Montage à 1 empile haute

S’il est vrai qu’un simple 150 g est en général suffisant pour une mer calme, voire agitée, sans trop de courant, il n’en va plus de même lorsqu’il s’agit de lancer loin alors que la mer force et que le vent souffle. Une seule solution est de lester la ligne avec un plomb plus important (170- 230 g).

L’hameçon est coincé à un accroche appât et se présente juste derrière le plomb, ils forment ensemble, avec l’appât, une masse unique améliorant l’aérodynamisme pendant le lancer. Il existe des plombs avec un accroche appât incorporé et également des accessoires étudiés pour cet usage: Le Breakaway Relay clips, le Breakaway Impact shields.
L’accroche appât protège efficacement les appâts fragiles comme l’arénicole lors du lancer et de l’impact avec la surface de l’eau.

Le bas de ligne mesure 1,20 m à 2 m et il est réalisé avec un nylon en 50~60/100. L’empile sans âme en "AMNESIA" ou en fluorocarbone sera d’une résistance comprise entre 5,6 kg et 6,8 kg en été, 10 kg en hiver. L’hameçon dépendra du poisson et de l’esche utilisée, un numéro compris de 2, 1, 1/0, 2/0.

C’est un montage que j’affectionne: les appâts sont l’arénicole, le couteau, la mye.
Lorsque la mer est forte, je raccourcis le bas de ligne à environ 1 mètre de longueur, l’empile mesure alors 70~80 cm.
Schéma du montage 1 empile haute
Schéma du montage 1 empile haute

Montage à 1 empile basse

Ce montage à potence permet de rechercher le bar sur la partie basse de la couche d’eau. Le bas de ligne mesure environ 30 centimètres sur le schéma mais il est fréquent d’employer un bas de ligne d’une longueur équivalente à celle de l’empile soit environ 1 m à 1,5 m.
L’empile en fluorocarbone peut être montée en 40/100 pour éviter les emmêlements, tout dépend de l’état de la mer et des courants.

Lorsque la mer charrie pas mal d’herbes et d’algues, celles-ci viennent s’accrocher au bas de ligne et à la ligne de pêche, principalement au niveau des éléments métalliques, ce montage peut parfois dépanner, à la place du montage à empile haute.
L’empile basse peut également être utilisée sur les plages avec une faible hauteur d’eau, par mer calme à peu agitée.
Schéma du montage à 1 empile basse
Schéma du montage à 1 empile basse

Montage Mixe Réversible à 1 empile basse ou haute

Ce montage se montre particulièrement pratique pour la découverte de nouvelles plages. Il se lance correctement et je ne déplore que quelques rares lignes emmêlées provoquées par un diamètre de fil trop faible pour le traînard. L’utilisation de deux émerillons agrafes permet de retourner le montage et obtenir soit une empile haute, soit une empile basse.

Montage pour la pêche du bar mixe et réversible
Schéma du montage mixe et réversible

Matériel et réalisation:

  • 2x émerillon à agrafe
  • 1x accroche appât Relay-Clip (Breakaway)
  • 1x émerillon baril (ou un baril à agrafe)
  • 1x perle de blocage ou de la gaine néoprène

Une seconde potence pourrait y être installée, plus courte que la première. Le connecteur sera réalisé avec un bloque-appât Relay-Clip de chez Breakaway et qui présente une particularité intéressante, celle de pouvoir y glisser un petit émerillon. Un accessoire pour deux usages.
Une perle ou mieux encore un nœud de gaine néoprène bloque le Relay-Clip ayant une fâcheuse tendance à glisser le long du bas de ligne.
Selon l’état de la mer, le bas de ligne réversible terminé présentera une empile d’une longueur comprise entre 0,70 et 1,50 m et une empile courte de 25 à 60 cm. - Source documentaire :Surfcasting, 60 montages essentiels - D. Mourizard, Éditeur Larivière - Fiche 53 Mixte réversible

Pour avoir testé, je préfère simplement changer de bas de ligne, c’est une opération simple et rapide.

Surfcasting montage avec Pennel Rig

Le montage Pennel (2 hameçons en ligne) est spécialement dédié au beau poisson comme le Bar ou la Morue par exemple. Ça n’est pas un montage pour le lancer de distance. Il ne comporte ni accroche-appât ni impact shield. C’est pour la recherche du beau poisson qui se laisse rouler dans les premières vagues. Je l’utilise aussi pour la pêche à partir d’ouvrages (d’où il n’est pas toujours nécessaire de lancer loin).

Les composants sont limités au minimum, et ils ont été détaillés dans les 2 premiers montages. Comme nous cherchons le beau poisson, il n’y a qu’un avançon, un peu plus long que pour les 2 montages précédents.

Je remplace les sleeves par des noeuds d’arrêt (en bleu). Ça peut vous paraître démodé mais ça ne l’est pas, parce que, lorsque vous récupérez votre ligne, la traction du poisson fait glisser le nœud d’arrêt inférieur jusqu’au dessus du plomb, donc on garde la ligne tendue entre vous et le poisson, évitant au plomb de traîner sur le fond et de risquer l’accrochage et la perte du poisson.
Note : Si un nœud d’arrêt glisse trop facilement, faites en un deuxième à côté.

stop knot
Stop knot

A gros poisson : gros appâts, et à gros appâts : gros hameçons ! Donc, j’utilise un type Octopus N° 4/0 (vous pouvez -bien sûr- choisir une autre taille), donc celui-ci est pour la gueule du poisson. Celui au dessus (amarré comme sur le dessin) est plus une fixation pour l’appât, je choisis donc un hameçon simple galvanisé de taille 1 ou 2.
N’oubliez jamais d’aiguiser soigneusement LES DEUX hameçons, parce que vous pourriez être surpris de piquer un 12 livres avec l’hameçon supérieur seul.

Quoi d’autre.. le poids du plomb doit être adapté en fonction de vos habitudes de pêche, comme d’hab. De même, vous choisirez entre un lest dérivant et un plomb ancré comme sur le dessin, c’est selon.

Les appâts : Un encornet de 150 g , un filet de maquereau ou une petite seiche aussi bien qu’un autre appât de belle taille sera de bon choix.

Montage surfcasting à 1 empile
Montage surfcasting à 1 empile (fig. www.geocities.com/boscher.fr)

Montage carpiste à 1 empile Pennel Rig

Nouveau montage Pennel ? Pas réellement, en fait c’est en voyant les montages des carpistes que j’ai testé cette façon de faire. La différence par rapport au montage précédent se trouve réellement dans l’inversion de l’ordre des hameçons sur le bas de ligne.

Quel en est le but ?
L’intention était d’escher seulement le gros hameçon supérieur en brêlant l’appât à l’aide d’élastique à escher et de laisser libre l’hameçon du bas qui sera clippé à l’ergot pour le lancer. La libération de l’hameçon se fait à l’impact dans l’eau.

Comme souvent les carpes, le bar, sentant une résistance à l’engammage (ou simplement parce que le goût ne lui plait pas) , expulse l’appât en soufflant : le petit hameçon en bout de ligne joue alors sont rôle de piège.

Je mets 2 nœuds d’arrêt à suivre parce que je ne veux pas compliquer le montage avec des ressorts amortisseurs, donc les réglages en tension sont plus délicats pour l’accrochage du petit hameçon.

Comme auparavant, la description et le rôle des composants ont été détaillés dans les 2 premiers montages.

Quoiqu’on vise l’accrochage par l’hameçon inférieur, aiguisez soigneusement LES DEUX hameçons...

Le type de plomb existe aussi sans grappins, ce qui peut permettre de balayer un peu plus de terrain par dérive lente en action de pêche.

Les appâts : Un encornet de 150 g , un filet de maquereau ou une petite seiche aussi bien qu’un crabe mou, mais comme l’eschage se fait sur un seul hameçon : n’oubliez pas l’élastique à escher pour assurer l’amarrage.

montage Pennel
Montage Pennel (fig. www.geocities.com/boscher.fr)

Vous aimerez également


Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.