Aller au contenu
Accueil - Pêche en étang - Poissons d'eau douce - Le Hotu

Le Hotu

Le Hotu est une espèce de poisson de la famille des cyprinidés et qui vit dans le courant des bassins de la Meuse, du Rhin, de la Seine et du Danube.

Chondrostoma nasus (Linné, 1758)
Autre nom: Nase

Description

Le Hotu est un poisson élancé, qui se caractérise par sa bouche rectiligne en position infère (chez l’adulte). Le museau est proéminent, la lèvre inférieure est cartilagineuse.
La coloration du corps est homogène, gris-bleu et brillante. Les nageoires sont souvent orangées.

Taille : La taille est variable suivant les milieux, elle dépasse rarement 45 à 50 cm, pour une durée de vie de 15 ans environ dans les rivières françaises (Nelva-Pasqual, 1985).

Poids : 200 grammes à 1,8 kilogrammes.

Hotu
Hotu

Biologie

Le hotu est un poisson grégaire qui affectionne les eaux courantes au fond de petits galets et graviers. Son comportement est essentiellement benthique. Son alimentation, est constituée principalement de diatomées raclées sur les substrats.

La reproduction a lieu au printemps, elle semble être déclenchée par des températures supérieurs à 8 à 9°C. La fécondité est voisine de 40 000 ovules par kilo de femelle. Les œufs sont déposés en masse sur le substrat sans aucune protection.
La durée de l’incubation peut varier de 5 jours pour une température de 17°C à 23 jours pour une température de 10°C.

Origine et habitat

La répartition et la colonisation du réseau hydrographique par le hotu ont été particulièrement étudiées par Nelva-Pasqual (1985) qui a mis en évidence l’importance de la création des canaux au siècle dernier.

Actuellement cette espèce est présente dans le bassin du Rhin, du Rhône, de la Seine et de la Loire. Elle semble absente des cours d’eau bretons et normands ainsi que ceux du bassin de la Garonne et de l’Adour.

Le hotu est très sensible au phénomène de pollution ce qui peut expliquer sa régression dans plusieurs régions où il avait eu tendance à se développer d’une façon explosive.

Pêche du Hotu

Il se pêche au coup. C’est un poisson imprévisible et il difficile de prévoir s’il va mordre. La ligne doit être réglée pour que l’hameçon traîne au fond. Il mord parfois à la cuiller tournante de petite taille.

Vous aimerez également

Les poissons d’étang
Sans plus tarder, voici un petit inventaire des poissons d’étang : gardon, perche, brochet, carpe, truite,…
Brème, 2007 - étang de Wambrechies

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.

Publication initiale en 2010.
Cet article constitue un outil de documentation de loisirs et n’engage pas la responsabilité du site.

Les paragraphes «description, biologie, origine et habitat» sont extraits du logiciel Fishing version 2.1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.