Les arénicoles - leur récolte, conservation et eschage

Les vers de côte sont très répandus sur notre littoral. Dans la région des Hauts-de-France vivent deux espèces d’arénicoles: le ver noir, gros et long, et le ver d’eau plus petit et rouge. La distinction des deux espèces est récente car elle date de 1993 (Arenicola defodiens Cadman & Nelson-Smith, 1993). Le ver noir est un appât facile à conserver, de quelques jours à plusieurs mois.
Les autres appellations courantes sont ver de côte, ver de sable, ver marin, verrot


Le ver noir (Arenicola defodiens)

L’arénicole noire (Arenicola defodien) est un gros ver marin noir ou brun, très répandu sur notre littoral. L’arénicole vit dans le sable le plus souvent non loin de la limite de basse mer, tout près de l’eau et à partir d’un coefficient de marées moyen (à partir de 80).
Ce ver vit dans un tunnel en forme de U, dont les deux orifices apparaissent à la surface du sable, l’un par un petit entonnoir circulaire pas toujours visible, l’autre en relief surmonté de tortillons. Il s’ensable dans quelques dizaines de centimètres.

Arénicoles, 2006
Arénicoles, 2006

Ce ver se nourrit de débris organiques en suspension dans l’eau de mer et dans le sable (côté entonnoir) qu’il aspire à l’aide de sa grosse trompe molle.
Il rejette ses excréments à l’autre extrémité du terrier formant ainsi un petit tortillon de sable.

​​​habitat du ver de sable
Sciences Naturelles Botanique et zoologie par M. Oria - Librairie Hatier 1958

L’arénicole respire à l’aide de branchies disposés le long des anneaux et a besoin d’eau de mer pour survivre. Les sexes sont séparés et les œufs donnent naissance à des larves. Après la reproduction, l’arénicole s’enterre plus profondément dans le sable pour n’en ressortir qu’au printemps. Le pic de reproduction a lieu en automne (octobre-novembre). Ceci peut expliquer l’absence de tortillons et la difficulté à les capturer certains mois d’hiver.

C’est le plus gros des vers que l’on trouve sur nos côtes mais aussi le plus commun et le plus utilisé pour la pêche du bord. Il mesure entre 25 et 30 cm.

Sa présence est trahie par le tortillon de sable généralement régulier et bien formé. Les vers noirs vivent en colonie mais plutôt isolés les uns des autres.
Le vérotier amateur récolte les vers de sable à l’aide d’une pelle à vers aussi nommé "pellot" laquelle est une sorte de louchet spécial de la largeur d’une main ou avec une pompe à vers (parfois écrit pompaver).

Entonnoir et tortillon, 2004
Entonnoir et tortillon, 2004
Le jus "iodé" des viscères du ver teint résolument les mains d’un jaune orangé très résistant lorsqu’on les vide - Se nettoyer les mains au savon de Marseille.
Pêcheur de vers marins, 2007
Pêcheur de vers marins, 2007

Le ver d’eau (Arenicola marina)

Plus petit que le précédent, le ver d’eau mesure entre 12 et 20 cm, il est généralement de couleur rouge, sanguin. On les rencontre par centaines par la présence des tortillons vers le haut et le milieu des plages et les zones vaseuses.
Là où les traces de vers sont jointives, il suffit au pêcheur de fouiller le sable à l’aide d’une fourche-bêche, à grosse motte d’une trentaine de centimètres de profondeur.

Le long de la plage de Quiberville-sur-Mer, 2016
Le long de la plage de Quiberville-sur-Mer, 2016

Plus de précisions sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Arenicola_marina


Comment récolter les vers de côtes

La pompe à ver est l’outil de base pour prendre les arénicoles aussi appelées vers de côte sur la Côte d’opale et Flandre Opale. D’autres méthodes, parfois ancestrales, permettent de récolter les deux espèces d’arénicoles que l’on peut rencontrer sur nos côtes: la fourche pour le ver d’eau et le pellot pour le ver noir.

Pêcheur de vers en action , 2003
Pêcheur de vers en action , 2003

La fourche à bêcher pour le ver d’eau

Le ver d’eau est plus petit que la seconde espèce, d’une couleur de tendance rouge et que l’on attrape à l’aide d’une fourche à bêcher
Il est totalement inutile de vouloir les prendre avec une pompe à cause des galeries creusées qui partent dans toutes les directions lorsque la densité du sable le permet. Pour donner une idée de la situation sur la plage, ces vers se capturent 2 à 3 heures avant la basse mer (région de Dunkerque). Il suffit de retourner le sable sur une trentaine de centimètres de profondeur. Le ver d’eau se rencontre également dans les zones vaseuses, on le nomme alors ver de vase.

