Arénicole: le ver noir (Arenicola defodiens)

L’arénicole noireest un gros ver marin noir ou brun, très répandu sur notre littoral. L’arénicole vit dans le sable le plus souvent non loin de la limite de basse mer, tout près de l’eau et à partir d’un coefficient de marées moyen (à partir de 80).
Ce ver vit dans un tunnel en forme de U, dont les deux orifices apparaissent à la surface du sable, l’un par un petit entonnoir circulaire pas toujours visible, l’autre en relief surmonté de tortillons. Il s’ensable dans quelques dizaines de centimètres.

Photo d'arénicoles fraichement récoltées pour la pêche en bord de mer
Photo d’arénicoles fraichement récoltées pour la pêche en bord de mer

Ce ver se nourrit de débris organiques en suspension dans l’eau de mer et dans le sable (côté entonnoir) qu’il aspire à l’aide de sa grosse trompe molle.
Il rejette ses excréments à l’autre extrémité du terrier formant ainsi un petit tortillon de sable.

Tortillon de sable
Tortillon de sable - Figure extraite de Sciences Naturelles Botanique et zoologie par M. Oria - Librairie Hatier 1958

L’arénicole respire à l’aide de branchies disposés le long des anneaux et a besoin d’eau de mer pour survivre. Les sexes sont séparés et les œufs donnent naissance à des larves. Après la reproduction, l’arénicole s’enterre plus profondément dans le sable pour n’en ressortir qu’au printemps. Le pic de reproduction a lieu en automne (octobre-novembre). Ceci peut expliquer l’absence de tortillons et la difficulté à les capturer certains mois d’hiver.

C’est le plus gros des vers que l’on trouve sur nos côtes mais aussi le plus commun et le plus utilisé pour la pêche du bord. Il mesure entre 25 et 30 cm.

Sa présence est trahie par le tortillon de sable généralement régulier et bien formé. Les vers noirs vivent en colonie mais plutôt isolés les uns des autres.
Le vérotier amateur récolte les vers de sable à l’aide d’une pelle à vers aussi nommé "pellot" laquelle est une sorte de louchet spécial de la largeur d’une main ou avec une pompe à vers (parfois écrit pompaver).

Entonnoir et tortillon sur la plage, 2004
Entonnoir et tortillon, 2004
Pêcheur de vers marins
Pêcheur de vers marins sur la plage du Clipon, 2007

Arénicole: le ver d’eau (Arenicola marina)

Plus petit que le précédent, le ver d’eau mesure entre 12 et 20 cm, il est généralement de couleur rouge, sanguin. On les rencontre par centaines par la présence des tortillons vers le haut et le milieu des plages et les zones vaseuses.
Là où les traces de vers sont jointives, il suffit au pêcheur de fouiller le sable à l’aide d’une fourche-bêche, à grosse motte d’une trentaine de centimètres de profondeur.

Le long de la plage de Quiberville-sur-Mer, 2016
Le long de la plage de Quiberville-sur-Mer, 2016

Plus de précisions sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Arenicola_marina

Comment récolter les vers de côtes

La pompe à ver est l’outil de base pour prendre les arénicoles aussi appelées vers de côte sur la Côte d’opale et Flandre Opale. D’autres méthodes, parfois ancestrales, permettent de récolter les deux espèces d’arénicoles que l’on peut rencontrer sur nos côtes: la fourche pour le ver d’eau et le pellot pour le ver noir.

Pêcheur de vers en action
Pêcheur de vers en action , 2003
Attention, dans le Nord, l’arénicole est soumise à un quota de 100 vers par jour et par personne. Renseignez-vous auprès de votre quartier maritime.

La fourche à bêcher pour le ver d’eau

Le ver d’eau est plus petit que la seconde espèce, d’une couleur de tendance rouge et que l’on attrape à l’aide d’une fourche à bêcher
Il est totalement inutile de vouloir les prendre avec une pompe à cause des galeries creusées qui partent dans toutes les directions lorsque la densité du sable le permet. Pour donner une idée de la situation sur la plage, ces vers se capturent 2 à 3 heures avant la basse mer (région de Dunkerque). Il suffit de retourner le sable sur une trentaine de centimètres de profondeur. Le ver d’eau se rencontre également dans les zones vaseuses, on le nomme alors ver de vase.

Regarder la vidéo sur Youtube
L’arénicole est un vers de vase se ramassant avec une fourche à bêcher utilisable pour un très grand nombre de poissons.
- fredo surfcasting

La pelle à ver pour le ver noir

La pompe à ver et la pelle à ver permettent de capturer le ver noir que l’on trouve à fort coefficient le long de l’eau. Les vers de côte semblent vivre verticalement et remontent à quelques centimètres au dessus des tortillons lorsque la mer est sur le point de monter. C’est à ce moment que toutes les conditions sont réunies pour réussir à ramener le ver d’un seul coup de pompe.
On nomme également la pelle à vers Pellot.

Video Youtube - comment chercher une arénicole à la pelle

Regarder la vidéo sur Youtube
vidéo qui vous monter comment trouver une arénicole dans le sable pour pêcher en surfcasting la sole, le bar ou même la daurade grise.....
- Chriskk fishing

La pompe à ver

Fabricants : Amiaud pêche et Alvey Reels
prix moyen: 50-60€

Pompes à ver
En haut la pompe de fabrication française Amiaud, en bas celle de l’australien Alvey reels

Entretien

  • Rangement : desserrer le joint pour éviter qu’il se déforme,
  • Lubrifier l’intérieur de la pompe avec du liquide vaisselle,
  • Graisser l’axe de la pompe (partie apparente) à la graisse mécanique en fin de saison.

Comment utiliser la pompe

L’utilisation de la pompe comme le pellot d’ailleurs demande quelques saisons, histoire de parfaire la technique. La patience et la persévérance devraient au bout de plusieurs essais vous mener vers la réussite. Le choix entre le pellot et la pompe dépend, à mon sens du degré de fatigue physique engendré par cet exercice.
Donc le long de l’eau, à l’étale basse (voire au tout début de la montante) et à fort coefficient, balader le long du rivage à la recherche de beaux tortillons.
Poser la pompe sur le tortillon et pomper verticalement une ou deux fois, pas plus, sur une quinzaine de centimètres de profondeur. Se faire mal au dos n’est pas le but.

Regarder la vidéo sur Youtube
Collecte de vers à la pompe sur la plage de Quend
- hamotorich

Périodes favorables

  • L’été est la saison royale pour piquer les vers, profitez des mois d’août et de septembre pour réaliser votre « stock » pour la saison froide.
  • En hiver, les vers sont profondément enfouis dans le sable : laissez votre pompe à la maison.
  • Privilégiez les coefficients élevés pour le ver noir.
les habitués du pellot critiquent amicalement l’utilisation de la pompe à ver. En effet les nombreux ratés se concrétisent généralement par le charcutage du ver et donc à une mort prématurée de l’animal. Certains n’hésitent pas à mettre en parallèle la diminution du cheptel de vers sur nos côtes avec l’apparition des pompes sur le marché.
Personnellement, au fils des ans, je suis devenu un inconditionnel de la pompe car bien utilisée, elle me permet en un demi-heure de capturer un nombre suffisant de vers pour mes parties de pêche et sans trop de dégâts.

Comment conserver les arénicoles

Conserver les vers noirs pour un usage immédiat

Vers de sable
Vers de sable

Les vers destinés à un usage immédiat sont stockés dans une boîte en plastique ou en bois. La seule précaution est de ne pas mélanger les arénicoles entières et non blessées des morceaux et tronçons de ver que l’on ramène avec la pelle ou la pompe.
Les vers ont besoin d’eau de mer pour survivre, pour les conserver plusieurs heures, une caissette en bois avec du sable pris sur place, humidifié d’eau de mer, recouvre la collecte de vers. On peut également les envelopper dans quelques algues ou varech échoué et dans cette même caissette. Les conserver dans un endroits frais.

A la cueillette, penser à bien rincer les vers dans l’eau de mer. Trier et jeter les vers abimés ou coupés.

Conserver les arénicoles quelques jours

Les arénicoles se conservent deux à trois jours, enroulés séparément dans du papier journal.
Les vider est une étape obligatoire pour les conserver plus longtemps.

Ébroder est l’action de vider un ver. On coupe le bout de la tête puis on presse des doigts de la queue vers la tête afin d’éjecter les viscères et le sang.
Mieux vaut le faire sur la plage qu’à la maison car le jus "iodé" teinte durablement les mains, les vêtements et les meubles.

Une fois de retour à la maison, les vers ainsi vidés sont essuyés avec du papier absorbant puis roulés dans des feuilles de papier journal par 5 voir plus. Rangés dans le bas du réfrigérateur, ils conserveront quelques jours.

Congeler les vers marins pour plusieurs mois

C’est le salage ou la salaison qui vous apportera la meilleure solution de conservation.

Si on opte pour la congélation, les vers seront préalablement déshydratés avec du gros sel puis conditionnés en couches superposées de papier journal ou de papier type essuie-tout ou encore dans de petites barquettes alimentaires que l’on peut récupérer. Les vers peuvent être préalablement ébrodés ou non.

  1. Disposer les vers marins par couche dans du gros sel et dans une boite en plastique hermétique,
  2. Déposer la boite de vers marins pendant 24 heures au réfrigérateur,
  3. Nettoyer les vers du sel en excès,
  4. Emballer les vers par lot de 5 ou 10 dans du papier journal (ou de papier type essuie-tout), le tout dans des sachets prévus pour la congélation.
  5. Conserver les vers au congélateur en attendant la prochaine partie de pêche.

Cette méthode permet de conserver son surplus de vers de sable pour la prochaine partie de pêche.

Comment escher une arénicole

... et autres gros vers.

Arénicoles
Arénicoles, 2007-04

Ce ver qui peut atteindre une vingtaine de centimètre, peut être tronçonné lorsqu’on utilise des hameçons de petites tailles. Mais le plus souvent, il est utilisé entier et demande alors à être transpercé d’un bout à l’autre, de la tête à la queue à l’aide d’une aiguille.

Aiguille à ver

L’aiguille à ver, généralement en laiton, est une aiguille creuse qui permet ainsi d’y coincer la pointe de l’hameçon. Dimension;: Ø 15/10, 150 mm

Arénicole enfilée à une aiguille
Arénicole enfilée à une aiguille, 2007

Ver ébrodé ou non

Les vers sont par ailleurs bien souvent vidés de leur jus avant d’être transpercés. La chair de l’arénicole n’est pas résistante et peut éclater sous l’effet d’un lancer puissant, d’autant plus facilement si ce ver est généralement "juteux".

Personnellement je ne vide pas le vers de sable lorsque je pêche le bar afin de bénéficier d’un maximum d’effluves. Un protège appât est alors indispensable.

Comment escher un ver de côte

Après avoir mouillé l’aiguille, le pêcheur enfile le ver par la tête. L’aiguille doit avoir une taille aux proportions du ver, d’un diamètre pas trop fin compte tenu de la taille de l’arénicole.
Caler l’hameçon du côté creux de l’aiguille et tendre le nylon avec les doigts.

Arénicole enfilée le long de l'aiguille

Glisser le ver le long de l’hameçon et du nylon et faire ressortir la pointe de l’hameçon

Arénicole enfilée long de l'aiguille

Vous aimerez également


Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.