Aller au contenu
Accueil / Pêche en étang / Appâts d'eau douce / Les asticots : gozzers, pinkies, casters et fifises

Les asticots : gozzers, pinkies, casters et fifises

Les asticots tout comme les pinkies, casters, fises et gozzers sont des larves et pupes de mouches qui se nourrissent de matières organiques en décomposition. Ils jouent un rôle important dans le recyclage des nutriments et la régulation des populations d’insectes. Ils sont aussi utilisés comme appâts de pêche. Il existe différents types et couleurs d’asticots, qui peuvent attirer différentes espèces de poissons selon les conditions de l’eau et la saison.

De la larve à la mouche

Les asticots sont des larves de mouches. Les plus employés sont les larves de la Mouche bleue et la Lucilie soyeuse (Lucilia sericata) ou Mouche verte.

Le cycle de vie d’une mouche s’établit sur 4 stades de développement :

  • L’œuf,
  • La larve ou asticot, c’est l’état que tout pêcheur connait.
  • Le pupe ou casters est le stade de transformation de l’asticot en mouche. Sa couleur varie du blanc au noir en passant par le marron clair. Ils s’utilisent pour la pêche à l’anglaise ou l’amorçage et permet de prendre les grosses brèmes et gardons.
  • La mouche.

Les femelles pondent leurs œufs sur les substances organiques en décomposition: viande, poisson, fumier, crottin, bouse, poubelles. Quelques heures plus tard éclosent des larves appelées asticots, ces petites bêtes si précieuses pour le pêcheur au blanc.

Les gozzers ou asticots

Les asticots gozzers sont généralement issus de la mouche bleue (Calliphora vomitoria) ou mouche à viande; ce sont les larves que vous retrouvez sous l’appellation « asticots » chez les marchands de pêche. Ils mesurent entre 10 et 15 mm de longueur. Des petites griffes disposées en bandes parallèles sur le corps permettent à l’asticot de s’agripper sur le sol et de se tirer vers l’avant. C’est le plus gros des asticots.

Les asticots sont naturellement blancs. Il est toujours intéressant d’en acquérir de couleurs différentes pour pouvoir s’adapter aux conditions de pêche, luminosité, nature du fond. Car c’est bien connu que les poissons perçoivent les contrastes et semblent parfois préférer le rouge au blanc, quelques fois c’est l’inverse. les asticots ont alors été teintés avec une poudre de couleur.

On les utilise comme appât, piqué à l’hameçon, mais aussi pour fronder en agrainage. Ils sont également utilisés dans l’amorce, vivants ou morts (pour éviter de faire éclater les boules d’amorce).

Les asticots pour la pêche au coup
Les asticots pour la pêche au coup

Conserver les asticots au réfrigérateur

Des asticots achetés par litre pour plusieurs semaines de pêche, doivent être nettoyés régulièrement. Une fois par semaine il convient d’éliminer les morts à l’aide d’un tamis à mailles moyennes. Une fois cette opération terminée, une à deux pleines mains de sciure très fine, de son ou de farine par litre d’asticots, contribuent à leur redonner un aspect présentable.

Pour les garder dans de bonnes conditions, il faut choisir un récipient muni d’un couvercle perforé et d’un volume deux fois supérieur à celui des asticots. L’idéal serait de disposer d’un vieux réfrigérateur réservé uniquement aux esches et appâts. Sinon, ils peuvent se conserver dans le bac à légumes du réfrigérateur familial, dans une cave fraîche et ventilée ou tout autre endroit dont la température ambiante est comprise entre 4° et 6°C. Attention si le boitier st mal fermé, ils peuvent s’échapper ou se transformer en mouches.

★★★ YouTube – Conserver les asticots congelés et les utiliser

Les avantages à congeler les asticots:

  • Les asticots une fois décongelés conservent leur couleur d’origine et demeurent souples.
  • On peut congeler tous les types d’asticots.
  • Les asticots congelés peuvent être recongelés plusieurs fois de suite.
  • Avoir des asticots à disposition tout le temps.
Asticots décongelés dans leur flacon.
Asticots décongelés dans leur flacon.

Comment préparer les asticots à la congélation ?

