La Bretagne, des spots de pêche et des balades


La Bretagne

Le littoral de l’Ille et Vilaine - Côte d’Emeraude

Le littoral de l’Ille et Vilaine s’étend de Hirel à Saint-Briac-sur-Mer sur environ 110 kilomètres et, généralement, bordé de grandes plages de sable. Les principales stations sont Cancale, Saint-Coulomb, Saint-Malo,Dinard, Saint Lunaire et Saint-Briac-sur-Mer dite la perle de la Côte d’Emeraude.

A visiter : Saint Malo est l’une des villes de la Bretagne les plus visitées. Ses remparts et sa vieille ville offrent un aperçu de la richesse du département. Parcs à huîtres vers le Mont-Saint-Michel.

Le Fort National est un bastion situé sur une île de Saint-Malo, 2006
Le Fort National est un bastion situé sur une île de Saint-Malo, 2006

Les plages et les stations balnéaires des Côtes d’Armor

La Côte d’Emeraude se poursuit du village de Trégon à Pléneuf Val André, en Côtes d’Armor. De très belles plages de sable bordent le littoral. Les principales stations balnéaires sont Saint-Briac-sur-Mer, Sables-D’or-les-Pins, Erquy, Pléneuf Val André. A voir le Cap Fréhel qui est sans aucun doute l’endroit le plus impressionnant de la Côte d’Emeraude. Le cap d’Erquy offre des vues spectaculaires sur la côte.

Les plages de sable font places aux falaises sauvages abritant des petites criques. Le littoral est très accidenté. Nous somme sur la côte du Goëlo dont les stations sont Plouézec, Paimpol. Les plages ont généralement revêtues de galets.
A visiter l’île de de Bréhat, les départs en bateau se font de Ploubazlanec. Les panoramas depuis les pointes de Plouezec et de Minard.

La côte de Granit rose s’étend sur 10 km en passant par Perros-Guirec, Trégastel, Pleumeur-Bodou et Trébeurden. Certaines de ces stations offrent de jolies plages de sable notamment celles de Perros-Guirec. C’est un littoral dont le massif granitique rend les accès à la mer parfois difficile, mais dont les rochers sont de formes bien étranges.
A découvrir le sentier des douaniers et le phare de Ploumanac’h.

Coins de pêche à Ploumanach

Si un petit coup de ligne pour tenter le bar vous chatouille alors ne manquez pas la sur le chemin des Douaniers. Ça écume, ça bouillonne. Attention toutefois car l’endroit n’est pas sans danger, lames de fond et paquets de mer sont a craindre dès que la mer se forme.

Pêche du bord sur la pointe du Squewel
La pointe du Squewel est l’un des meilleurs coins de pêche de la région. Si vous êtes équipé, lancez-y votre ligne. Le lancer-ramener et le gros bouchon coulissant semblent être des techniques appropriées pour prendre le bar.
Attention, la houle y est particulièrement forte, sans doute liée à la profondeur du coin. Prenez garde aux vagues claquant sur les rochers qui parfois plus hautes, peuvent vous emporter.
Les bars s’y retrouvent en bande et trouvent pour se nourrir le menu fretin aux abords de ces roches mouvementées.
Pour s’y rendre, il faut emprunter à pied le chemin des Douaniers, compter une bonne demi-heure en fonction de votre point de départ, les parking y sont nombreux et gratuits. :-)

Pêche au train de plumes (hameçon n°2 + plomb de 90 grammes).
Poissons: bars, maquereaux.

Le lieu dit la Goélette à côté du Squewel, d’un accès plus facile, est également renommé pour la pêche du bar. C’est aussi un point de départ du bord pour la plongée sous-marine.

Pointe du Squewel à Ploumanach, 2007
Pointe du Squewel à Ploumanach, 2007
Sur le sentier des douaniers, 2007
Sur le sentier des douaniers, 2007

Les moulins à marées de Ploumanac’h
Le moulin à marée du Grand Traouïero est situé au fond du port de Ploumanac’h. La digue et le moulin ferment le bras de mer de la partie maritime de la vallée du Grand Traouïero.
Ces moulins fonctionnaient grâce au flux et au reflux de la marée - en savoir plus sur les moulins à marées

On peut y pêcher le mulet et autres petits poissons au bouchon coulissant ou à la posée et à marée haute. La retenue d’eau côté terre est également exploitable.
La pêche y semble tolérée (info 2007).

