A gauche serran écriture, à droite le serran chèvre - Banyuls-sur-Mer, 2008
Oblade et serrans. - Banyuls-sur-Mer, 2003

Le serran écriture

Serranus scriba (Linné, 1758)
Famille des Serranidés
Autres noms: perche de mer
Zone géographique: Méditerranée

Le serran écriture est un solitaire qui évolue dans les zones rocheuses entre 0 et 40 mètres de profondeur.
Il semble que celui-ci défende un territoire et chasse à l’affût. Ce carnassier se nourrit de vers, de petits crustacés, de mollusques et de petits poissons.
La tête est bariolée de couleurs vives. Des sinuosités sur l’opercule forment des arabesques ressemblant à de l’écriture. Les nageoires sont oranges à l’exception de la dorsale laquelle est brune et rayée transversalement. La bouche largement fendue présente de fines dents acérées.
Il mesure entre 15 et 20 cm mais peut atteindre 40 cm.
Le serran écriture est un poisson hermaphrodite particulier: il arrive qu’il soit à la fois mâle et femelle mais il a besoin d’un partenaire pour la fécondation. Les œufs sont pondus et collés sur des pierres de mai à août.

Serran écriture - Cerbère, 2009
Serran écriture - Cerbère, 2009

Le serran chevrette

Serranus cabrilla (Linné, 1758)
Famille des Serranidés
Autres noms: perche de mer, sarran, serran chèvre, serran cabrille, serran commun
Zone géographique: Méditerranée

Le serran chevrette mène une vie solitaire dans les zones rocheuses où le coralligène est présent, entre 0 et 50 mètres de profondeur. Le Coralligène se rencontre sur les parois rocheuses ou sur les roches caractérisées par l’abondance d’algues calcaires.
Cette espèce de poisson côtier est d’une teinte variable, gris, brun à jaunâtre avec sept à neuf bandes verticales brunes et des longitudinales jaune rosé. Sa taille varie de 15 à 25 cm.
Ce poisson carnassier se nourrit de vers, de petits crustacés, de céphalopodes et de petits poissons. La reproduction se produit entre mars et juillet. Les œufs sont lisses et non collants.

Serran chevrette - Aquarium d'Arcachon
Serran chevrette. - Aquarium d'Arcachon, 2017

Technique de pêche

On prend les serrans au flotteur coulissant, à la bombette, au rockfishing, à la palangrotte.
Le serran entre dans la composition de la soupe de roche et de la Bouillabaisse.

Serran - Banyuls-sur-Mer, 2005
Serran. - Banyuls-sur-Mer, 2005

Pêcher le serran à la bombette

Une canne à lancer d’environ 3 mètres longueur, d’une puissance comprise entre 40 et 60 grammes équipée d’un moulinet pour le lancer léger en mer compose l’outil de base du pêcheur, le montage sera réalisé sur le lieu de pêche.
Une bombette super-plongeante de 30 grammes se glisse dans le fil du moulinet, perle et triple rolling obligatoire afin de limiter le vrillage sur la ligne.
Le bas de ligne est réalisé en fluorocarbone dont l’indice de réfraction est proche de celui de l’eau ce qui le rend invisible ou presque, le plus long possible entre 1,0 m et 2,5 m. Choisir un hameçon N°6 ou 8.
Pour les appâts, néréide et morceau de poisson

Action de pêche: Lancer-ramener
Après avoir lancé, on laisse couler le montage...puis commence le ramener..lentement sur quelques mètres...arrêt...reprise...
La touche est nerveuse et brutale, le ferrage est immédiat.
Après avoir pris un premier serran, essayer de repérer l’endroit où ils se trouvent. A chaque lancer ou presque vous en piquerez un.
C’est l’occasion de faire un petit concours amical avec un ami ou la famille et les enfants.

Une petite bourriche métallique vous permettra de les libérer après la partie de pêche.

Une grande gueule de Serran, 2005
Une grande gueule de Serran. - Banyuls-sur-Mer, 2005

Vous aimerez également


Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager pour informer vos proches.