Utiliser comme récipient des petits flacons en plastique à large bord comme des petites bouteilles d’eau ou de jus de fruits (n’utilisez pas les sacs plastiques à congélation parce que les asticots noircissent).

  1. Nettoyer les asticots en enlevant un maximum de sciure avec un tamis pour la pêche.
  2. Passer les asticots à congeler dans le flacon au 3/4 maxi. Si le goulot est trop étroit, un petit entonnoir bien ajusté sera appréciable.
  3. Remplir le flacon avec de l’eau (eau de l’étang ou du robinet)
    Facultatif : ajouter un peu additif liquide (Vanilla Scopex en hiver, Chènevis et Pain d’épice pour la pêche du gardon) équivalent à un bouchon du flacon.
  4. Mélanger légèrement et mettre au congélateur.

Utilisation des asticots une fois décongelés

  • Sortir les asticots congelés la veille de la partie de pêche.
  • Les mettre dans un bac contenant un peu d’eau
  • Ils peuvent être piqués à l’hameçon, dans le coupelle lors de rappel et mélangés à de l’amorce.

Si il y a bien une esche que je n’oublie jamais lorsque je pêche au feeder, à l’anglaise ou au coup ce sont bien les asticots morts congelés dans l’eau !!
Fini le gaspillage à la fin de chaque partie de pêche, que ce soit à l’hameçon ou pour amorcer les asticots décongelés dans l’eau sont très efficaces… avec un peu d’organisation pour les conserver ça devient vite une esche très facile à gérer et à stocker.

Seb TV Fishing

Quelles tailles d’hameçon

Pour pêcher avec des asticots, il faut les enfiler sur l’hameçon en prenant le moins de peau possible, pour ne pas les blesser et les garder vivants. La larve sera piquée avec précaution du côté anal, si du jus en sort, il faudra alors recommencer avec un autre asticot.
La taille des hameçons pour les asticots varie du N°16 au 22. On peut escher en fonction de leur taille:

  • 1 asticot sur un hameçon de 20 – 22,
  • 2 asticots sur un hameçon de 18 – 20,
  • un bouquet de 3,4 voir 5 asticots sur un hameçon de 16.
Un asticot piqué à l'hameçon
Un asticot piqué à l’hameçon

Dégraisser les asticots

Les asticots dégagent de l’ammoniaque sous la forme d’une transpiration légèrement graisseuse qui augmente leur flottaison et empêche de couler rapidement. De plus, l’odeur qui en dégage lorsque ceux-ci sont incorporés à l’amorce peut éloigner plus d’un poisson.

Dégraisser est l’action de mélanger les larves à de la fine farine de maïs pour en absorber le maximum de graisse puis de les passer au tamis pour éliminer la farine. Leur indice de flottabilité diminue et les asticots peuvent ainsi couler plus rapidement.

A l’inverse, pour les faire flotter, il faut verser dans une boîte munie d’un couvercle l’équivalent de 3 cm d’eau et ajouter deux poignées d’asticots d’une fraîcheur irréprochable. La boîte est aussitôt refermée pour les laisser à tremper pendant 30 minutes. Ne retenir que ceux qui flottent.

Coller les asticots

Utile pour amorcer ou agrainer à distance.
Il existe de la colle qui permet d’agglomérer les asticots en boule facile à lancer. Une fois à l’eau, la colle se dissout rapidement et libère les larves.

Pour les coller, il faut :

  1. Séparer la sciure des asticots avec un tamis,
  2. Dégraisser les asticots en les mélangeant avec de la farine de maïs,
  3. Tamiser pour ôter le farine,
  4. Etaler les asticots dans un récipient a fond large et saupoudrer avec de la colle à asticots,
  5. Pulvériser un peu d’ eau par dessus,
  6. Attendre 30 secondes que tout ce petit monde s’immobilise.


Faire des boules en trempant les doigts dans la farine de maïs. Pour alourdir, on peut ajouter du sable ou des petits graviers.

a colle à asticots MAGGOT FIX est très puissante et permet de coller en quelques minutes de grandes quantités d'asticots. Une fois dans l'eau, la colle se dissout rapidement et libère les larves.
Colle à asticots

Les casters

Les casters sont les chrysalides ou pupes des mouches, on les nomme parfois «asticots tournés» parce qu’ils prennent une forme inerte de forme ovoïde de couleur foncée. Il sont peut utilisés par les pêcheurs français, pourtant redoutables et efficaces quand ils sont piqués à l’hameçon ou mélangés à l’amorce.

