Aller au contenu
Accueil - Pêche en étang - Faune et poissons des étangs - Différencier le rotengle du gardon

Différencier le rotengle du gardon

Le gardon et le rotengle vivent dans le même milieu aussi est-il fréquent de les capturer sur un même poste de pêche.

Différentier les deux poissons

C’est en regardant la bouche du poisson que l’on peut distinguer les deux espèces, le gardon se nourrit sur le fond et la bouche tend vers le bas. Le rotengle quant à lui se nourrit entre deux-eaux et la bouche tend vers le haut. Une autre façon de les reconnaître est de regarder les nageoires: la nageoire dorsale du gardon se situe à l’aplomb des nageoires ventrales alors que celle du rotengle est plus en arrière.

Il n’est pas toujours facile de les distinguer car les cas d’hybridation entre les deux espèces sont fréquents.

  1. Le gardon a deux mâchoires de même longueur.
  2. Le gardon a les yeux rougeâtre.
  3. Le gardon a la nageoire dorsale dans l’axe des nageoires ventrales
  4. Le gardon a les nageoires orange-rouge.
Les différences visuelles entre un gardon et un rotengle
Les différences visuelles entre un gardon et un rotengle
  1. Le rotengle a une bouche orientée vers le haut, la mâchoire inférieure est proéminente.
  2. Le rotengle a les yeux couleurs or avec des taches rouges
  3. Le rotengle a les nageoires ventrales en avant par rapport à la nageoire dorsale
  4. Le rotengle a les nageoires rouges sauf la dorsale qui est brun-rouge


Faut-il tenir compte de la couleur ?

Certains gardons et rotengles présentent des nageoires qui ne sont pas colorées, la teinte virant entre le gris et le blanc. La couleur n’est donc pas déterminante.

Faut-il tenir compte de la hauteur d’eau où le poisson évolue?

Le gardon vit spécifiquement sur le fond alors que le rotengle évolue entre deux-eaux ou en surface. Il ne devrait donc pas y avoir de doute.

En résumé

Formes générales

  • Gardon commun (Leuciscus rutilus) :
    corps élevé, comprimé latéralement.
    Écailles grandes. Mâchoire supérieure dépassant un peu l’inférieure.
    Nageoire dorsale plus haute que longue.
    Corps quatre fois plus long que large.
  • Rotengle (Scardinius erythrophtalmus) :
    corps ovale, très élevé, plus comprimé que celui du gardon.
    Corps trois fois plus long que large.
    Bouche petite, fendue obliquement de bas en haut et dépassant légèrement la supérieure.

Coloration

  • Gardon :
    dos brun verdâtre ;
    flancs argentés, ventre blanc assez brillant.
    Nageoires d’un jaune rougeâtre.
    Teinte générale claire.
  • Rotengle :
    dos vert foncé ;
    flancs dorés, souvent un peu bronzés ; ventre blanc jaunâtre, parfois rosé.
    Œil grand, franchement rouge.
    Teinte générale roussâtre.

Particularités

  • Gardon :
    taille maximum 0m,35 ;
    poids maximum 1 kilo.
    Nageoire dorsale placée au-dessus de l’emplacement séparant les ventrales de l’anale.
    Dents pharyngiennes unisériées (5 à gauche, 6 à droite).
    Poisson de fond apparenté aux fouilleurs, plus végétarien que carnivore.
  • Rotengle :
    taille maximum 0m,50 ;
    poids maximum 800 grammes (rare).
    Nageoire dorsale brève, placée plus en arrière que celle du gardon.
    Dents pharyngiennes bisériées (8 de chaque côté).
    Œil plus grand et rouge au lieu d’être doré.
    Plus carnivore que végétarien.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.

Article publié initialement en 2014.
Il constitue un outil de documentation pour la pêche de loisirs et n’engage pas la responsabilité du site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Étiquettes: