Aller au contenu
Accueil / La buvette / Faune & Flore aquatiques / Actinoptérygiens et chondrichtyens

🎯Les poissons | Actinoptérygiens et chondrichtyens

Les poissons d’eau douce et de mer (Actinoptérygiens et chondrichtyens) sont des animaux aquatiques qui respirent grâce à des branchies. Il existe une grande diversité de poissons, tant au niveau de leur forme, de leur taille, de leur couleur, que de leur mode de vie.

Les Poissons

Les poissons d’eau douce sont des animaux aquatiques qui vivent dans les rivières, les lacs, les étangs ou les marais. Ils se nourrissent principalement de plantes, d’insectes, de crustacés ou d’autres poissons. Quant aux poissons de mer, ce sont des animaux aquatiques qui vivent dans les océans, les mers ou les estuaires. Ils se nourrissent de plancton, d’algues, de mollusques, de coraux ou d’autres poissons.

Ils présentent des adaptations physiologiques et comportementales à leur milieu de vie. Par exemple, les espèces d’eau douce ont une peau plus perméable que ceux de mer, ce qui leur permet de réguler leur osmorégulation (1). Les poissons de mer ont des branchies plus développées que les poissons d’eau douce, ce qui leur permet de filtrer le sel de l’eau. Autrement dit, les poissons d’eau douce doivent éviter de perdre trop d’eau par osmose, alors que les poissons d’eau salée doivent éviter d’en absorber trop.

(1) – L’osmorégulation est un processus essentiel au maintien de l’équilibre interne des organismes vivants. Elle consiste en la régulation de la concentration des solutés et de l’eau dans les cellules et les fluides corporels, permettant ainsi le bon fonctionnement des activités biologiques. – www.lalanguefrancaise.com

Loup de mer (Anarhichadidae)
Loup de mer (Anarhichadidae)

Actinoptérygiens et chondrichtyens ?

Ces espèces sont classées en plusieurs groupes selon leur anatomie, leur mode de reproduction ou leur régime alimentaire. Par exemple, les cartilagineux (requins, raies) ont un squelette composé de cartilage, tandis que les osseux (carpes, saumons) ont un squelette composé d’os.

actinoptérygiens et -chondrichtyens ?
actinoptérygiens et -chondrichtyens

Les actinoptérygiens et les chondrichtyens sont deux classes qui se distinguent par la structure de leur squelette.
Les actinoptérygiens ont un squelette osseux, tandis que les chondrichtyens ont un squelette cartilagineux. Les actinoptérygiens regroupent la majorité des espèces actuelles, comme les truites, les saumons, les carpes ou les perches. Les chondrichtyens comprennent les requins, les raies et les chimères.

Ces deux groupes ont des origines évolutives différentes et présentent des adaptations morphologiques et physiologiques variées. Ils se reproduisent de différentes façons, selon leur espèce. Les ovipares (truites, harengs) pondent des œufs fécondés à l’extérieur du corps, tandis que les vivipares (guppys, requins) donnent naissance à des jeunes vivants.

On distingue également les espèces herbivores (tilapias, algues) qui mangent des végétaux, et les carnivores (brochets, thons) lesquels mangent de la chair.

Les grandes familles de poissons

Les océans et les rivières de notre planète abritent une incroyable diversité de vie, et les poissons en sont une composante essentielle. Ces créatures aquatiques sont classées en différentes familles, chacune avec ses caractéristiques uniques et ses adaptations fascinantes. Voici un aperçu des grandes familles de poissons qui peuplent nos eaux.

Les Cyprinidés : Cette famille est l’une des plus vastes et comprend des espèces comme la carpe, le gardon et la brème. Ils sont souvent appelés poissons blancs et se trouvent principalement dans les eaux douces et tempérées.

Les Salmonidés : Incluant le saumon et les différentes espèces de truites, les salmonidés sont réputés pour leur importance tant écologique que commerciale. Ils sont souvent associés à des eaux fraîches et oxygénées, et sont une cible privilégiée pour la pêche sportive.

Les Carnassiers : Cette catégorie regroupe des prédateurs tels que le brochet et le sandre. Ils sont connus pour leur comportement de chasse et sont très appréciés des pêcheurs pour le défi qu’ils représentent.

La classification scientifique des poissons est un domaine complexe qui continue d’évoluer avec les découvertes de nouvelles espèces et l’avancement des techniques de recherche. Les biologistes marins et les ichtyologistes travaillent sans relâche pour mieux comprendre ces créatures et les protéger, car elles sont souvent menacées par les activités humaines telles que la surpêche, la pollution et la destruction des habitats.

En résumé

Les poissons sont des êtres vivants fascinants, qui présentent une grande diversité et une grande adaptabilité. Ils jouent un rôle important dans l’équilibre des écosystèmes aquatiques et dans la chaîne alimentaire. Ils sont aussi une source de nourriture et de loisir.

En outre, les poissons cartilagineux, tels que les requins et les raies, se distinguent par leur squelette composé de cartilage plutôt que d’os. Les poissons osseux, quant à eux, représentent la majorité des espèces aquatiques et possèdent un squelette osseux. Cette diversité reflète l’adaptation incroyable des poissons à une multitude d’habitats aquatiques, allant des abysses marins aux rivières de montagne.

Chaque famille de poissons a développé des stratégies de survie uniques, qu’il s’agisse de modes de reproduction spécialisés, de régimes alimentaires adaptés ou de capacités de camouflage et de défense. Cette richesse biologique est essentielle pour l’équilibre des écosystèmes aquatiques et représente une source inestimable de nourriture, de recherche scientifique et de loisirs pour l’humanité.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.

Vous aimerez également

Article publié initialement en 2006 mis à jour en août 2023
Il constitue un outil de documentation pour la pêche de loisirs et n’engage pas la responsabilité du site.

Temps estimé de lecture : 5 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *