Aller au contenu
Accueil - Pêche en étang - Poissons d'eau douce - La Loche franche et la Loche d’étang

La Loche franche et la Loche d’étang

La Loche franche

La Loche franche est une espèce de poisson d’eau douce de la famille des Nemacheilidés.

Barbatula barbatula (Linnaeus, 1758)

Description

Le corps est cylindrique, le dos et les flancs sont gris-brun avec des marbrures sombres ; le ventre est blanc; les nageoires dorsale et caudale ont des rangées de points noirs.
La tête est aplatie dorso-ventralement, la bouche est infère avec 6 barbillons sur la lèvre supérieure, la narine antérieure est tubulaire.
Taille : de 8 à 18 cm.

Loche franche
Loche franche

Biologie

La loche franche est une espèce d’accompagnement de la truite. Poisson sédentaire benthique, et à activité essentiellement nocturne, elle vit prés des rives dans les cours d’eau et les lacs clairs à fond graveleux.
La reproduction a lieu en avril-mai parmi les pierres et la végétation des eaux courantes. Les deux sexes arborent alors un tubercule nuptial sur la face interne des nageoires pelviennes. Les œufs (500 000 à 800 000par femelle) adhèrent aux pierres et sont gardés par le mâle.

Origine et habitat

En 1961, elle ne semblait pas fréquenter les fleuves côtiers méditerranéens (Spillmann, 1961). Aujourd’hui elle semble plus largement répandue.

Pêche de la Loche franche

Comme pour la loche de rivière, sa capture est rare. Elle sert comme vif mais elle ne suscite pas beaucoup d’intérêt chez les pêcheurs.


La Loche d’étang

Misgurnus fossilis (Linné, 1758)
Famille des Cobitidés
Espèce en danger

La loche d’étang est un poisson serpentiforme qui vit dans les étangs, les marais, les fossés…

Les milieux peu profonds aux fonds vaseux. La loche d’étang ne sort que la nuit. La journée, elle reste enfouie dans la vase. Son activité augmente lorsque la pression atmosphérique baisse ce qui lui vaut le nom de « poisson du temps ».

C’est un poisson omnivore qui se nourrit de mollusques, de larves, de débris de végétaux.

La particularité de la loche d’étang est de pouvoir vivre dans des eaux pauvres en oxygène car elle possède une respiration branchiale est intestinale. Elle remonte à la surface et avale de l’air, ses intestins digèrent l’oxygène.

On trouve la loche d’étang dans la partie Nord de la France. C’est un poisson rare et difficile à répertorier en raison de son mode de vie.

Technique de pêche

On peut les prendre à la ligne sur des esches animales et sur le fond mais ce poisson est sans intérêt pour la pêche.

Misgurnus fossilis - George Chernilevsky, Public domain, via Wikimedia Commons
Misgurnus fossilis
George Chernilevsky, Public domain, via Wikimedia Commons

Vous aimerez également

Les poissons d’étang
Sans plus tarder, voici un petit inventaire des poissons d’étang : gardon, perche, brochet, carpe, truite,…
Brème, 2007 - étang de Wambrechies

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.

Publication initiale en 2011.
Cet article constitue un outil de documentation de loisirs et n’engage pas la responsabilité du site.

Les paragraphes «description, biologie, origine et habitat» sont extraits du logiciel Fishing version 2.1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.