Aller au contenu
Accueil - Pêche en étang - Poissons d'eau douce - L’ablette

L’ablette

L’ablette est une espèce de poisson d’eau douce de la famille des Cyprinidés.

Alburnus alburnus (Linné, 1758)
Autre nom : alburne 

Description

L’ablette est un petit poisson. La morphologie de son corps laisse apparaître sur son dos des reflets « gris bleu » et sur le ventre et les flancs des couleurs argentées, ses nageoires sont généralement « gris pâles ».
Une des caractéristique de l’ablette est sa bouche. En effet elle est à la fois oblique et orientée vers la surface, ainsi l’ablette peut se nourrir (ainsi à la tombée du jour on peut parfois apercevoir des ronds sur l’eau, l’ablette happe les insectes à la surface). La nageoire anale est plus large que la nageoire dorsale.
On peut rencontrer énormément de sortes d’ablettes; la morphologie du poisson est très variable on peut ainsi observer des spécimens dont la taille varie de 12 à 25 cm, pour un poids qui se situe aux alentours de 20 à 50 grammes.

Ablette
Ablette

Biologie

Le plus souvent on rencontre l’ablette nageant en véritables bancs jusqu’à 100 poissons. Ce poisson blanc vit dans les eaux claires et stagnantes, il n’est pas rare d’en voir pourtant en canal.
Entre le mois d’Avril et Juin, c’est la période de fraie. Le mâle présente des tubercules nuptiaux sur le dos et les flancs, et les nageoires sont orangées. La ponte s’effectue près des rives au calme. Les œufs (1000 à 2000 par femelle) adhèrent aux plantes et incubent pendant 2 à 3 semaines.

Origine et habitat

Aujourd’hui on rencontre l’ablette quasiment partout en France; sauf dans les mares trop boueuses et les torrents trop rapides et trop froid.
Dans les étangs, les canaux, les lacs et les rivières on la voit jouer dans les calmes, les remous, en bordure des courant à la recherche de petits insectes et des larves. Par beau temps, elle se tient très près de la surface; dès que le temps se rafraichit, elle descend entre deux eaux et avec les eaux froides d’hiver elle se tient postée près du fond.

Vous aimerez également

Les poissons d’étang
Sans plus tarder, voici un petit inventaire des poissons d’étang : gardon, perche, brochet, carpe, truite,…
Brème, 2007 - étang de Wambrechies

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.

Publication initiale en 2007.
Les paragraphes «description, biologie, origine et habitat» sont extraits du logiciel Fishing version 2.1
Cet article constitue un outil de documentation de loisirs et n’engage pas la responsabilité du site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.