Spots de pêche et balades sur les Côtes d'Opale et Picarde

Cet article se présente comme un récapitulatif des spots de pêche de la côte d’Opale et de la Côte picarde, c’est à dire la façade maritime qui s’étend de Bray-Dunes au Tréport. Des balades et des curiosités tels les pêches au raccroc, les aquariums agrémentent notre voyage.


Les plages du Nord et Pas-de-Calais

Cette zone de littoral s’étend de la frontière belge à Berck-Plage sur près de 140 km, en région des Hauts-de-France. Elle est connue sous le nom de Côte d’opale qui intègre également les plages picardes. A l’origine cette appellation désignait le littoral entre Equihem-Plage et Le Crotoy. Cette zone maritime englobe la Mer du Nord et la Manche, la frontière entre les deux mers est définie par une ligne joignant Leathercote Point (Dover Patrol Memorial, au nord-est de Douvres) au phare de Walde (à l’est-nord-est de Calais).
La Côte des Dunes de Flandres particularise les plages comprises entre la frontière belge et le port de Dunkerque.

Côte des Dunes de Flandres - Côte d’Opale

Stations balnéaires: Bray-Dunes, Zuydcoote, Leffrinckoucke, Malo-les-Bains (Dunkerque)
A visiter : Dune fossile de Ghyvelde , Dunes Marchand

Le port de Dunkerque

Après la seconde guerre mondiale, plus de dix ans de travaux ont été nécessaires pour rétablir le trafic et Il faut attendre les années 60 pour voir arriver les grandes usines sidérurgiques comme Usinor. C’est en 1966 que dunkerque devient un port autonome. De nos jours, c’est un grand port maritime et même le premier port français pour l’importation de fruits et légumes en conteneurs.
Pour plus de détails, je vous invite à redécouvrir une émission France Bleue avec podcasts Du hareng à la banane, la belle histoire du port de Dunkerque
Depuis la mise en place du code ISPS, mesure internationale relative à la sûreté des navires et des installations portuaires, l’accès au port est réglementé.
Coins de pêche: jetée de Saint-Pol, Digue du Braek, La sortie des eaux chaudes et le pont de l’Entrée des eaux à Gravelines

Sur la jetée de St-Pol à Dunkerque, 2018
Sur la jetée de St-Pol à Dunkerque, 2018

La Côte d’Opale - Nord et Pas-de-Calais

Poursuivons notre balade le long de la côte d’Opale de Petit-Fort-Philippe à Berck-Plage avec ses immenses plages de sable et ses nombreux chars à voile.

Stations balnéaires du département du Nord: Petit-Fort-Philippe (commune de Gravelines), Grand-Fort-Philippe.
Stations balnéaires du département du Pas-de-Calais: Oye-Plage, Calais, Blériot-Plage, Sangatte, Escalles, Wissant, Audresselles, Ambleteuse, Wimereux, Boulogne-sur-Mer, Le Portel, Équihen-Plage, Hardelot-Plage, Sainte-Cécile-Plage, Étaples, Le Touquet-Paris-Plage, Stella-Plage, Merlimont , Berck-Plage
Spots de pêche: Jetée ouest de Calais, la digue Carnot longue de 4 km à Boulogne, pointe de Lornel à Etaples
A voir: La Réserve naturelle nationale du Platier d’Oye, Les Hemmes de Mark, les deux caps Gris-Nez et Blanc-Nez, Nausicca, Maréis.

Coins de pêche autour de Gravelines et Grand-Fort-Philippe.

Plage Grand-Fort-Philippe - Gravelines

  • GPS : N 51°00"20 - E 2°06"38
  • Pas d’information
Plage entre la centrale et Gravelines, 2005
Plage entre la centrale nucléaire et Gravelines, 2005

Jetée de Grand-Fort-Philippe

  • GPS N 51°00"55 - E 2°05"39
  • Réglementation : RAS - accès libre
  • Poissons côté mer: limande, sole, bar, mulet, merlan, roussette
  • Poissons côté chenal : anguille, flet
  • Technique : Pêche au posé (à la calée) - 2 heures avant jusque 2 heures après la pleine mer
Le feu de Grand Fort-Philippe est situé sur la jetée ouest du chenal du port de Gravelines, 2003
Le feu de Grand Fort-Philippe est situé sur la jetée ouest du chenal du port de Gravelines, 2003
Vidéo Youtube - pêche sur le digue de Petit-Fort-Philippe

Nausicaá, le centre national de la mer à Boulogne-Sur-Mer

Nausicaá est également une anagramme du mot "casino", choisi pour rappeler que l’ancien casino de Boulogne-sur-Mer, très prisé à l’époque, se trouvait jadis sur ce site. Les « jardins de Nausicaá », à côté du centre de la mer, sont d’ailleurs parfois toujours appelés « les jardins du casino ».
Nausicaá est décrit comme un aquarium, mais aussi comme un centre de culture scientifique et technique de découverte de l’environnement marin. Il comprend notamment des aquariums géants, des explorations sous-marines ainsi qu’une médiathèque spécialisée, des films, des expositions temporaires, des conférences, des programmes pédagogiques et des animations en exposition.