Moulin à marées de Ploumanach - image VHS
Moulin à marées de Ploumanach - image VHS

Mon avis
La difficulté d’accès et la dangerosité de la mer font que je préfère de loin profiter du paysage, paysage à couper le souffle. Je pense tout particulièrement au chemin des Douaniers, impressionnant, au magnifique et incontournable phare de Mean Ruz.
A ne pas rater: la visite des 7 îles aux oiseaux pour ceux pour qui balade en bateau rime déjà avec pêche....

Phare de Mean Ruz, 2007
Phare de Mean Ruz, 2007

Les stations balnéaires du Finistère

La côte est une alternance de roches et de plages, c’est la côte la plus accidentée du littoral français. Le Finistère borde à la fois la Manche et l’Atlantique. Les stations balnéaires sont moins fréquentées qu’ailleurs, peut être à cause du climat, le sud du département serait plus touristique. Pourtant le Gulf Stream, un courant marin chaud venu des Antilles, baigne une partie des côtes de la Bretagne et favorise des microclimats agréables. Les typiques ports bretons, les pointes et baies sont des endroits charmants à visiter et également propice à la pêche.
Quelques stations et ports: Morlaix, Roscoff, Le Conquet, Brest, Camaret, Douarnenez, Beuzec-Cap-Sizun, Tréguennec, Saint-Guénolé, Guilvinec, Bénodet, Concarneau, Trévignon.
Les spots de pêche sont nombreux, souvent difficiles d’accès lorsqu’il ne s’agit pas de plages ou de jetées. On y pêche au leurre, à la bulle d’eau, au flotteur coulissant, au surf-casting. Les espèces de poisson à pêcher sont divers et nombreux, ce sont les bars, les maquereaux, les chinchards, les orphies, les dorades royales, les grisets, les congres, les vieilles, les lieus.

Fête des Bruyéres, Beuzec Cap Sizun 2008
Fête des Bruyéres, Beuzec Cap Sizun 2008
La pointe du Raz, 2008
La pointe du Raz, 2008

Coins de pêche au port de Rosmeur à Douarnenez

Au vieux port de pêche de Rosmeur (Douarnenez), à la criée, c’est au bouchon coulissant et à la plombée que l’on recherche orphies, maquereaux et bars. La jetée est celle menant au quai de débarquement des pêcheurs professionnels.

Pêche à la criée - port de Rosmeur

Pour ce qui est des appâts, les pêcheurs profitent des poissons tels maquereaux tombés à même le sol au moment du débarquement des pêches professionnelles. Les esches sont utilisées en lanière et la marée haute est privilégiée.

Poissons à prendre :

  • Les maquereaux entrent dans le port ainsi que de nombreuses aiguillettes (orphies) . C’est au au bouchon coulissant esché d’une lanière de poisson que l’on cherche à les prendre le long du quai - Portance du flotteur entre 20 et 30 grammes.
  • Le bar est lui aussi présent et on le pêche à fond. pêche à la canne posée et pickup du moulinet ouvert, ou encore à la calée. Le montage est simplement constitué d’une classique olive percée de 30 à 50 grammes et d’un émerillon reliant un bas de ligne de quelques dizaine de centimètres.
2008-08-07-110441-Douarnenez_-_Port_du_Rosmeur.jpg
 
