Aller au contenu
Accueil - Pêche en bord de mer - Poissons de mer - Le Tacaud

Le Tacaud

 Le Tacaud commun est un poisson marin de la famille des gadidés que l’on rencontre en Mer du Nord, Manche, et Atlantique.

Trisopterus luscus (Linné, 1758)
Autres noms : Plouse, gode (Hauts de France), boheg (Bretagne), barreau (Vendée), taco (Charentes), tacar (Gironde), Pouting (anglais).

Description

Ce poisson a la forme d’un losange. Il a trois nageoires dorsales, possède un long barbillon sous la bouche.
Il est de couleur brun clair et blanc sous les flancs et présente une tache noire à la base des nageoires pectorales.

La reproduction a lieu au printemps en mars avril selon la température de l’eau entre 8 et 9°C près des côtes.
La femelle pond jusqu’à 400 000 œufs, les jeunes tacauds vivent alors en bancs dans les zones portuaires où ils trouvent une nourriture facile notamment autour des ports de pêche. Sa taille de maturité sexuelle est de 25 cm.
Ce poisson une fois adulte rejoint les épaves et les zones rocheuses à plus de 10 mètres de profondeur.

Taille commune : 12 à 30 cm, 45 cm maxi pour 2 kg.

Trisopterus luscus - ancien dessin 1877
Trisopterus luscus-1877

Habitat

C’est un poisson de la mer du Nord, de la Manche et de l’Atlantique. Les tacauds évoluent en banc dans les zones rocheuses ou dans les fonds pierreux de quelques mètres de profondeur à plus de 200 mètres.

C’est un poisson qui est surtout actif la nuit. Carnivore, il se nourrit d’alevins, d’invertébrés, de mollusques, de crustacés.
On le trouve souvent sur le fond à la limite des roches et du sable. Ce poisson peut fréquenter les mêmes épaves ou lieux de pêche que son cousin le lieu jaune. 

Pêche du tacaud

Les tacauds se pêchent soit aux leurres, soit aux esches naturelles comme par exemple un petit morceau de maquereau, arénicole, crevette, encornet ; à soutenir ou encore à la ligne flottante exactement comme le merlan avec une ligne à clipots (hameçons numéro 2 à 4).

Il mord à tout : par exemple un petit morceau de maquereau, une arénicole, une crevette, un morceau d’encornet. Cependant, le ver et le morceau de poisson sont les esches sur lesquelles il mord le mieux.
A noter que le tacaud, une fois piqué à l’hameçon, surtout lorsqu’il est petit, tourne comme une hélice et vrille les empiles.

Ce poisson peut être pêché toute l’année mais il abonde en particulier de mai à octobre. Il est souhaitable de le pêcher après sa période de reproduction même s’il ne subit pas à ce jour, de pression de pêche professionnelle.

Appâts: arénicoles, morceaux de maquereau, crevettes crues ou cuites, encornets.
Sa chair est moyenne et doit être consommée très fraiche. Vider le poisson le plus tôt possible.

Le tacaud peut parfois être confondu avec le lieu jaune et s’en distingue par un barbillon mentonnier.

Le tacaud, 2020
Le tacaud, 2020

Vous aimerez également

Les poissons de mer
J’ai choisi de présenter les poissons de mer que l’on rencontre le long de nos rivages de France, en Mer du Nord, en Manche, Atlantique et en Méditerranée.
Lieu jaune, photographie prise à l’aquarium Estran, la cité de la mer - Dieppe, 2016

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.

Article publié initialement en 2020.
Il constitue un outil de documentation pour la pêche de loisirs et n’engage pas la responsabilité du site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.