Aller au contenu
Accueil - Pêche en bord de mer - Poissons de mer - La Saupe

La Saupe

La saupe est une espèce de poisson de mer appartenant à la famille des Sparidés, commune en Méditerranée.

Sarpa salpa (Linné, 1758)
Autres noms: brème de mer, daurade rayée
Zone géographique: Méditerranée, Atlantique

Description

Le corps, aux reflets argentés, est ovale, comprimé latéralement. Dix à douze stries formant des lignes longitudinales jaunes vifs vont de la tête à la nageoire caudale. La petite bouche dispose d’une denture très saillante, l’œil doré est assez gros et proche de la bouche.
Ce poisson mesure en moyenne 35 cm et peut atteindre 50 cm.

Végétarien, la saupe se nourrit d’algues comme la laitue de mer et semble vivre en « troupeau » près du bord. Les jeunes sont tout d’abord omnivores avant de devenir herbivores.
Les saupes changent de sexe avec l’âge et se reproduisent au printemps et à l’automne.

Habitat

Très commun en Méditerranée, la saupe vit en bancs près du bord sur les fonds rocheux et les herbiers de posidonies depuis la surface jusqu’à 20 m de profondeur.

Pêche de la Saupe

On le prend au flotteur coulissant au pain, à la pâte, à la laitue de mer. Ces poissons sont plus faciles à pêcher par mer légèrement agitée.

Ses qualités gustatives sont diversement appréciées, la saupe serait même toxique à certaines périodes de l’année.
Ce poisson aurait été consommée comme une drogue récréative à l’époque de l’Empire romain. Les hallucinations sont décrites comme effrayantes.

Photographie d'une saupe. - Banyuls-sur-Mer, 2003
Photographie d’une saupe. – Banyuls-sur-Mer, 2003

Vous aimerez également

Saupes à la ligne flottante au pain
La saupe se prend très bien avec les appâts à base pain, la pâte et le pain Chaillou. Il est également possible de “doper” cette pâte en y ajoutant un peu d’huile de sardine ou de l’huile à salade type tournesol qui attirera d’autres espèces de poissons.
Un classique bouchon glisseur

La pêche des saupes à l’algue marron (www.marseille-sympa.com)
Les saupes sont une espèce herbivore, avec des pièces pouvant dépasser le kilo. Elles vivent en bancs serrées le long des rochers peu profonds et se nourrissent d’algues qu’elles broutent à l’aide de rangées d’incisives acérées. 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.

Publication initiale en 2003.
Cet article constitue un outil de documentation de loisirs et n’engage pas la responsabilité du site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.