Vidéo Youtube - Ramassage des arénicoles

Par fredo surfcasting
L’arénicole est un vers de vase ce ramassant avec une fourche a bêcher utilisable pour un très grand nombre de poissons.

La pelle à ver pour le ver noir

La pompe à ver et la pelle à ver permettent de capturer le ver noir que l’on trouve à fort coefficient le long de l’eau. Les vers de côte semblent vivre verticalement et remontent à quelques centimètres au dessus des tortillons lorsque la mer est sur le point de monter. C’est à ce moment que toutes les conditions sont réunies pour réussir à ramener le ver d’un seul coup de pompe.
On nomme également la pelle à vers Pellot.

Video Youtube - comment chercher une arénicole à la pelle

par Chriskk fishing33

La pompe à ver

Fabricants : Amiaud pêche et Alvey Reels
prix moyen: 50-60€

Pompes à ver Amiaud pêche et Alvey Reels
En haut la pompe de fabrication française Amiaud, en bas celle de l’australien Alvey reels

Entretien

  • Rangement : desserrer le joint pour éviter qu’il se déforme,
  • Lubrifier l’intérieur de la pompe avec du liquide vaisselle,
  • Graisser l’axe de la pompe (partie apparente) à la graisse mécanique en fin de saison.

Comment utiliser la pompe

L’utilisation de la pompe comme le pellot d’ailleurs demande quelques saisons, histoire de parfaire la technique. La patience et la persévérance devraient au bout de plusieurs essais vous mener vers la réussite. Le choix entre le pellot et la pompe dépend, à mon sens du degré de fatigue physique engendré par cet exercice.
Donc le long de l’eau, à l’étale basse (voire au tout début de la montante) et à fort coefficient, balader le long du rivage à la recherche de beaux tortillons.
Poser la pompe sur le tortillon et pomper verticalement une ou deux fois, pas plus, sur une quinzaine de centimètres de profondeur. Se faire mal au dos n’est pas le but.

Périodes favorables

  • L’été est la saison royale pour piquer les vers, profitez des mois d’août et de septembre pour réaliser votre « stock » pour la saison froide.
  • En hiver, les vers sont profondément enfouis dans le sable : laissez votre pompe à la maison.
  • Privilégiez les coefficients élevés pour le ver noir.
les habitués du pellot critiquent amicalement l’utilisation de la pompe à ver. En effet les nombreux ratés se concrétisent généralement par le charcutage du ver et donc à une mort prématurée de l’animal. Certains n’hésitent pas à mettre en parallèle la diminution du cheptel de vers sur nos côtes avec l’apparition des pompes sur le marché.
Personnellement, au fils des ans, je suis devenu un inconditionnel de la pompe car bien utilisée, elle me permet en un demi-heure de capturer un nombre suffisant de vers pour mes parties de pêche et sans trop de dégâts.

Comment conserver les arénicoles

Conserver les vers noirs pour un usage immédiat

vers de sable
Vers de sable

Les vers destinés à un usage immédiat sont stockés dans une boîte en plastique ou en bois. La seule précaution est de ne pas mélanger les arénicoles entières et non blessées des morceaux et tronçons de ver que l’on ramène avec la pelle ou la pompe.
Les vers ont besoin d’eau de mer pour survivre, pour les conserver plusieurs heures, une caissette en bois avec du sable pris sur place, humidifié d’eau de mer, recouvre la collecte de vers. On peut également les envelopper dans quelques algues ou varech échoué et dans cette même caissette. Les conserver dans un endroits frais.

Conserver les arénicoles quelques jours

Les arénicoles se conservent deux à trois jours, enroulés séparément dans du papier journal.
Les vider est une étape obligatoire pour les conserver plus longtemps.

Ébroder est l’action de vider un ver. On coupe le bout de la tête puis on presse des doigts de la queue vers la tête afin d’éjecter les viscères et le sang.
Mieux vaut le faire sur la plage qu’à la maison car le jus "iodé" teinte durablement les mains, les vêtements et les meubles.

Une fois de retour à la maison, les vers ainsi vidés sont essuyés avec du papier absorbant puis roulés dans des feuilles de papier journal par 5 voir plus. Rangés dans le bas du réfrigérateur, ils conserveront quelques jours.

Congeler les vers pour plusieurs mois

  1. Vider les vers,
  2. Les essuyer avec du papier absorbant,
  3. Les saler au gros sel pendant une heure ou deux,
  4. Enlever le surplus de sel à l’aide d’un papier absorbant,
  5. Conditionner par 10 dans des sachets de congélation.

Le gros sel sert notamment pour que le ver durcisse et soit plus facile à escher.

