce montage est le plus fréquemment utilisé le long des ouvrages (digues, quais…) dans des zones de courant faible ou moyen.
Selon les fils et les appâts utilisés, on obtient d’excellents résultats sur les daurades et les bars, sous réserve d’être toujours en alerte, le fil tendu. Poissons concernés : bar, loup, dorade.

Pêche à la calée (source figure ex-atoutmer)
Montage coulissant
  1. Fil du moulinet de 30 à 40/100
  2. Plomb olive de 80 g. environ
  3. Perle de butée
  4. Émerillon baril ou agrafe
  5. Empile de 80 à 130 cm de 25 à 30/100
  6. Hameçon droit du n°4 au 2/0 selon les esches.

🎏 Ligne de pêche dérivante

La ligne doit être lancée en amont du courant, pour prospecter sur une zone large. Cependant, le poids du plomb sera ajusté en fonction de la force de ce courant, de façon à ne faire ni du sur place, ni du plomb de course. Poissons concernés : Bar, loup, tout-venant.

ligne dérivante (source figure ex-atoutmer)
Ligne dérivante
  1. Corps de ligne en 30 ou 40/100
  2. Émerillon triple
  3. Idem corps de ligne ou cassant de 20/100
  4. Empile de 1,50 m en 25 ou 30/100
  5. Hameçon droit de 1 à 4
  6. Plomb montre

🎏 Ligne dérivante double

Comme la ligne dérivante simple, elle doit être lancée en amont du courant, pour prospecter sur une zone large. Le traînard, près du fond, prospecte les poissons qui se tiennent au fond. La ligne tendue permet de prendre directement contact avec le poisson. Doubler les hameçons peut également servir à escher de plus gros appâts ou un crabe.
Le montage à deux hameçons en parallèle est aussi connu sous la référence de montage Stewart. Poissons concernés : Tout-venant

Ligne dérivante double (source figure ex-atoutmer)
Ligne dérivante double
  1. Corps de ligne en 30 ou 40/100
  2. Emerillon agrafe
  3. Plomb montre (poids selon le courant)
  4. Boucle simple ou émerillon baril
  5. Empile en 20 ou 25/100
  6. Hameçon droit du n°4 au 4/0.

2. Pêche à soutenir

La pêche à soutenir en bord de mer est une technique qui consiste à laisser descendre son appât au fond de l’eau, en utilisant un plomb et un bas de ligne avec un ou plusieurs hameçons. Cette méthode permet de cibler des poissons qui vivent près du fond, comme les dorades, les bars, les maquereaux ou les congres. Il faut choisir son appât en fonction de l’espèce recherchée, par exemple des vers, des crevettes, des moules ou des calamars. Il faut aussi adapter le poids du plomb et la longueur du bas de ligne selon la profondeur et le courant. La pêche à soutenir se pratique depuis le bord, sur des rochers, des digues ou des jetées, mais aussi depuis un bateau.

Ainsi, la pêche à soutenir est une pêche verticale.
Le principe consiste à pêcher à l’aplomb du poste choisi : un quai, une falaise, une estacade ou un bateau voire même depuis les rochers si la hauteur d’eau est suffisante. Elle nécessite de cet fait très peu de matériel : une ligne, quelques plombs, quelques hameçons.
Les montages basés sur le pater-noster, avec la plombée en bout de ligne, demeurent les préférés des pêcheurs.

Le terme de pêche à soutenir est bien souvent galvaudé pour signifier l’ensemble des techniques de pêche en mer le long des ouvrages portuaires, viennent s’ajouter le surfcasting sur les plages et les enrochements, les pêches en bateau. Je pense qu’à une époque maintenant lointaine, les pêches s’effectuaient strictement en bateau ou dans les ports. Encore aujourd’hui, les jetées permettent aux pêcheurs de s’avancer en mer.

Pêche à soutenir le long des quais et des estacades en été

Les montages en pater-noster sont largement utilisés avec deux ou trois empiles lesté d’un plomb palangre. Les mitraillettes ou montage à plumes y sont également détournées.

Pêche à soutenir le long de l’Estacade de Nieuport, 2004
Pêche à soutenir le long de l’Estacade de Nieuport, 2004

Les gravettes et autres vers marins ainsi que des morceaux de poissons gras sont utilisés.
La technique est la même que la pêche à la palangre. La ligne coule à toucher le fond puis le pêcheur exerce des va-et-vient verticaux avec la canne jusqu’à sentir une résistance ou des à-coups. Le poisson vient de mordre.

