Quand une bande de copains va pêcher - Nieuwpoort

Nieuwpoort (Belgique): Quand une bande de copains va pêcher en mer, un article de Goodwinseal

En cette année 2003, nous avons testé de nouvelles activités, à savoir une sortie de 36 heures, une de 24 heures et deux aux bars .

36 heures de pêche

La pêche de 36 heures, nous a permis d’aller près des côtes anglaises pour pêcher en plus du cabillaud, la raie et le requin.

Les commentaires de Philippe, première pêche en mer :

Un nuit au large sur un petit bateau

Tout commença par le lever alors que je venais de me coucher, l’embarquement d’une masse de matériel dont l’utilité ne m’était pas toujours évidente, une sortie en mer sur un rafiot qui en a déjà fait quelques unes…., les explications empressées de comment monter une ligne, comment l’utiliser, comment ferrer… et puis les premiers poissons dont un rouget et de nombreux merlans.
Les premiers cabillauds ont été pris en fin de journée, la prise du plus gros poisson que je prendrais sans doute jamais, un cabillaud de 8,2 kg.

On entama alors la pêche de nuit où nous avons pris de nombreuses roussettes, j’ai même pu prendre une raie au milieu de la nuit.
La nuit s’avéra très inconfortable. Les courbatures et la fatigue s’envolèrent quand nous vîmes un marsouin et son petit, venir voir ce que nous faisions là à pareille heure. J’avoue que cette question m’a aussi traversé l’esprit.
La mise en route du lendemain fut assez pénible et les moulins, manipulés par les doigts transits de froid et de fatigue, ont mis du temps à cliqueter comme la veille.
La route du retour fut mis à profit pour nettoyer les prises (et nettoyer une raie est un sport à lui seul!).
Vivement l’année prochaine pour qu’on puisse remettre cela.

24 heures de pêche

La pêche de 24 heures, nous a emmené pour la nuit près des côtes pour la pêche de la sole. La journée, nous avons fait une série d’épaves qui nous a permis de prendre quelques cabillauds.
La pêche au bar fut la surprise du chef, poisson très recherché par un grand nombre de pêcheurs, notre surprise fut totale lorsque le capitaine nous a emmené, non loin des côtes belges, pêcher ce superbe poisson. Notre skipper Philippe, avec un bar de 5 kg.

skipper_Philippe.jpg

Les résultats obtenus lors de ces différentes sorties, nous ont confortés dans notre choix : ces activités pêches seront désormais au programme.

Il ne faut cependant pas oublier deux choses:

  • premièrement, il existe un règlement pour la pêche sportive en mer concernant notamment la taille minimale pour garder un poisson (40cm pour le cabillaud – 36 cm pour le bar – 35 cm pour le lieu – 23 cm pour la limande – 27 cm pour le merlan et la plie – 24 cm pour la sole …)
  • deuxièmement, une limitation du poids de cabillaud et de bar que l’on peut ramener, est en vigueur.

Pour conclure cette année 2003, j’utiliserai les commentaires de Vincent, pêcheur confirmé :

Pour le bilan de l’année

Une pêche en mer, une aventure !
Deux pêches en mer, déjà une histoire !
Trois pêches en mer des souvenirs … et pas seulement halieutiques !

2003 reste pour moi au travers de 3 sorties un excellent cru. Pas sous l’angle du nombre des captures et des kilos qu’il représente car pour ceux qui me connaissent, c’est avant tout la biodiversité qui m’intéresse .
La mer du nord abrite près de 80 espèces différentes de poissons dont plus de 15 ont pu être observées au travers de nos captures qu’ils soient osseux (cabillaud ou morue, lieu, merlan, tacaud, sole, limande, plie, maquereau, chinchard, orphie, bar, lançon, rouget) ou cartilagineux (petite roussette, raie bouclée) .

Mais au-delà des poissons, il y a ce monde passionnant des oiseaux parmi lequel nous avons pu croiser fous de bassant, petrels fulmar et guillemots (proches des pingouins) mais aussi à chaque sortie la surprise inattendue qui crée bonheur et souvenir. Pour moi, il s’agissait d’avoir pu observer un marsouin, le plus petit de nos cétacés nageant à proximité du bateau pendant plusieurs minutes à la tombée du jour !

Il n’y a pas à dire, on a su trouver le bateau mais surtout le skipper qui connaît sa mer et vous la fait découvrir sous tous ses angles de nuit comme de jour …. Même s’il restent encore beaucoup à faire pour éduquer marins et pêcheurs au respect de ces écosystèmes que sont mers et océans .
Je finirais en disant : que serait une partie de pêche sans un dernier plaisir gastronomique mettant à l’honneur ce poisson de mer et sa fraîcheur ?

Et vivement 2004 et le nouveau bateau ( vitesse croisière 18 noeuds (max 27 noeuds)

  • longueur 10.6 m
  • largeur 4.20 m
  • tirant d’eau 1.20 m
  • moteur scania turbo intercooler 575 CV / 8 cylindre / 12 litres
  • boite tween disk 1 / 2
  • agréé pour le transport de 14 personnes par la Loyd
  • certificat de réglementation européen
  • skipper (license 50 miles) pour poursuivre notre activité halieutique

Photographies Goodwinseal


Vous avez aimé cet article...

alors vous aimerez les articles suivants :

Retrouvez-moi sur Facebook @chtipecheur

Partager cette page à vos amis

  

Commentaires

1.Le mercredi 01 février 2006, 13:42par Pierre
Philippe, c'est le skipper du Bisco ? A+ Pierre
2.Le mercredi 01 février 2006, 13:42par Pierre
Désolé, je manque à mon devoir, Bonjour à tous et à toi Vincent
3.Le mercredi 01 février 2006, 13:43par anonyme
Aurais-tu les coordonnées de Philippe email + gsm ? Nous avosn effectué une sortie avec lui en juillet 03 Il y avait Michel, Maud, et Jacky qui était resté allongé toutes la journée sur le bateau (Mal de mer)

Ajouter un commentaire




Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.