Youtube - une astuce pour conserver les arénicoles

Voici une vidéo Caperlan publiée par Laurent, passionné de pêche, et qui nous partage une astuce pour conserver les arénicoles.

L’auteur propose de conserver son surplus de vers de sable pour la prochaine partie de pêche.
Pour cela, il dépose les vers pendant 24 heures au réfrigérateur, les vers sont disposés par couche dans du gros sel dans une boîte en plastique hermétique.
Les vers sont ensuite nettoyés du sel et emballés dans du papier journal.
Le tout retourne au congélateur en attendant la prochaine partie de pêche.
Une astuce simple et propre à tester.


Comment escher une arénicole

... et autres gros vers.

Arénicoles, 2007
Arénicoles, 2007-04

Ce ver qui peut atteindre une trentaine de centimètre, peut être tronçonné lorsqu’on utilise des hameçons de petites tailles. Mais le plus souvent, il est utilisé entier et demande alors à être transpercé d’un bout à l’autre, de la tête à la queue à l’aide d’une aiguille.

Aiguille à ver

L’aiguille à ver, généralement en laiton, est une aiguille creuse qui permet ainsi d’y coincer la pointe de l’hameçon. Dimension;: Ø 15/10, 150 mm

Arénicole enfilée à une aiguille, 2007-04
Arénicole enfilée à une aiguille, 2007-04

Ver ébrodé ou non

Les vers sont par ailleurs bien souvent vidés de leur jus avant d’être transpercés . La chair de l’arénicole n’est pas résistante et peut éclater sous l’effet d’un lancer puissant, d’autant plus facilement si ce ver est généralement "juteux".

Personnellement je ne vide pas le vers de sable lorsque je pêche le bar afin de bénéficier d’un maximum d’effluves. Un protège appât est alors indispensable.

Comment escher le ver

Après avoir mouillé l’aiguille, le pêcheur enfile le ver par la tête. L’aiguille doit avoir une taille aux proportions du ver, d’un diamètre pas trop fin compte tenu de la taille de l’arénicole.
Caler l’hameçon du côté creux de l’aiguille et tendre le nylon avec les doigts.

Arénicole enfilée le long de l'aiguille, 2003
Arénicole enfilée le long de l’aiguille

Glisser le ver le long de l’hameçon et du nylon et faire ressortir la pointe de l’hameçon

Arénicole enfilée long de l'aiguille
Arénicole enfilée long de l’aiguille

Accessoire, le Shinglemac

Le Shinglemac en forme d’arête en plastique empêche les vers de remonter sur le bas de ligne, www.badbasstech

Le Shinglemac en forme d’arête

Commentaires

1.Le lundi 22 novembre 2004, 13:33par goodwinseal
La congelation au sel fin n'est pas recomandée,car les vers en resortent dans un état mou ou decomposant.La meillieure façon a les concerver pour longue durée est de les salées au gros sel marin.Le conditionement en nombre n'as pas d'importance... Goodwinseal
2.Le mercredi 24 novembre 2004, 13:34par jean-miche
ma technique pour conserver les arenicoles sans que cela ne devienne de la melasse les mettre dans un tupperware dans de la sciure de bois au congelateur bien marquer la boite pour ne pas avoir de problème avc Madame a+ jean-miche
3.Le mercredi 24 novembre 2004, 20:34par goodwinseal
salut J.-M.en effet ,avec de la siure de bois il y a aussi moyen de les conserver,mais crois en mon expeerience que dans la siure tes prises ne seront pas aussi bonnes.Le sel marin par contre ne laisse aucun gout ou parfum sur les vers.Quand je parle de mon experience ,il saggit de plus de 4000 sorties en mer dans ma vie.Je te prie de croire que le sujet 'pêche en mer' est plus que mon hobby. Salutations amicales Goodwinseal
4.Le jeudi 26 janvier 2006, 13:35par vavasse
moi pour les conserver je les roules dans du sable de dune qui est bien sec et cela pour un moi
5.Le mercredi 05 avril 2006, 13:35par olver
mes vers je les conserve dans du journal de presse mouillè à l'eau de mer et je les range en bas du frigo et ils se conserve plusieurs jours
6.Le vendredi 07 avril 2006, 13:36par morel
comment fait on pour attraper les vers de sable a la pompe j ai essayer mai je n est que les gueue mercie pour l'info
7.Le mardi 02 mai 2006, 13:36par bubute
A partir du moment où vos vers sont salés au gros sel suffisamment longtemps ( 1 nuit ) les mettre dans une boite tupperware même dans un garage au frais, ils gardent longtemps Ne pas oublier de les vider (ébroder)
8.Le lundi 16 octobre 2006, 15:56par Pepite

Je voudrai savoir quel est l'intéret de saler les arénicoles avant de les congeler !