Pêche sur la jetée du Tréport, 2012
Pêche sur la jetée du Tréport, 2012

On choisira une canne télescopique (bien pratique pour son encombrement une fois rangée) ou à emmanchements de 2 ou 3 brins.

  • Puissance de 90 à 120 g
    Longueur de 2,4 m à 2,7 m.
  • Le moulinet sera de type mi-lourd à bobine fixe et frein avant et pourra contenir 300 m de 35 à 45/100.

Quelques montages de pêche à soutenir :

🎏 Mitraillette – Train de plumes

Cette technique estivale se pratique en bateau, soit à la dérive au milieu du courant en dandinant, soit à la traîne à 2 ou 3 nœuds. Il est aussi possible de pratiquer au bout des jetées lorsque le poisson est près du bord.

La mitraillette est composée d’un train de leurres tels que des poissonnets en caoutchouc, des anguillons, ou le plus fréquemment des plumes rouges (lieu), blanches (bar), bleues… Terminé par une cuillère assez lourde pour tendre la ligne, l’action consiste à « dandiner » la canne de haut en bas pour donner vie aux leurres. Poissons concernés : maquereau, bar, loup, lieu jaune, lieu noir.

Nota: le schéma présente le montage à l’envers. En effet, ainsi montées, les plumes se colleront au corps de ligne.

La mitraillette (source figure ex-atoutmer)
La mitraillette (source figure ex-atoutmer)
  1. Ligne en 30 à 50/100
  2. Émerillon agrafe
  3. Corps de ligne en 30 à 50/100
  4. Émerillon baril
  5. Cuillère de 125 à 300 gr armée d’un triple.

🎏 D’autres techniques sur la pêche à soutenir

Pêche au toc – Lignes selon la force des courants et des obstacles
Le sar à la pelote
Montage turlutte pour le calamar et sèche

Pêche à partir d’une embarcation

La pêche à la palangrotte est une pêche fine à soutenir qui se pratique à partir d’une embarcation mouillée au-dessus d’un fond rocheux ou d’une épave.
La pêche à la dérive est une technique économique en carburant pratiquée de jour comme de nuit sur tout type de fond et permet de prospecter de grandes zones à des profondeurs différentes avec toutes sortes d’appâts entiers ou en morceaux. Un amorçage confectionné à partir de morceaux de poissons gras, de pain de sable, sera lancée régulièrement.

Pêche à la Palangrotte

3. Pêche au lancer ramener

La pêche au lancer ramener en bord de mer demande de la patience, de l’observation et de l’adaptation. Il faut savoir varier la vitesse, la profondeur et l’animation du leurre pour déclencher l’attaque du poisson.

3.1 Lancer-Ramener

La pêche au lancer-ramener en bord de mer est une technique qui consiste à lancer un leurre artificiel et à le ramener vers soi en imitant le comportement d’un poisson. Cette méthode permet de cibler des espèces carnassières comme le bar, le maquereau ou le lieu. Il faut choisir son leurre en fonction de la saison, de la profondeur et de la couleur de l’eau. Il faut aussi adapter sa vitesse de récupération et ses animations pour déclencher l’attaque du poisson.

Pour pratiquer la pêche au lancer ramener en bord de mer, il faut choisir un matériel adapté au type de leurre, au poids du poisson visé et aux conditions de vent et de courant.

Il existe différents types de leurres pour la pêche au lancer ramener en bord de mer, comme les cuillers, les poissons nageurs, les jigs, les leurres souples ou les poppers.

Barles leurres les plus utilisés sont des minnows ou des jerkbaits.
MaquereauPour pêcher le maquereau sur des chasses: Utiliser les jigs ou cuillersde de 5 à 25 grammes.
Sparidés : sar, oblades, dauradeEn rockfishing : micro leurres souples, petits minnows ou les crankbaits
MuletCuiller à mulet + ver marin piqué à l’hameçon (néréide)
Poissons platsShads ou des grassminnow.
Quelques leurres en fonction des poissons recherchés
Pêche au rockfishing
Pêcher aux leurres souples en bord de mer
La pêche du maquereau au jigging

🎏 Poisson-nageur: le plongeant, le flottant, le semi plongeant, l’articulé

Il existe une grande variété de poissons-nageurs aux couleurs multiples : le plongeant, le flottant, le semi plongeant, l’articulé, le jerk baits, le popper… D’une couleur à l’autre, le leurre peut être plus ou moins efficace selon l’état du ciel et de la mer. La canne idéale sera un lancer léger et un moulinet garni de fil en 25 à 30/100.