À Nausicaá se trouvent 4,5 millions de litres d’eau de mer, 40 aquariums et terrariums et environ 36 000 espèces marines venant du monde entier.
La mission de Nausicaá est de « faire découvrir et mieux aimer la mer, élément de vie et source de richesse aujourd’hui et demain ». Il a la particularité d’être à la fois ludique, pédagogique et scientifique, essentiellement axé sur les relations entre l’Homme et la mer. Depuis quelques années, Nausicaá met en avant également le respect de l’environnement et de la nature.

Boulevard Sainte-Beuve 62200 Boulogne-sur-Mer

L'entrée de Nausicaa, 2007
L’entrée de Nausicaa, 2007
Carrelet - photo prise à  Naussica - Boulogne-sur-Mer, 2007
Carrelet - photo prise à Naussica - Boulogne-sur-Mer, 2007
Nausicaa, 2007
Nausicaa, 2007
Nausicaa, 2007
Nausicaa, 2007
Nausicaa, 2007
Nausicaa, 2007
Crocodile, 2007
Crocodile, 2007

La digue Carnot et ses dangers - Boulogne-sur-Mer

Une centaine de pêcheurs sur la digue cette nuit-là. Un article de la Voix du Nord publié le 2 novembre 2011 qui suscite bien des questions sur l’irresponsabilité de certains pêcheurs.

La Voix du Nord du 2 novembre 2011

Les palles des éoliennes du Portel déchirent le ciel étoilé dans un doux ronron de réacteur d’avion. Au loin, les cargos illuminent la ligne d’horizon comme une guirlande de Noël. Et au milieu de ce tableau irréel, des dizaines de lucioles se dandinent. C’est la danse des lampes frontales sur la digue Carnot. Dans la nuit de lundi à mardi, à 2 heures du matin, on comptait encore une centaine de pêcheurs à la ligne sur ce site particulièrement prisé. Des vrais mordus. Certains viennent d’ailleurs de loin. C’est le cas de Stive, un Lillois de 37 ans qui a fait spécialement la route pour retrouver ses amis du Surf casting club d’Equihen. Je suis arrivé à 22 heures et je repartirai vers 3 heures à la fin de la montante, explique-t-il.
Une canne plus loin, son pote Ludovic, un Outrelois de 29 ans, vient de sortir une belle limande. Le jour, quand ils ne sont pas derrière leur ligne, ces deux-là sont maçons. « C’est pour ça qu’on n’a pas peur du froid et de la flotte ! », lancent-ils avec un sourire complice.

Question de conscience
Mais, ces aficionados l’assurent, pas question pour eux de jouer avec la sécurité. Ils savent que la digue peut se transformer en piège mortel. Moi, je ne m’aventurerais jamais ici quand la mer est mauvaise, affirme Stive. Même si je viens de Lille, je préfère faire demi-tour. Il faut de la conscience. Or, selon lui, ce n’est pas le cas de tout le monde. Encore moins des pêcheurs qui ne sont pas habitués des lieux . Il fait référence à ceux qui s’installent par vents d’ouest, qui passent leur nuit à boire de l’alcool, ou qui se promènent trop près du bord, malgré les crevasses qui minent la digue. Rien que cette nuit-là, les pêcheurs sont nombreux à jouer les équilibristes, debout sur le parapet, pour lancer ou récupérer leur ligne. On croise même un scooter à plus de 500 mètres de la terre ferme. Le groupe de Stive a aussi été témoin de bagarres entre pêcheurs qui se disputaient un morceau de digue.
C’est dommage, car c’est à cause des inconscients qu’un jour, ça fermera, craint cet amoureux des lieux. Des projets refont régulièrement surface, tels des serpents de mer, afin de restreindre l’accès à la digue Carnot et à la digue Nord. Officiellement, ces deux sites restent interdits au public.
SY. D. - www.lavoixdunord.fr (édition Boulogne-sur-Mer /2011/11/02)

Video Youtube : Coup de vent sur la digue Carnot

Maréis à Étaples-sur-mer

Maréis est le centre de la pêche artisanale situé à Etaples-sur-Mer dans le Pas-de-Calais installé sur un ancien site d’une usine de filet de pêche. Le parcours interactif et guidé sur la mer et la vie des pêcheurs nous permis de passer quelques heures enrichissantes.

Maréis a ouvert ses portes en 2001 et évolue chaque année. Pour la visite, il faut compter deux bonnes heures si l’on est pressé.
Pour apprécier pleinement la découverte du site, la visite guidée est plus que conseillée d’autant que celle-ci est sans supplément (c’était ainsi lors de notre passage en 2012).
Réalisée avec l’aide d’anciens pêcheurs ou de proches, cette visite guidée n’en demeure pas moins dynamique et sympathique. Le visiteur peut ainsi découvrir les différentes techniques de pêche utilisée en Manche et mer du Nord, visiter un poste de pilotage d’un chalutier en taille réelle, visionner un film sur une campagne de pêche et réaliser un noeud de marin. Une caméra embarquée permet d’explorer les fonds marins.
Cette visite guidée achevée, le visiteur peut alors déambuler à travers le centre de la mer comme il lui convient. Il redécouvre avec plus de détail le contenu de chaque exposition montée comme si l’on est sur un chalutier en campagne de pêche.
Le problème de la gestion des ressources et l’avenir de la pêche sont également évoqués autour de caisses de débarquement de poissons.

Enfin, les aquariums dévoilent près de 500 animaux marins issus de la Manche et de la Mer du Nord. Ce n’est pas moins de 75 espèces : raies, turbots, bars, cerniers, congres, hippocampes pour les plus petits.
L’espace nursery où l’on peut y découvrir de jeunes raies et roussettes nous emmène au bassin tactile lequel demeure le point culminant de la visite. Petits et grands peuvent toucher et caresser raies et turbots. Un vrai bonheur pour les enfants.

Vers le centre de découverte de la pêche en mer à Étaples-sur-mer, 2012
Vers le centre de découverte de la pêche en mer à Étaples-sur-mer, 2012
Bateaux de pêche, Mareis, 2012
Bateaux de pêche, Mareis, 2012
Maquette, Maréis, 2012
Maquette, Maréis, 2012
Aquarium de Maréis, 2012
Aquarium de Maréis, 2012
Contre-jour, Maréis, 2012
Contre-jour, Maréis, 2012

Adresse: Boulevard Bigot-Descelers - 62630 Etaples - Site internet: http://www.mareis.fr


La Côte picarde

Elle s’étend sur environ 35 km le long de la Manche de Fort-Mahon-Plage à Mers-Les-Bains dans le département de la Somme en région des Hauts-de-France.

Stations balnéaires: Fort-Mahon-Plage, Quend-Plage-Les-Pins, Le Crotoy, Saint-Valery-sur-Somme, Cayeux-sur-Mer, Ault Onival, Mers-les-Bains
A voir: Baie d’Authie, la Baie de Somme, le train à vapeur, le parc ornithologique du Marquenterre.

Train à vapeur de la baie de Somme, 2012
Train à vapeur de la baie de Somme, 2012

Pêche des poissons plats au raccroc en Baie de Somme

Je me souviens, lorsque j’avais un dizaine d’années, mon père pratiquait une bien drôle de pêche avec une sorte de grappin à marée haute sur les plages de Quend-Plage-les-Pins dans la Somme.
Le raccroc, c’est une pêche au plomb grappin qui racle le fond et accroche les poissons plats au passage.

La pêche au raccroc blesse mortellement plus de poissons que l’on en prend. C’est peut être l’une des raisons de la raréfaction des flets et des carrelets dans la baie d’Authie.
Il semble être nécessaire de se renseigner auprès des affaires maritimes afin de savoir si cette ancienne technique de pêche s’apparente ou non à du braconnage ou si elle toujours autorisée ou tolérée.

Le trident encore appelé raccoc
Le trident encore appelé raccoc

Extrait de l’émission Evasion (FR3), en 1995, proposée par Michel Huet et Bernard Vasseur.
Une pêche qui était pratiquée il y a encore quelques années en Baie de Somme.

Version texte de la vidéo

Journaliste "On le met au bout de la ligne et puis après on le racle et si,le poisson est endormi dans le fond, dans le sable ou dans la vase, le trident le pique...Alors ça c’est un engin de pêche bizarre quand même ? "
Pêcheur " C’est le carnage, quand ils sont là c’est du carnage. Si vous accrochez un poisson puis qui se détache, il va mourir cent mètres plus loin,"
Journaliste "Oh oui c’est ça, on l’étripe."
Pêcheur "oui, on l’étripe...."
Journaliste "Alors ça on l’accroche au bout de la ligne. Comme c’est vachement lourd ça va vachement loin ..."
Pêcheur "Et on tire sans arrêt et on le ramène sans arrêt.
Journaliste "Quand on le ramène ...ça racle le fond. Faites voir comment ça fait dans le fond alors."
Pêcheur "Attendez, au prochain tour ...Il racle le fond et admettons ça c’est le carrelet il pique le carrelet."
Journaliste " Le carrelet qui est dans le fond, "tac" ça le traverse donc c’est plus vraiment de la pêche."

chroniques 1995

Ajouter un commentaire




Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.