Aller au contenu
Accueil - Pêche en bord de mer - Surfcasting et Cie - Pêcher le merlan aux clipots

Pêcher le merlan aux clipots

Pêcher le merlan aux clipots est une activité qui se pratique généralement en hiver dans le Nord de la France. Les clipots sont de petits accessoires métalliques à fixer directement sur la ligne de pêche. Leur rôle est d’éloigner l’empile du corps de ligne.
On trouve sur le marché:

  • des clipots triangulaires en inox,
  • des clipots japonais qui ne sont rien d’autres que des lignes toute prêtes.

Ce montage intéresse particulière le merlan mais également d’autres poissons comme le tacaud et le flet.

La pêche aux clipots se pratique sur les jetées et en bateau mais n’est guère utilisée au surfcasting. En effet, le poids et la forme du montage freinent la distance des lancers. De toute manière pour la pêche du merlan, il vous faudra lancer loin du bord.
Le montage à clipots métalliques est également utilisé pour la pêche en bateau des poissons plats.

Le clipot triangulaire en inox

La longueur des empiles dépendra de l’état de la mer.
Pour éviter les emmêlements, il suffira de raccourcir la longueur des empiles et/ou d’augmenter le diamètre du fil. Les clipots métalliques ont la particularité de pouvoir se fixer directement et simplement sur le corps de ligne. Leur dimension courante est de 16 et 20 centimètres.
Un plomb débrayable de 90 à 220 grammes emmènera la ligne sur les fonds sableux.

Arénicoles et morceaux de poisson appâteront les merlans, pour cela utiliser :

Faites en sorte que les hameçons ne se touchent pas afin qu’ils ne s’accrochent pas ensemble en action de pêche.

Il est également courant de fixer un clipot proche du plomb de manière qu’une empile traîne sur le fond. Cette empile sera alors un peu plus longue que les deux autres.

Clipots métalliques
Clipots métalliques

Montage à clipots triangulaires métalliques (merlan et flet)

Montage à clipots (merlan et flet)
Montage à clipots (merlan et flet)

Comment fixer le clipot sur le bas de ligne?

La fixation d’un clipot triangulaire se fait en quelques secondes:

  1. Tourner le nylon autour du pied du clipot deux ou trois fois de suite
  2. puis de tendre le bas de ligne pour serrer les ligatures.

Le clipot japonais

C’est un bas de ligne à clipots que l’on achète « tout fait ». Pour le choix, préférez un classique 3 clipots en inox brillant, longs de 9 à 20 cm.

On prendra garde de respecter quelques règles afin d’éviter les emmêlements. A savoir :

  • La longueur des empiles sera de 15 à 30 centimètres,
    Le rôle du clipot est de donner une certaine vie à l’appât, plus l’empile est longue, plus l’appât remuera naturellement.
  • La distance entre deux empiles sera de sorte que les hameçons ne puissent pas s’accrocher.

Le plomb devra pouvoir affronter les courants de la mer. Il est courant de monter un plomb entre 150 et 250 grammes.

Ne pas hésiter à ajouter quelques sequins argentés et perles phosphorescentes fixées au-dessus de la hampe de l’hameçon. Ainsi, ils pourraient bien attirer l’attention des merlans.

L’hameçon dépendra plus, à mon avis, de l’esche utilisé que de la gueule du merlan.

Le montage à clipots japonais
Le montage à clipots japonais

Vous aimerez également

Les clipots métalliques et leurs montages (www.opalesurfcasting.net)
Les montages à clipots métalliques sont des classiques de la pêche en mer. Utilisés aussi bien pour la pêche en bateau qu’à la jetée ou encore en surf-casting, ce sont surtout des montages pour les pêches d’hiver.

Le merlan
Le merlan appartient à la famille des Gadidés présent dans l’hémisphère nord mais absent de la méditerranée. Sa pêche demeure très intense mais ne semble pas mettre en danger l’évolution de l’espèce.
Merlangius merlangus - By Krüger [Public domain], via Wikimedia Commons

En conclusion

Le clipot est un moyen d’éloigner les empiles et d’éviter les emmêlements. Par mer forte ou par gros temps, c’est toujours une technique efficace mais qui semble délaissé par les pêcheurs. Il peut s’utiliser du bord comme en bateau.
Du bord, on préfèrera un montage à 3 empiles courtes comme le décrit Guillaume Fourrier dans un article sur peche.com.

Le merlan est actif de nuit d’ailleurs certains pensent que c’est aux aurores que l’on réalise les plus belles prises. Les coefficients de marées moyens sont généralement propices.
La touche est franche, nerveuse et il n’est pas rare d’en remonter deux ou trois à la fois.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.

Article publié initialement en 2004.
Il constitue un outil de documentation pour la pêche de loisirs et n’engage pas la responsabilité du site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.