2008-08-07-111330-Douarnenez_-_Port_du_Rosmeur.jpg
 
2008-08-07-110833-Douarnenez_-_Port_du_Rosmeur.jpg
 

Les jetées du port Rhu

Le long des jetées du port de Rhu à Douarnenez et en période estivale, on pêche les tacots, les lieus, les vieilles, les maquereaux et les orphies.
Les cannes utilisées sont bien souvent des modèles mer classiques de 2,70 ou de 3 m de longueur avec un moulinet rempli de fil nylon de 30/100.
La ligne de pêche la plus courante est ici la mitraillette, un train de plumes blanches toutes munies de filaments de tinsels aux reflets métalliques et de perles fluorescentes. Le pêcheur pourra monter en bout de ligne une cuiller ondulante de 40 grammes mais l’initié préférera installer un plomb poire de 30 ou 40 grammes, choisir un modèle poire allongé. Les cuillers s’accrochent trop facilement sur les fonds.
Le lancer-ramener se concrétise par une succession de tirés suivi d’un temps d’arrêt très court juste le temps nécessaire pour rembobiner le fil distendu. Les tirés s’effectuent sur le plan horizontal en effectuant un 1/4 de tour à droite ou à gauche autour de soi.
la prospection doit être faite sur toutes les hauteurs d’eau afin de trouver le poisson. Les carnassiers suivent les leurres, les plumes, et attaquent bien souvent au moment des relâchés.

Autres lieux de pêche

Les plage du Ris, de Trezmalaouen, de Pentrez ou de Trezbellec sont des endroits propices au surfcasting. On y pêche le bar. A marée basse, c’est la pêche à pied pour les amateurs d’étrilles, de crevettes, de bigorneaux et de moules.

Douarnenez

Douarnenez est une commune française du département du Finistère en Bretagne. Port de pêche florissant jusqu’à la fin des années 1970 et début 1980, il a connu un très net déclin depuis. L’activité de la pêche y est aujourd’hui marginale mais de nombreux bateaux y débarquent leur pêche. C’est également un port de plaisance important du Finistère avec Tréboul et le Port-Rhu. (Extrait Wikipedia->http://fr.wik...)

La visite du vieux port est de rigueur, avec ses façades colorées, ses ruelles tarabiscotées, ses vieilles maisons, ses placettes et son histoire usinière. Il accueil quelques plaisanciers mais surtout la pêche côtière, car Douarnenez est avant tout un port de pêche, c’est même la capitale Européenne de conserves de poissons.

Douarnenez-01-Le-Mole-du-port-de-Rosmeur.jpg
Carte postale ancienne
2008-08-07-110027-Douarnenez_-_Port_du_Rosmeur.jpg
Le port de Rosmeur

Coins de pêche à la Forêt-Fouesnant

Port-la-Forêt est le port de plaisance de la Forêt-Fouesnant pouvant accueillir de grands monocoques pour des courses comme le Vendée Globe et prépare les navigateurs pour les courses en solitaire. Ce n’est pas réellement un lieu pour pratiquer la pêche du bord, à l’exception des pêches de loisirs en bateau. Toutefois, quelques endroits semblent être possibles...

Effervescence à Port-la-Forêt, 2008
Effervescence à Port-la-Forêt, 2008

Pointe de Mousterlin
Du bord comme en bateau, la pointe de Mousterlin est renommée pour la pêche du bar et du congre mais c’est à l’exutoire des eaux pluviales que l’on retrouve les pêcheurs.

  • GPS : Pointe de Mousterlin : 47°50’40N - 4°02’25O
  • GPS Exutoire : 47°50’52N - 4°02’08O
Pointe de Mousterlin, 2008
Pointe de Mousterlin, 2008

Plage et pointe du Beg Meil
Les lieux sont connus pour le bar et parait-il le congre. En période estivale et lorsque qu ’il y fait beau et chaud, l’endroit est fréquenté par de nombreux plagistes.

  • GPS: 47°51’17N - 3°58’47O
Le Beg Meil, 2008
Le Beg Meil, 2008

Plage et port du Cap Coz
La pêche est interdite dans le port. Cependant il semble toléré d’y pêcher côté mer (ce que le pêcheur sur la photo ne respecte pas). L’endroit est connu et les places ne sont pas nombreuses à l’heure de la marée.
La plage de sable s’étend sur une longueur de 4 km bordée par l’ouest d’une petite falaise.
Pêche à la calée sur la petite jetée et surfcasting : Poissons de roche, bars, daurades.