Deux casters à l'hameçon
Deux casters à l’hameçon

Il est possible de les conserver vivants une semaine dans des sachet bien fermé et au froid. La congélation est une autre alternative mais les casters devront alors être utilisés uniquement dans l’amorce car il perd de sa densité au fil du temps.

Asticots de 3 semaines à différents stades après un séjour au froid
Des asticots tournés – 3 semaines au froid

Fabrication des casters

Pour la fabrication des casters, il suffit de laisser des asticots avec de la sciure dans une boite à esches, au niveau du bac à légume du réfrigérateur.
Dés que l’on voit les premiers casters, ouvrir et tamiser au fur et à mesure pour séparer les larves. Un caster doit être brillant, avec une coque qui croustille et plein de bon jus à l’intérieur. Les conserver dans une autre boite à esches toujours dans le réfrigérateur.
Remettre les asticots au frigo.

Les pinkies

Les pinkies sont les larves de la mouche dorée (Lucilia caesar) ou mouche verte. Plus petits et plus nerveux sont les pinkies qui ne dépassent pas 10 mm de longueur. Ils sont souvent utilisés comme appât pour les poissons plus petits comme les gardons et les rotengles. Ils sont bien moins chers que les vers de vase mais demeurent une bonne alternative dans l’amorce.

Le pouvoir attractif des pinkies renforce l’efficacité d’un mélange d’amorce mais il faut y aller par petites quantités, quitte à les incorporer à la demande. On dit qu’un quart de litre de pinkies pour 10 à 15 litres d’amorce, c’est déjà beaucoup.
Votre amorce doit être très collante parce que les larves sont extrêmement actives et ont une fâcheuse tendance à faire éclater les boules. Incorporez les au moment de confectionner vos boules.

Le nom pinkies dérive de «pink» en anglais et qui signifie «rose», une couleur que prennent les nymphes. Les pinkies sont disponibles en blanc, rouge, jaune ou orange.

Conservation de plusieurs semaines, dans le bas de votre réfrigérateur entre 6 et 8 °C.

Les Fifises ou fises

Ressemblant aux pinkies, ils n’en sont pas moins les larves d’une petite mouche bleu noire originaire d’Amérique du Nord (Ophyra aenescens). Elle appartient à la même famille que la mouche domestique (Musca domestica) mais elle est deux fois plus petite.

Les fifises sont les plus petits asticots et ils imitent les vers de vase une fois qu’ils sont colorés en rouge. Ils permettent parfois d’attraper du poisson quand des appâts plus gros ne donnent rien.
Ils nécessitent un montage léger avec un hameçon de petite taille n°18 à n°22. Particulièrement résistant, il autorise plusieurs prises sans devoir être changé.

Conservation de plusieurs semaines, dans le bas de votre réfrigérateur entre 6 et 8 °C mais ils sont rarement disponibles chez les marchands de pêche.

En conclusion: des appâts bons marché

Les asticots sont des appâts bon marché, faciles à trouver chez les détaillants d’articles de pêche ou à produire soi-même avec de la viande en décomposition.

Cet appât est disponible partout et tout le temps, l’asticot intéresse tous les poissons. Il peut s’acheter au litre, au demi litre, à la boîte. Bien qu’il soit efficace toute l’année, l’asticot donne les meilleurs résultats dans les eaux fraîches du printemps et de l’automne.

Il est possible d’estimer leur fraîcheur au premier coup d’œil. Les asticots frais comportent une petite tache noire dans leur corps, il s’agit de nourriture en cours de digestion. Plus cette tache est grosse, plus l’asticot est de qualité. Une autre solution consiste à prendre les asticots en main. En les touchant, il est possible de ressentir la souplesse de leurs corps. Plus ils vieillissent, plus ils sont durs et moins ils sont actifs.


Publication initiale en 2013, Mise à jour en 2023
Cet article constitue un outil de documentation de loisirs et n’engage pas la responsabilité du site.

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.