9.Le mardi 24 octobre 2006, 19:32par david de festubert

poyr pepite l'interet de saler tes vers avant congelation cé que kan tu les sales(au gros sel)ils sont encore vivants et l'effet du sel les contractent et ils gardent une bonne fermetée,tiennent nettement mieux a l'hamecon et sont moins mangés par les crabes.meme décongelés tu peux les recongelés;crois en mon experience ca fait 15 ans que je fais ca j'ai encore des vers qui datent de 2 ans et le poissons en raffole toujours autant(surtout l'hiver:prise de merlans ,limandes morues).tu sais plusieurs fois il m'est arrivé de faire des belles peches au vers congelés alors que j'avais des vers frais.j'espere que ca repond a ta question et que tu en tiendra compte.a+ et peut etre qu'un jour on se rencontrera sur une jetée.

10.Le dimanche 02 septembre 2007, 09:04par josque pecheur

bonjour
quel est la meilleur facon de tirér des vers
merci

11.Le vendredi 25 janvier 2008, 00:29par er

combien coute les vers?

12.Le lundi 31 mars 2008, 10:34par tangai

bonjour a tous je travail sur la plage a l'annee et pour moi rien de plus facile de les sortir c ver meme au petite maree ......... a vous de suivre la maree et le relief de la plage .les poin les plus bas sont les meilleurs car meme avec une pompe de prof les ver dans le sable ont une longueur d'avance sur nous donc ( fin de bache petite maree, derniere bache a la mer au grande maree BONNE CHANCE A VOUS

13.Le jeudi 29 mai 2008, 18:36par TAY

BJR J HABITE DS LES BOUCHES DU RHONE ET J ATTRAPE LES VERS A TUBE DS 1M D EAU AVEC LA POMPE ET J AIMERAIS SAVOIR COMMENT CONSERVER LES VERS A TUBES VIVANTS . MERCI ET BONNE PECHE 8-)

14.Le mardi 07 avril 2009, 09:52par jean louis

bonjour
ou trouver une pompe a vers

qui est la meilleur methode pour recuperer des vers

15.Le vendredi 12 août 2011, 12:14par yago

salut a tous....pour la conservation des arénicoles, essayez le sucre de canne. videz vos vers, faites les dégorger dans du gros sel, conditionnez par 10 avec du sucre de canne...puis congelez...je parle d'experience, et ça marche!!! les vers tiennent tres bien sur l'hameçon, dégage un parfum sucré, bref, un vrai bonheur pour les poissons!!

16.Le vendredi 12 août 2011, 12:14par yago

salut a tous....pour la conservation des arénicoles, essayez le sucre de canne. videz vos vers, faites les dégorger dans du gros sel, conditionnez par 10 avec du sucre de canne...puis congelez...je parle d'experience, et ça marche!!! les vers tiennent tres bien sur l'hameçon, dégage un parfum sucré, bref, un vrai bonheur pour les poissons!!

17.Le mardi 15 janvier 2013, 18:20par Pickwick

Bonjour, je confirme le message de yago, le gros sel en moins, et avec une variante :
je vous fait part d'une recette de conservation des arénicoles qui a fait la une du journal "toute la pêche" en 1972 et que je pratiquais à Dieppe et au Tréport dans les années 70-80. On ébrode les vers et on les nettoie à l'eau de mer, ensuite on les essuie dans un opalin et on prend un tupperware dans lequel on met du sirop de sucre de canne, en plonge ensuite les vers dedans, bien alignés, de telle sorte que tous les vers soient recouverts de sirop. Ensuite on met au congélateur.
GROS AVANTAGE : à la décongélation les vers sont comme neufs et pas mous du tout, ils tiennent à l'hameçon car les cellules ne se sont pas déchirées avec des aiguilles de glace comme dans le cas d'une congélation sans sucre, c'est vraiment parfait et efficace, en plus vous pouvez recongeler les restes si vous avez vu trop grand pour votre sortie de pêche.
NOTA : le résultat est identique si vous utilisez de la glycerine, celle ci reste liquide même congelée et les vers décongéleront en parfait état, mais c'est plus cher que le sirop de sucre de canne (on en trouve dans les supermarchés, gardez en un peu ensuite pour vous faire un punch...au rhum)

18.Le mercredi 18 septembre 2013, 14:39par BEBERT 38

bonjour
j,aimerais conservé (congelé) des vers tubes,
merci

19.Le lundi 01 octobre 2018, 18:46par maxi remorque

J'ai décidémment bien aimé votre article ! C'est vraiment génial de voir un exposé très bien présenté et précis sur le sujet. Un grand merci pour votre précision !

Ajouter un commentaire




Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.