  • GPS Entré du port: 47°53’27N - 3°58’22O
Au port du Cap Coz, 2008
Au port du Cap Coz, 2008

Vieux port de Fouesnant
C’est en prenant la corniche de la cale que l’on trouvera une petite jetée. L’endroit est régulièrement fréquenté par de nombreux "chasseurs" de mulets que l’on peut apercevoir à marée basse.
Les prendre semble être mission impossible!

  • GPS Jetée du vieux port:47°54’02N - 3°58’49O
Pêche du mulet sur la jetée du vieux port, 2008
Pêche du mulet sur la jetée du vieux port, 2008

Plage du Kerléven
C’est à l’extrême sud (vers Concarneau) de la plage, quasiment en face des campings, que l’on y rencontre quelques pêcheurs au surf-casting. Les prises que j’ai pu y constater étaient essentiellement des anguilles (mois d’août).

  • GPS : 47°53’50N - 3°57’37O
Surf-casting sur le plage du Kervélen, 2008
Surf-casting sur le plage du Kervélen, 2008

La pêche à pied
La pêche à pied demeure l’activité favorite des habitués armés d’une pelle, d’un peu de sel et de beaucoup de patience, ils traquent les couteaux, creusent le sable à la recherche de coques ou de palourdes, soulèvent les rochers pour y débusquer bigorneaux, moules et petits crabes.

Plage de Kerlévencoques, palourdes, et couteaux
Plage de Cap Cozcoques, palourdes, et couteaux
Pointe de beg-Meicrabes, crevettes, étrilles, bigorneaux, palourdes, moules
Pointe et plage de mousterlincrabes, crevettes, étrilles, bigorneaux, palourdes, moules

Haliotika, la Cité de la pêche

Nous sommes arrivés au Guilvinec sans savoir...Il y avait foule à attendre les bateaux de pêche sur le quai du port. La Cité de la pêche, au Guilvinec (Finistère) propose au visiteur de plonger au coeur de la filière qui fait vivre le Pays bigouden.

Bateaux de pêche au Guilvinec, 2008
Bateaux de pêche au Guilvinec, 2008
Port de pêche du Guilvinec, 2008
Port de pêche du Guilvinec, 2008

Le Guilvinec est le premier port de pêche artisanale de France. De ce coin de la pointe bretonne partent des camions remplis de poissons qui alimentent le marché européen.

Cette activité, qui fait vivre tout un pays, draine de nombreux touristes, grâce à Haliotika, la Cité de la pêche. Juchée au-dessus de la criée, la vaste salle de ventes aux enchères du poisson, elle propose de découvrir le rude métier de marin-pêcheur.
Quels genres de poissons sortent des chaluts, ces grandes poches que traînent derrière eux les bateaux ? Un petit jeu de devinettes entre le guide et les visiteurs autour d’une belle exposition et le tour est joué ! En sortant, on est incollable ou presque.

Haliotika, c’est aussi la plongée dans l’histoire du port du Guilvinec-Léchiagat depuis 1949. Comment le port s’est-il développé et agrandi pour rester aujourd’hui l’un des fleurons de la pêche fraîche française ? Images et vidéos accompagnent un récit riche en anecdotes.

Haliotika,
Haliotika, la Cité de la pêche
Haliotika, la Cité de la pêche - 2008
Haliotika, la Cité de la pêche

Mais le moment le plus impressionnant reste la visite en bas, à la criée. Un immense espace de quelque 6 000 m2. Attention ! Frileux s’abstenir. La criée est réfrigérée pour mieux conserver le poisson.
À quai, c’est le cœur de l’activité. Poissons et crustacés y sont vendus aux enchères... Difficile de comprendre pour les non-initiés ! Les mareyeurs se retrouvent pour acheter la meilleure marchandise, qui sera ensuite « travaillée » dans les magasins de marée.
De l’énorme lotte pêchée entière, il ne restera plus que les joues, vendues sur les étals à prix d’or. Mais la reine du Pays bigouden, gentiment surnommée la Demoiselle, reste la chatoyante langoustine, tout de rose vêtue. La dégustation proposée en fin de visite fait l’unanimité. Point besoin de beurre ni de mayonnaise pour déguster le crustacé. Nature, il ravit les palais des petits comme des grands.