Poissons recherchés : Bar, Loup, Lieu jaune, Lieu noir, Maquereau, Orphie.

Le poisson-nageur
Le poisson-nageur

3.2 Tirette

La pêche à la tirette en bord de mer est une technique qui consiste à faire évoluer un leurre souple ou dur sur le fond marin, en le faisant bondir par des impulsions successives. Cette méthode permet de prospecter les zones rocheuses ou sableuses où se cachent les poissons carnassiers, comme les bars, les lieus ou les maigres. Il faut choisir un leurre adapté à la profondeur et au courant, ainsi qu’à la taille et à la couleur des proies naturelles. La pêche à la tirette demande de la patience et de la finesse, car il faut savoir détecter les touches discrètes et ferrer au bon moment.

Pêche du poisson plat à la tirette et à gratter
Montages pour la pêche à la tirette
Pêche au raccroc en baie de Somme

3.3 Bombette et Buldo

La pêche à la bombette en bord de mer est une technique qui consiste à utiliser une petite bouée flottante, appelée bombette, pour lancer son appât plus loin et le faire évoluer à la profondeur souhaitée. Cette méthode permet de pêcher des poissons comme les bars, les maquereaux ou les bonites, qui se tiennent souvent loin du bord. Il faut choisir une bombette adaptée au poids de son appât et à la force du vent, et la fixer à l’extrémité de sa ligne. Ensuite, il suffit de lancer son appât le plus loin possible, de laisser couler la bombette jusqu’à la profondeur voulue, puis de ramener lentement en faisant des pauses pour imiter le comportement d’un poisson blessé ou apeuré.

Comment pêcher à la bombette
Oblade et serran à la bombette
4 montages faciles pour pêcher à la bulle d’eau
La bulle d’eau de celullo

🎏 Leurre et Buldo dans les vagues ou les zones à fort courant

La pêche au leurre et au Buldo – Depuis des zones rocheuses, ou d’une plage, avancé dans l’eau et protégé par une combinaison de pêche, on optera pour une canne à lancer et un moulinet à tambour fixe garni de 20 ou 25/100. Bien que pouvant piquer des orphies ou des maquereaux, cette technique se pratique davantage pour la pêche du bar, dans les vagues ou les zones à fort courant.

Poissons concernés : Bar, Loup, Maquereau, Orphie.

Leurre et buldo
Leurre et buldo
  1. Corps de ligne en 20 ou 25/100
  2. Emerillon-agrafe
  3. Buldo
  4. Bas de ligne de 4 à 6m en 30/100
  5. Leurre caoutchouc ou plume

4. Pêche à la ligne flottante

La pêche à la ligne flottante en bord de mer est une technique qui consiste à utiliser un flotteur pour maintenir l’appât à une certaine profondeur dans l’eau. Elle permet de cibler des poissons qui se nourrissent près de la surface, comme les maquereaux, les sardines ou les orphies. Pour pratiquer cette technique, il faut disposer d’une canne légère, d’un moulinet, d’un fil, d’un flotteur, d’un hameçon et d’un appât vivant ou artificiel. Il faut aussi choisir un spot où le courant n’est pas trop fort et où il y a des bancs de poissons. La pêche à la ligne flottante en bord de mer est une activité ludique et relaxante, qui peut se pratiquer en famille ou entre amis.

La pêche au coup – Le plomb ne repose pas sur le fond et ne sert qu’à équilibrer le flotteur. C’est ce dernier qui sert d’indicateur de touche.
Cette technique de pêche propose de présenter un appât sur un hameçon à toutes les hauteurs d’eau mais sur une surface appâtée et restreinte, limitée à la longueur et à la portée de la canne: c’est ce que l’on nomme le coup.

🎏 En connaitre plus sur la pêche au coup en bord de mer

La pêche au coup en bord de mer
Les amorces pour le bord de mer
Pêche au bouchon coulissant
Pêche de nuit au bouchon lumineux
Pêcher à la Bolognaise et pseudo-Bolo
Le Stop float
L’aiguille au coup ou pêche de l’orphie
Pêcher le mulet au flotteur et au pain
Pêcher la saupe au pain et au coup

Le rusquet également appelé  » bouchon marseillais » est une méthode de pêche typiquement locale consistant à laisser aller à la dérive un bouchon de liège armé d’hameçons.

Pêcher le mulet au rusquet et au sandwich

🎏 Athérine au flotteur

Poissons recherchés : Athérine, Joël, Capelan, Eperlan.

Pêche au flotteur
Pêche de l’Athérine au flotteur
  1. Corps de ligne en 10 ou 15/100
  2. Mini flotteur
  3. Plombée
  4. Attache du bas de ligne
  5. Bas de ligne de 10 à 15cm en 8/100.
  6. Hameçon droit et fin de fer n°18.

🎏 Ligne flottante en Méditerranée

Du bord de roches, ou d’ouvrages, la pêche au flotteur concerne de nombreuse espèces selon l’appât utilisé. Pour les mulets, nous vous conseillons une petite bouchée de crevette, sardine, gravette ou de pain. Avec de plus belle bouchées (hormis le pain), on peut piquer également des orphies, maquereaux, anguilles.

La ligne flottante
La ligne flottante
  1. Flotteur de 10 g
  2. Fil du moulinet
  3. Perle d’arrêt
  4. Plomb olive
  5. Émerillon baril
  6. Empile de 20 à 70 cm en 18/100
  7. Hameçon droit du n°6 au 10.

🎏 Flotteur lumineux coulissant

Pratiquée la nuit, la pêche au flotteur coulissant vise surtout le loup (bar) en Méditerranée. Les appât préconisés sont la crevette vivante, ou les vifs tels que l’éperlan et le gobie que l’on peut prélever au préalable dans la même zone. Poissons concernés : Bar, Loup.

Flotteur lumineux
Flotteur lumineux
  1. Ligne en 30/100
  2. Flotteur lumineux coulissant
  3. Émerillon triple
  4. Bas de ligne en 30/100
  5. Hameçon droit n°4 fin de fer
  6. Cassant en 18/100
  7. Chapelet de plomb.

5. Pêche à pied

La pêche à pied en bord de mer est une activité ludique et écologique qui permet de découvrir la faune et la flore marines. Il suffit de se munir d’un seau, d’une épuisette et d’un guide d’identification pour partir à la recherche des coquillages, des crustacés et des algues comestibles. Il faut respecter la réglementation, les tailles minimales de capture et les zones interdites pour préserver la ressource et l’environnement. La pêche à pied en bord de mer est aussi l’occasion de profiter du grand air, du soleil et du bruit des vagues.

La pêche à pied se pratique uniquement à marée basse, elle consiste à capturer à la main ou à l’aide d’outils des coquillages, des crevettes, des crustacés et des céphalopodes. Selon l’environnement, deux types de pêche peuvent être différenciés: les coquillages et les crevettes sur les plages sableuses, les crustacés, coquillages sur les plages rocheuses.

La ressource n’est pas inépuisable ! Pensez à ne prélever que ce que vous consommerez, respectez les habitats et l’environnement !

Ci-dessous quelques articles sur le sujet:

La pêche au haveneau des crevettes grises
Bocains et lignes dormantes
Lignes dormantes et poissons plats
Pêcher le mulet à la fouëne
Pêche au carrelet
Les pêches côtières : Le Hénon
La pêche du hareng aux piquets d’étalières

Conclusion

Ces techniques de pêche du bord de mer ne sont pas les seules possibles pour pêcher en bord de mer, mais elles sont parmi les plus pratiquées et les plus appréciées des pêcheurs. Elles demandent toutes un minimum de connaissance du milieu marin, des poissons ainsi que du matériel.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.

Initialement écrit en 2006, cet article a été repris et mis à jour en septembre 2023.
Il constitue un outil de documentation pour la pêche de loisirs et n’engage pas la responsabilité du site.
Source des images: Le site Atoutmer, fermé en 2001, proposait à l’époque toute une série de montages pour la pêche en bord de mer.

Temps estimé de lecture : 19 minutes

3 commentaires sur “😎5 techniques de pêche en bord de mer”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *