Surf-casting : Deux montages pour pêcher les dorades et grisets

Pour tromper la légendaire méfiance des dorades, on aura les choix entre un montage coulissant classique ou un montage à traînard de type palangrotte avec plombée terminale.


Montage de surf-casting pour royales

Montage 7 - Un ensemble des plus connus et que l’on trouve dans toutes les boîtes de pêche. La simplicité même, ce qui n’enlève rien à son efficacité ! Comme d’habitude, on en met le minimum...sachant qu’un jour ou l’autre il restera au fond. (le plus tard sera le mieux).

http://www.geocities.com/boscherfr/
http://www.geocities.com/boscherfr/

Toujours à l’esprit l’éternel duel entre l’instinct du poisson et la réflexion du pêcheur. D’aucuns ont imaginé et constaté que pour tromper la vigilance des Royales, le mieux est de les "laisser filer" avec l’appât de façon à ce qu’elles sentent le moins de résistance possible.
Comme on aurait du mal à se passer de plomb pour tenir la ligne au fond : pourquoi ne pas utiliser une olive percée qui laissera filer le fil après l’engamage ? L’arrêt (brusque parfois) se faisant par butée de l’émerillon de tête sur l’olive.

Le corps de ligne du montage doit être du même diamètre que l’arracher, je préfère le préciser, étant donné qu’il doit résister à l’inertie du plomb projeté par des lancer qui se veulent parfois violents. Il n’est pas question d’éluder ce point de sécurité.

Je ne mets pas de perle de protection du côté émerillon de tête parce que ce nœud ne subit pas d’impact violent ni l’écrasement répété des lancers appuyés.

La bannière (longueur pendant sous la canne) pourra être ajustée suivant la longueur de la canne que vous utilisez. Point n’est besoin de se planter un hameçon pour raccourcir une bannière que vous sentez trop longue pour vous (pêchez à l’aise !).

La longueur du traînant peut varier et dépend surtout de l’emmêlage possible au lancer. A moins d’être positionné sur le sable pour permettre un lancer plomb posé, ne dépassez pas les 80 cm.

Le type d’hameçon pourra être choisi suivant le poisson recherché bien sûr. Ne perdez pas de vue que dans 90% des prises, la taille de l’appât fait la taille du poisson.

La description et le rôle des autres composants (perles, émerillons..) ont été détaillés dans les 2 premiers montages.

Suivant les courants, on pourra choisir d’utiliser un plomb plat hexagonal qui ne roulera pas sur le fond.

Les appâts : toujours adaptés à la taille de l’hameçon, l’arénicole, le tronçon de bibi (retourné ou pas), la moule fraîche (qui peut associée à la coque mi-cuite), ainsi que les diverses variantes locales comme le pied de couteau ou autres mies.

Chroniques halieutiques 2009
Chroniques halieutiques 2009

Un article du site Internet aujourd’hui disparu Night Surfcasting


Montage pour tromper Grisets et Royales

Montage 5 - Un montage dont vous avez sans doute entendu parler. Toujours dans une optique de ne lancer à l’eau que ce qui est nécessaire, je le fait simple.
Le but est de tromper la méfiance des poissons comme les Grisets ou les Royales.

Copyright © 2000-2005 - http://www.geocities.com/boscherfr/
http://www.geocities.com/boscherfr/

Ce type de montage "avec renvoi" permet de lancer plus long que la bannière (longueur pendant sous la canne) sans accrocher le sol. Les longueurs peuvent être doublées sans problème pour le pendulaire, cela dépend quand même de la propension à l’emmêlage de votre zone de pêche (courants, tourbillons..). Dans tous les cas il est possible de modifier la longueur du traînard tout en déplaçant vers le crochet vers le haut ou vers le bas.

Pourquoi un hameçon sans pointe en guise de renvoi ? Vous verrez souvent ce type de montage avec un "Accroche Appâts" monté à l’envers en guise de renvoi. J’ai fini par ne plus utiliser cet artifice parce qu’à l’impact sur l’eau, ce "Bait Clip" coulisse vers le haut du montage, tendant par là-même le traînard, ce qui entraîne quelques emmêlages ou des décrochés incomplets. A contrario, l’hameçon épointé ligaturé "dur" a moins de prise à l’impact et ne remonte pas le long de l’âme du montage, laissant agir pleinement l’impact shield. Pour être efficace, la ligature doit être assez longue pour éviter le basculement du crochet le long du montage, le diamètre du fil de ligature ne dépassera pas le diamètre du traînard.

Pour ceux qui cherchent les poissons plats, l’ajout de perles diverses entre l’hameçon et un nœud d’arrêt supplémentaire au dessus peut être un argument frappant certain jours.

Pour changer de l’anneau brisé des montages précédents, j’utilise ici une Agrafe Hook qui a fait ses preuves et qui permet de changer plus facilement de plomb.

La description et le rôle des autres composants (perles, émerillons..) ont été détaillés dans les 2 premiers montages.

Si on cherche la distance, le poids du plomb peut être augmenté suivant la nécessité et la puissance de la canne. Suivant la longueur du traînard, je conseille cependant un plomb avec grappin ou une châtaigne pour éviter les emmêlages avec un plomb qui se déplace.

Le type d’hameçon n’est ici que pour l’exemple et sera adapté au type de poisson recherché : hampe courte et forte pour la dorade, Aberdeen n° 4 à 1 pour les plats...

Les appâts : suivant la taille de l’hameçon bien sûr, les renseignements pris localement vous seront plus utiles qu’une liste théorique pour savoir ce qui "marche" sur le moment.

Chroniques halieutiques 2009
Chroniques halieutiques 2009

Un article du site Internet Night Surfcasting aujourd’hui disparu


Vous avez aimé cet article...

alors vous aimerez les articles suivants :

Retrouvez-moi sur Facebook @chtipecheur

Partager cette page à vos amis

  

Ajouter un commentaire




Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.