La visite d’Haliotika propose aussi un autre regard sur le monde de la pêche. Depuis plusieurs années, les marins-pêcheurs ont pris leur avenir en main. Il passe par la pérennité de la ressource. Grâce à des systèmes de capture sélectifs, petite langoustine passe entre les mailles du filet pour arriver dodue à point, un jour peut-être, dans votre assiette !

Revue de presse : Ouest-France - 19 juillet 2009 Renée-Laure EUZEN.

La criée, Le Guilvinec 2008
La criée, Le Guilvinec 2008
La criée, Le Guilvinec 2008
La criée, Le Guilvinec 2008

Les plages du Morbihan

Le littoral du Morbihan s’étend du village de Guidel à Pénestin tout au sud. C’est une destination à la fois touristique et balnéaire. Les plages de sable sont très fréquentées en été et d’accès facile. On y trouve également un patrimoine mégalithique très important, à découvrir les menhirs, les dolmens, les tumulus.
Quiberon est une ancienne île rattachée au continent par les apports d’alluvions. Curieusement la côte Est est bordée de nombreuses plages dont certaines sont les plus belles du Morbihan. La côte ouest est totalement sauvage, la côte est extrêmement rocheuse.
Le golfe du Morbihan est composé d’environ 60 îles avec une étroite ouverture sur l’océan d’environ 1 kilomètre entre Port-Navalo et Locmariaquer.
Les îles les plus connues sont Belle-Ile et Groix.

On y pêche le bar au buldo et au poisson-nageur ou encore au bouchon coulissant, la dorade avec une ligne traînard de surf-casting le long des plages. Les autres espèces de poissons sont les orphies, les anguilles, les vieilles, les congres, les maquereaux, les lieus jaunes.

Quelques stations : Ploemeur , Lorient, Port-Louis, Gâvres, Plouhinec, la presqu’île de Quiberon, Carnac, La Trinité-sur-Mer, Locmariaquer, Vannes, Arzon, Billiers, Pénestin.
A voir absolument, Les Alignements de Carnac, le château de Suscinio, la côte sauvage de Quiberon.

Locmariaquer un jour de pluie, 2018
Locmariaquer un jour de pluie, 2018
Les Alignements de Carnac, 2018
Les Alignements de Carnac, 2018
Quiberon, 2018
Quiberon, 2018
Pêche au lancer sur la côte sauvage - Presqu'île de Quiberon 2018
Pêche au lancer sur la côte sauvage - Presqu’île de Quiberon 2018
La Côte sauvage - Presqu'île de Quiberon, 2018
La Côte sauvage - Presqu’île de Quiberon, 2018
Le château au domaine de Suscinio, 2018
Le château au domaine de Suscinio, 2018
Trimaran à la Trinité-sur-Mer, 2018
Trimaran à la Trinité-sur-Mer, 2018

Fréquentation des sites de pêche à pied en Bretagne

Pendant les grandes marées, les sites les plus fréquentés pour la pêche à pied de Bretagne sont localisés dans la baie de Morlaix, la rade de Brest, le Golfe du Morbihan et l’estuaire de la Vilaine.
Une campagne photographique menée par Ifremer en 1997, a permis de dénombrer 28 000 pêcheurs à pied de loisirs sur 98 gisements fréquentés.

Le résultat de l'étude réalisée par Ifremer en 1997
Le résultat de l’étude réalisée par Ifremer en 1997

Sitographie

  • Pêche à pied de loisir - Une carte des territoires et des structures engagés pour une pêche à pied de loisir durable en France vient d’être mise en ligne sur la page d’accueil du site pecheapied-loisir.fr.
  • Afin de continuer à pêcher encore de nombreuses années sur le littoral breton, il faut respecter la ressource et son milieu, l’estran.
    Baie de Morlaix Les bonnes pratiques

Ajouter un commentaire




Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.